La Région Occitanie s’engage pour une alimentation durable

 |  | 696 mots
Lecture 4 min.
Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie.
Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie. (Crédits : Philippe Grollier - Région Occitanie)
Mobilisée pour une agriculture durable et juste pour tous, la Région multiplie les actions concrètes en faveur du consommer local et soutient les producteurs et éleveurs d’Occitanie.

« Nos producteurs, éleveurs et leurs produits sont les meilleurs ambassadeurs de notre Région ; je tiens à saluer leur savoir-faire » a déclaré la présidente de la Région Carole Delga, à l'occasion du Salon International de l'Agriculture.

Avec 120 producteurs et une cinquantaine d'éleveurs venus faire découvrir leurs produits d'exception, l'Occitanie était, cette année encore, l'une des régions les mieux représentées.

Sud de France, vitrine de la production régionale

A travers sa marque Sud de France, créée en 2006, la Région a fait le pari, gagnant, d'une stratégie commerciale de promotion collective, tant au niveau local qu'à l'international. Répondant aux besoins des consommateurs, des producteurs et des entreprises, la marque est désormais déclinée en 3 familles de produits - Sud de France Origine, Sud de France bio, Sud de France.

Réunis sous cette bannière Sud de France, une cinquantaine de producteurs exposants ont participé au Salon de l'Agriculture et ont fait rayonner l'Occitanie, rendant compte de la diversité et de la qualité de leurs productions.

Une centrale alimentaire

Grande cause régionale, l'alimentation est au cœur de la politique de la Région qui a d'ailleurs été la première à adopter (fin 2018) un Pacte pour une alimentation durable*. Ce pacte a déjà donné lieu à plusieurs actions concrètes : organisation du Printemps de l'alimentation durable, opération zéro plastique en restauration collective, concours de cuisine régional dédié aux jeunes...

Impulsé par la campagne « l'Occitanie dans mon assiette », l'approvisionnement en produits locaux et bio des cantines des lycées est un levier pour faire de l'alimentation un pilier de la transition écologique. Avec plus de 20 millions de repas servis dans 192 restaurants scolaires, l'objectif de la Région est ambitieux : porter à 40% la part des produits de qualité et de proximité, dont la moitié issus de l'agriculture biologique, dans les cantines des lycées. Déjà 60% des lycées régionaux se sont inscrits dans cette démarche qui devrait impacter la totalité des établissements d'ici 2021. Pour répondre à ce défi de taille, une centrale alimentaire régionale va être testée dès la rentrée 2020 au sein d'un panel de lycées pilotes. Cette centrale permettra de simplifier et d'accroitre l'approvisionnement de la restauration collective tout en favorisant l'accès de tous les producteurs (TPE, PME, coopératives ou groupements) aux commandes publiques.

Un rapport producteur/distributeur équitable

« La Région est aux côtés de ses agriculteurs assure Carole Delga. Le défi n'est pas de produire plus mais mieux, et de mettre en place un modèle agricole plus juste pour tous et durable ».

Alors que 70% des habitants d'Occitanie fréquentent régulièrement les grandes surfaces pour leurs courses alimentaires, la Région rencontre actuellement l'ensemble des enseignes de distribution. Objectif(s) ? Aboutir à le signature d'une charte dans laquelle chacune de ces grandes enseignes s'engagera à renforcer l'approvisionnement en produits régionaux, à les rendre plus visibles et plus accessibles mais aussi garantir une juste rémunération pour les producteurs.

Appel à consommer local

Pour sensibiliser les citoyens et les encourager à consommer local, une vaste campagne de communication a été lancée début février. Détournant les logos de géants du marché en ligne tels qu'Amazon, cette campagne vise à rappeler qu'entre un produit local et un autre, le choix du « produit en Occitanie » a un impact concret sur l'économie régionale.

« Toutes ces actions visent à mieux faire connaître notre patrimoine agricole et culinaire, à rendre accessible à tous une alimentation saine, à promouvoir de nouvelles pratiques tout en valorisant le travail de nos agriculteurs résume la Présidente de Région Occitanie/Midi Pyrénées. Ce travail est essentiel à la vitalité et au développement de nos zones rurales, à la création d'emplois et à l'avenir de tous nos territoires ».

*Le pacte repose sur 6 orientations stratégiques :

  • Valoriser le patrimoine alimentaire régional
  • Structurer des filières alimentaires durables
  • Éveiller et former pour des choix alimentaires éclairés
  • Favoriser la solidarité et la citoyenneté alimentaire
  • Faire de l'alimentation un pilier de la transition écologique
  • Faire de l'Occitanie un laboratoire d'innovation pour l'alimentation de demain

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2020 à 11:30 :
Le problème est que cela n'est qu'une récupération publicitaire d'action individuelle car toute initiative régionale sont plus administrative qu’efficace!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :