Facebook serait entré en contact avec BlackBerry

 |   |  378  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Wall Street Journal affirme que des dirigeants du groupe canadien BlackBerry ont rencontré la semaine dernière des représentants de Facebook pour évaluer l'intérêt d'une offre de reprise.

Facebook s'apprête à lancer son propre smartphone ? La rumeur court depuis plusieurs mois et voilà que le Wall Street Journal publie un article qui la relance. Le journal affirme dans un article sur son site internet que des dirigeants du groupe canadien Blackberry ont rencontré la semaine dernière des représentants de Facebook pour évaluer l'intérêt d'une offre potentielle.

Les responsables des entreprises ne commentent pas

Depuis début septembre, on sait  que le fabricant canadien de téléphones mobiles en grandes difficultés a besoin d'un repreneur et le Wall Street Journal avançait même qu'il pourrait lancer une procédure d'enchères en novembre.

>> BlackBerry chercherait à se vendre (aux enchères?) au plus vite

Ce mardi, sur son site internet, le quotidien financier indiquait que rien ne permettait dans l'immédiat d'affirmer que Facebook est intéressé par un rachat du fabricant de téléphones mobiles qui traverse de grandes difficultés. « Reste à savoir si Facebook est intéressé par enchérir. Les porte-paroles pour les deux sociétés ont refusé de commenter » précise prudemment l'auteur de l'écrit.

Facebook prêt à ressusciter BlackBerry?

Mais le journal rappelle tout de même que comme le réseau social cherche à "accompagner" de plus en plus l'utilisateur de téléphone mobile, il est devenu de plus en plus dépendant des fabricants de matériels que sont Apple et Samsung. Pour Facebook, acheter BlackBerry pourrait donc être un moyen de commercialiser directement ses propres appareils et de diminuer cette dépendance.

Ce n'est pas gagné. Car  Facebook devrait ressusciter une marque malade. Mark Zuckerberg, le fondateur et dirigeant de Facebook, a récemment publiquement nié vouloir fabriquer son propre téléphone, arguant que ce serait « une mauvaise stratégie ».Y a-t-il une différence entre fabriquer son propre téléphone et racheter un fabriquant?

A 18h GMT mardi, Facebook progressait de 1% à la Bourse de New York, tandis que Blackberry gagnait 2,4% à Toronto. Au Nasdaq, l'action BlackBerry a clôturé en hausse de 1,1% à 8,3 dollars, celle de Facebook a fini en baisse de 1,69% à 49,4 euros.

LIRE AUSSI:

>> BlackBerry, c'est fini?

>> BlackBerry pourrait vendre ses brevets et son système sécurisé à Google, SAP ou Cisco

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :