Marketing : Follow The Sun diffuse la gestion de la relation clients sur le cloud

 |   |  500  mots
Accessible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 en libre service, son offre CRM 360 est disponible dans le nuage informatique © DR
Accessible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 en libre service, son offre CRM 360 est disponible dans le nuage informatique © DR (Crédits : DR)
En standardisant sur le cloud le savoir-faire de son actionnaire ETO en matière de gestion de la relation client, FTS le met à la disposition du plus grand nombre. La jeune société ambitionne d'imposer sa solution à l'international grâce à une récente levée de fonds de 3,8 millions d'euros.

Créée par ETO (CA : 23,5 millions d'euros en 2011) il y a un seulement un an, la jeune société Follow The Sun (FTS) ne manque pourtant pas de maturité. Elle bénéficie de l'expérience de cette agence de marketing qui depuis 25 ans propose aux marques et aux enseignes de distribution des outils de collecte de données sur leurs clients et des solutions pour les fidéliser. « FTS vend des outils standard construits sur la base des solutions sur-mesure qu'ETO propose aux grosses entreprises », résume Olivier Piettre, un des quatre fondateurs de FTS.
Disponible 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 en libre service, son offre CRM 360° est disponible dans le cloud (les nuages). Cela veut dire que les logiciels tournent à distance sur des serveurs de manière mutualisée pour plusieurs entreprises. Chacune d'entre elles utilise à sa convenance les applications informatiques de FTS, qu'il s'agisse de gérer sa base de données clients, d'organiser ses campagnes marketing via des mails, des SMS ou des envois postaux ou d'en analyser les résultats sur un portail.
« Nos clients ne payent que les services utilisés et seulement en fonction du nombre de contacts qu'ils ont à gérer », précise Olivier Piettre. Cette standardisation de FTS revient dix à vingt fois moins chère qu'une solution conçue sur mesure. L'offre a de quoi séduire. Mais FTS n'est pas seul sur ce nouveau marché. Il lui faut aller vite. Les 3,8 millions d'euros qu'elle vient de lever vont l'aider.
Financée à hauteur d'1,5 million d'euros par le Fonds national pour la société numérique (FNSN) et de 2,3 millions d'euros par Stratefib, un des actionnaires historiques d'ETO, ainsi que par le business Angel Martin Toulemonde et les 4 fondateurs de FTS, cette levée de fonds poursuit plusieurs buts. « Cet argent va nous aider à maintenir nos efforts de R&D et à construire un réseau de partenaires pour distribuer notre offre à l'international. Et notre mode de facturation sous forme d'abonnement mensuel échelonné dans le temps nécessitant d'importants besoins en fonds de roulement, nous avons préféré le financer par du haut de bilan plutôt que par concours bancaires », explique Olivier Piettre.

La cible : les réseaux de distribution

FTS emploie aujourd'hui 10 personnes à temps plein et table sur 900 000 euros de chiffre d'affaires en 2013. Elle cible tous les réseaux de distribution de produits de grandes consommations ainsi que les franchises et les marques. Déjà les marques Oxelo et Cabesto d'Oxylane lui font confiance. Elle vise tous ceux qui cherchent à fidéliser leurs clients et à développer leurs ventes.
« Pourquoi pas à terme aider les collectivités dans leurs relations avec les citoyens et les professionnels de la santé dans la gestion de leurs patients », confie Olivier Piettre. Encore d'autres cibles seraient à l'étude. Le projet d'entreprise de FTS est très ambitieux. Et elle a raison car son modèle économique va lui permettre de grossir bien plus vite que ne l'a fait ETO et avec moins d'effectifs.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :