Vims révolutionne la chirurgie avec des caméras ultra-haude définition

 |   |  762  mots
Les chirurgiens Jean Kany et Philippe Valenti utilisant pour la première fois la caméra Open Cam de Vims, lors du congrès international GECO, à Toulouse, le 11 avril dernier. / DR
Les chirurgiens Jean Kany et Philippe Valenti utilisant pour la première fois la caméra Open Cam de Vims, lors du congrès international GECO, à Toulouse, le 11 avril dernier. / DR (Crédits : DR)
La société toulousaine Vims a mis au point des caméras dont les images à la définition parfaite bluffent les chirurgiens. Une première mondiale.

« Ces images sont tout simplement inédites, prévient le docteur Jean Kany. Les prises de vue sont d'une précision inégalée en raison de la position de la caméra à quelques centimètres seulement de la pointe des ciseaux. »

Un avis partagé par les 800 chirurgiens originaires de 57 pays différents qui visionnaient au même moment, en podcast, la scène filmée lors du congrès international GECO (Groupe d'études pour la chirurgie osseuse), qui se tenait à Toulouse, le 11 avril dernier. Pour ce «  transfert assisté par arthroscopie de grand dorsal », le chirurgien orthopédiste Jean Kany était assisté par Philippe Valenti, spécialiste de la microchirurgie à l'hôpital pour enfants Robert-Debré, à Paris.

Et les deux hommes ne tarissent pas d'éloges sur cette nouvelle caméra à destination de la chirurgie à ciel ouvert conçue et fabriquée par la société Vims.

« Non seulement la résolution de l'image est parfaite, au point de ne plus vouloir revenir à la haute définition (HD), mais elle est couplée avec une profondeur de champ exceptionnelle, s'enthousiasme le docteur Jean Kany. Pour la comparaison, c'est un peu comme si un automobiliste passait des feux de croisement aux pleins phares ! C'est sans commune mesure avec ce que j'avais réussi à montrer jusque-là… L'utilisation d'une gaine stérile, précise-t-il, permet à tous d'observer le puits, et non plus uniquement le chirurgien en exercice. »

C'est donc aussi une révolution pour le développement de l'e-learning. De jeunes chirurgiens pourront obtenir des conseils en direct, et être ainsi suivis à distance.

Une innovation mondiale annoncée sous peu

Avec le lancement de cette troisième caméra, dite « Open Cam », issue de la gamme ultra-haute définition 2K (c'est-àdire 4!mégapixels contre 2!mégapixels pour la HD), la société fête ainsi de la plus belle des manières son vingtième anniversaire.

« Nous avons mis sur le marché la première caméra de chirurgie ouverte dotée d'une ultrahaute définition 2K permettant la transmission vidéo en streaming et en direct du bloc opératoire, détaille Henri Fernandez, président de Vims qui emploie près d'une cinquantaine de salariés à Villeneuve-lès-Bouloc, au nord de Toulouse. Open Cam permet de visualiser l'intérieur de cavités inaccessibles à l'oeil nu en dehors du chirurgien. La caméra est motorisée et filme à deux centimètres seulement de la chirurgie ouverte. Intégralement stérile, la caméra peut également pénétrer à l'intérieur de la chirurgie. »

Filmer à l'intérieur du corps humain, telle est l'expertise acquise par l'entreprise Vims qui consacre chaque année 30% de son chiffre d'affaires (actuellement de 7 millions d'euros), aux activités de R&D. Elle s'est d'ailleurs fait connaître dès 1995 en déposant un brevet pour « la première caméra endoscopique monobloc fonctionnant sans stérilisation », rappelle Henri Fernandez.

Sans mise au point, la caméra dispose d'une gaine à usage unique stérile et utilise l'électronique embarquée. Vims fabrique aujourd'hui quelque 200 caméras par an. Une belle revanche pour cet ancien salarié de Sony, ayant fait carrière dans les vidéos embarquées. Car l'histoire aurait pu s'arrêter subitement voici sept ans, au moment de la transition vers la haute définition (HD). À l'époque, Vims fournit plus de la moitié des cliniques privées françaises en matériel de chirurgie coelioscopique.

« Obnubilés par le développement à l'export, nous n'avions pas assez anticipé le virage technologique qu'engendrait le passage à la HD, se souvient-il. C'était encore la période des tubes cathodiques à la place des écrans plats. Nous n'avions pu sortir de nouvelle version dans les délais, cela a bien failli être fatal pour la société. »

Le dirigeant de la PME a donc tiré les leçons de cet épisode. Ce qui, de plus, pourrait bien lui permettre d'être le premier à finaliser un produit « révolutionnaire sur le plan technologique ». En collaboration avec le professeur Pascal Boileau, la société doit en effet officialiser le lancement dans les tout prochains jours d'une caméra avec la qualité ultra-haute définition 4K (8 mégapixels) :

« Une innovation mondiale, annonce Henri Fernandez. Alors que nos concurrents axent leur développement sur la 3D, nous nous sommes focalisés sur la résolution afin de travailler sur de plus grands écrans et gagner naturellement en relief!».

Le pari n'est pas loin d'être réussi pour cette entreprise qui prépare une prochaine entrée en Bourse afin de soutenir sa croissance à l'international.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/05/2014 à 16:44 :
Coquille dans le titre : "ultra-haude définition" haute

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :