Bandeau Women For Future

Catherine Ladousse : "Les entreprises s’engagent pour l’égalité et la mixité"

 |   |  737  mots
Catherine Ladousse, Directrice Executive de la communication EMEA LENOVO et Présidente du Cercle InterElles
#8mars #DroitsDesFemmes
Catherine Ladousse, Directrice Executive de la communication EMEA LENOVO et Présidente du Cercle InterElles (Crédits : Reuters)
[#8mars #DroitsDesFemmes] Dans le cadre de la Journée Internationale des Droits des Femmes, La Tribune donne la parole à des femmes engagées au coeur de leur entreprise respective. L'occasion de rappeler l'impact essentiel des actions menées par les grandes entreprises en termes d'égalité femmes-hommes. Catherine Ladousse est Directrice Executive de la communication EMEA LENOVO, et Présidente du Cercle InterElles *.

Une jeune étudiante m'a posé récemment la question : quand considérerez-vous que nous aurons atteint l'égalité entre les femmes et les hommes ? Le jour où le président de la République sera une femme ? Celui où il y aura parité intégrale des postes de pouvoir, des salaires, le jour où toutes les formes de sexisme auront disparu?

Que répondre ? Que si des siècles de luttes féministes, en France et ailleurs, ont permis des avancées considérables, aujourd'hui, au 21 siècle, dans le pays des « droits humains », la question de l'égalité entre les femmes et les hommes, « grande cause du quinquennat », nécessite encore une mobilisation tous terrains. Celui de l'entreprise est désormais fondamental. Surtout lorsque la diversité des origines, des langues, des approches managériales, des implantations, des dirigeant.e.s, y est constitutive de son ADN. C'est le cas de Lenovo, comme de celui de beaucoup d'entreprises du secteur de la technologie.

Dans ce secteur où les femmes ne dépassent pas 25 à 30% des effectifs, la prise de conscience du problème de la mixité émerge tôt ou tard. Elle amène à faire le point, à mettre l'accent sur les efforts à faire, à partager les bonnes pratiques afin de favoriser la carrière des femmes dans un environnement dénué de sexisme. C'est l'ambition du Cercle InterElles que j'ai cofondé il y a 18 ans et qui rassemble les réseaux internes de 14 entreprises * du secteur scientifique et technologique, déterminées à changer la donne.

Les efforts de nos entreprises portent en priorité sur le recrutement avec des objectifs chiffrés, sur la formation pour développer le leadership des femmes et leur confiance, sur la promotion afin de hisser les femmes de talent aux places qu'elles méritent, sur la parentalité avec pour but de faciliter une meilleure répartition des tâches et de ne pas pénaliser les femmes à leur retour de maternité, et surtout sur l'égalité salariale, pierre angulaire de l'égalité. « Mentoring, coaching, sponsoring, networking » : toute une panoplie d'outils et de pratiques qui ne sont efficaces que si cette ambition de féminisation s'inscrit dans la stratégie de l'entreprise et y est portée au plus haut niveau avec le soutien de deux directions clés : les ressources humaines et la communication.

Depuis 18 ans, le Cercle InterElles s'emploie à aider et encourager les entreprises à attirer et retenir les talents féminins pour parvenir à un meilleur équilibre des genres dans les équipes. 18 ans que ce sujet est à l'agenda de nos directions avec une importance croissante au fil des années, en raison de la conviction partagée que la diversité des équipes est un vecteur de performance. Lenovo, qui compte 34% de femmes dans ses effectifs, vise à en accroitre le nombre à des postes de direction dans tous les métiers de l'entreprise, considérant que la diversité des genres est un atout majeur dans le management et le développement des technologies, et surtout celles fondées sur l'intelligence artificielle. Ce sera d'ailleurs l'un des thèmes du prochain colloque annuel du Cercle InterElles le 12 mars prochain où la question : « l'intelligence artificielle a - t-elle un sexe ? sera posée !

Aux côtés des pouvoirs publics et de la société civile, les entreprises doivent proposer une culture inclusive, des conditions de travail propices à l'épanouissement de tous les talents et garantissant les droits des femmes comme ceux des hommes. Tel est le sens de notre participation au collectif « Ensemble contre le sexisme » qui, avec 34 associations, lance un appel à la création d'une journée nationale contre le sexisme.

La question des droits des femmes n'est pas seulement l'affaire des femmes mais celle de tous. Le soutien des hommes et leur engagement sont essentiels. La bataille est loin d'être terminée et notre ambition loin d'être satisfaite. On progresse, mais pas assez vite ! Alors tout est bon à prendre pour alerter, mobiliser, proposer et défendre nos droits fondamentaux et notre place dans la société. Nous mettons en œuvre la force du réseau et l'intelligence collective pour tirer ensemble parti de nos expertises et préparer les générations futures à mieux gérer leurs vies et leurs carrières. C'est aussi à cela que nous invite, ce 8 mars, la journée des droits des femmes !

* Air Liquide, Canon, CEA, Dassault Systems, Engie, GE, Gemalto, IBM, Intel, Lenovo, NGE, Orange, Orano, Schlumberger

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :