La reconversion professionnelle à l’aube du confinement

 |  | 462 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : DR)
Si la crise sanitaire a frappé de plein fouet l’activité économique nationale, l’expérience du confinement a été l’occasion pour certains d’entamer une réflexion voire une totale remise en question de leur avenir professionnel. Constatant que travail à distance et productivité pouvaient aller de pair (à condition d’être bien organisé et d’avoir les bons outils…), certains se sont même pris à envisager d’autres horizons…

Un changement de vie avant tout

Plus qu'un simple changement d'orientation, une reconversion professionnelle peut être synonyme d'une nouvelle trajectoire de vie. À l'ère où le digital réduit de plus en plus les frontières entre vie professionnelle et personnelle, le confinement a eu pour certains l'effet d'un déclic.

Dans un premier temps « contraints » d'être tournés vers eux)mêmes plutôt que vers l'extérieur, nombreux sont ceux qui se sont découvert des envies nouvelles : l'envie de changer de région, d'oser (enfin) se mettre à son compte, d'ouvrir sa boîte, de passer d'un emploi de cadre salarié dans une grande entreprise à une activité artisanale en pleine campagne...

Ou tout simplement tout plaquer et partir faire de sa passion son métier : barista, photographe professionnel, coach sportif...

Certains n'ont d'ailleurs pas attendu le Covid-19 et le confinement pour changer de cap et mettre leurs compétences au service d'une nouvelle activité professionnelle. Chez Optédif Formation, ce sont d'anciens grands sportifs qui ont choisi de se recycler dans le coaching et qui mènent désormais des ateliers de formation professionnelle.

Plus de 9 français sur 10 envisageraient une reconversion

C'est en tout cas ce que démontre une étude menée auprès de 2083 actifs français par AEF Info en 2019 (diffusée sur son portail d'information en ligne). 93% des sondés déclarent ainsi avoir déjà songé à une reconversion. Parmi eux, 38% auraient déjà franchi le cap.

Un écart de chiffre qui s'explique en partie par le parcours que représente la reconversion. Cette dernière doit en effet s'inscrire dans un projet professionnel réfléchi, en accord avec ses propres compétences (pour cela, il est bien souvent recommandé d'effectuer un bilan de compétences dont les tarifs oscillent entre 1000€ et 3000€), les possibilités de formation et les éventuelles perspectives ouvertes ou non par la profession visée.

Si parmi les motivations premières en lien avec la reconversion professionnelle on retrouve l'augmentation des revenus (pour 46% des sondés), d'autres reposent sur des fondements aussi bien professionnels que personnels : se sentir utile, adapter sa profession à ses valeurs, trouver du sens, améliorer ses conditions de travail, etc.

Et bien souvent, revenir à des valeurs simples, d'ancrage, de sens...

Un phénomène qui touche différentes tranches d'âge : 66% des personnes interrogées envisageant une reconversion ont moins de 30 ans, suivis par les 30-40 ans à hauteur de 59%.

Après avoir bouleversé nos habitudes de vie, tant sur le plan personnel que professionnel, la crise sanitaire du Covid-19 marquerait-elle le début d'un nouveau chapitre pour de nombreux cadres ? L'aspiration à plus d'équilibre et d'harmonie mais aussi une envie de se recentrer sur l'essentiel et d'oser remettre en question ce que l'on pensait acquis...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2020 à 10:07 :
Pendant le confinement, j’ai justement fait le point sur ma profession et je suis décidé à me reconvertir en tant que courtier immobilier ! Mais voilà, j’ai vu sur l’Orias qu’il faut que je fasse une formation de 150 heures… Je vais en profiter pour utiliser mes CPF pour me payer cette formation. J’ai trouvé le site courtage-academy.com j'aimerais savoir si quelqu'un connait, a deja fait une formation avec eux si ils sont serieux .
merci
Réponse de le 08/10/2020 à 17:22 :
Oui je connais, j'ai fait ma formation sur ce site. La formation est complète, les modules de formation sont très facilement lisibles. Christophe est disponible par téléphone et par mail. Ils sont assez réactifs, j'ai eu mon livret et il a été bien validé. La formation de 150 heures est assez longues, beaucoup de texte, mais ça en vaut la peine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :