Le laboratoire BioPreserv se développe dans la détection des contaminations microbiennes

 |   |  305  mots
BioPreserv réalise les tests et fournit l'interprétation des résultats. Cette dimension conseil prend de l'ampleur puisque la PME développe depuis peu une prestation d'accompagnement dans les bonnes pratiques de fabrication pour les entreprises de la filière cosmétique notamment. © BioPreserv
BioPreserv réalise les tests et fournit l'interprétation des résultats. Cette dimension conseil prend de l'ampleur puisque la PME développe depuis peu une prestation d'accompagnement dans les bonnes pratiques de fabrication pour les entreprises de la filière cosmétique notamment. © BioPreserv (Crédits : BioPreserv)
À la fois laboratoire de chimie, de biologie analytique et expert en réglementation, la start-up implantée à Grasse combine un service 3-en-1 dédié aux filières cosmétique, vétérinaire et des matériaux de construction.

Travaux de R&D, ajustements pour être en conformité avec la réglementation en vigueur, tests multiples (efficacité, stérilité microbiologique, dosage de biocides, etc.) : voilà la panoplie des services proposés par BioPreserv, start-up née à Grasse en janvier 2011 et portée sur les fronts baptismaux par Thierry Lacour, biotechnologiste, et Philippe Wetterwald, chimiste.
Ces deux ex salariés du groupe américain de chimie Rohm and Haas (dont l'une des implantations européennes est à Sophia-Antipolis) sont devenus entrepreneurs sur la base d'un constat : "Les PME-PMI des secteurs de la cosmétique et du bâtiment ont besoin de conseils en R&D, de tests en laboratoire - tests qu'elles ont du mal à effectuer en interne lorsqu'il s'agit de microbiologie - ainsi que de connaître les contraintes réglementaires, notamment lorsque la législation en la matière évolue", explique Thierry Lacour. A noter que BioPreserv ne se cantonne pas à la seule réalisation de tests mais ses experts intègrent également l'interprétation des résultats.

Les bonnes pratiques de fabrication

Cette dimension conseil prend d'ailleurs de l'ampleur puisque la PME développe depuis peu une prestation d'accompagnement dans les bonnes pratiques de fabrication pour les entreprises de la filière cosmétique, une filière riche dans le bassin de Grasse réputé pour sa spécificité parfumée.
"Notre force est de représenter un interlocuteur unique pour trois familles de services. Et de répondre à une vraie problématique client" poursuit Thierry Lacour. Fin 2012, Biopreserv a doublé son personnel opérationnel en laboratoire, transformant les deux mi-temps en deux temps-plein. En début d'année, c'est le laboratoire lui-même qui doublé physiquement de volume (à 50 m2). Le chiffre d'affaires 2012, de l'ordre de 120 000 euros, a progressé de 20 %. Il devrait être multiplié par deux à l'issue de l'exercice en cours.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :