Alterea en pleine croissance grâce à la « performance énergétique réelle des bâtiments »

Spécialisée dans le conseil et l’ingénierie dans l’énergie et le bâtiment, l’ETI Alterea recrute à tour de bras pour accompagner sa croissance et accélérer les transitions écologique et énergétique. Elle vient de lancer une « garantie de performance énergétique réelle ».

3 mn

Alban Lapierre, PDG d'Alterea.
Alban Lapierre, PDG d'Alterea. (Crédits : DR)

Venu sur le marché de la transition écologique et énergétique des bâtiments il y a 15 ans, le nantais Alterea bascule dans l'univers des ETI et innove. « Depuis 2015, nous enregistrons une croissance de chiffre d'affaires de 30% à 40% par an », témoigne Alban Lapierre, fondateur et PDG de cette entreprise spécialisée dans le conseil et l'ingénierie dans l'énergie et le bâtiment à destination des promoteurs, constructeurs, sociétés foncières, organismes de l'habitat ou collectivités locales.

« Devenir une ETI, c'est le résultat d'un mécanisme de croissance inhérent à la constitution d'un groupe. Notre problématique se pose plutôt en termes de recrutement », reconnaît cet ingénieur de formation passé par Veolia et Suez avant de créer Alterea en 2004.

L'ETI a recruté 100 personnes en 2018 et prévoit d'en embaucher presque autant cette année dans toute la France : des ingénieurs et techniciens spécialisés dans la thermique du bâtiment, le génie climatique et électrique, l'économie de la construction, le génie civil, la conduite des travaux, le BIM (building information modeling), ainsi que des architectes. L'effectif devrait atteindre 250 à 300 personnes d'ici à la fin 2019.

« Nos problématiques RH évoluent. Il faut réussir à fidéliser nos collaborateurs et favoriser l'intégration des nouveaux venus », précise Alban Lapierre.

Tout cela passe par une présence accrue sur les réseaux sociaux ou l'ouverture l'été dernier de « l'université Alterea », qui a formé 70 personnes. « On a voulu créer une marque employeur », justifie le PDG, engagé dans un vaste plan de développement.

Garantir les performances

Présent à Nantes, Paris, Lille, Bordeaux, Lyon, Strasbourg et Shanghai via un joint venture pour accompagner l'émergence du marché asiatique de la transition écologique et énergétique, Alterea envisage l'ouverture d'agences à Marseille en 2019 et Toulouse en 2020. « Et une ou deux acquisitions d'ici trois à cinq ans pour compléter nos gammes et accélérer nos recrutements », ajoute le chef d'entreprise, dont le chiffre d'affaires est passé de 13 à 18,5 millions d'euros en deux ans. « Il est grand temps que les acteurs économiques s'emparent du sujet du changement climatique et des économies d'énergie » :

« Aujourd'hui, on ne peut plus construire sans une composante de développement durable. Or, jusqu'ici, le secteur de l'ingénierie a été porté par une seule obligation de moyens. Peu importe qu'il atteigne ou pas les consommations énergétiques promises. Pour moi, c'est un vrai problème! Il est légitime que les clients s'attendent aux performances annoncées », souligne Alban Pierre, qui a lancé un programme inédit dans le secteur l'an dernier : la « garantie de performance énergétique réelle » en maîtrise d'œuvre.

Et Alterea s'engage contractuellement sur cinq ans à réception des travaux. Une première opération est en cours en Normandie avec le bailleur social Habitat  76. « Deux à cinq autres projets pourraient être signés d'ici à septembre. Ça démarre », constate Alban Lapierre.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.