Facebook recrute un professeur français qui veut donner la vue aux robots

 |   |  543  mots
La spécialité de ce professeur français : l’intelligence artificielle. Il en “fabriquera“ désormais pour le compte de Facebook. (DR)
La spécialité de ce professeur français : l’intelligence artificielle. Il en “fabriquera“ désormais pour le compte de Facebook. (DR) (Crédits : Reuters)
Yann LeCun a été nommé par Facebook pour diriger un laboratoire consacré à l’intelligence artificielle.

Sur sa page web personnelle Yann LeCun s'amuse :

" Je suis tout ce que la droite religieuse méprise : un scientifique, un athée, un gauchiste - du moins selon les standards américains - un professeur d'université et un Français".

 Un Français choisi par Facebook pour diriger son équipe "intelligence artificielle". Le réseau social au milliard d'utilisateurs compte faire plancher l'actuel directeur du Center for data science, un laboratoire de recherche de l'Université de New York (NYU) sur de nouveaux algorithmes. Son équipe à NYU est d'ailleurs associée aux projets de Mark Zuckerberg. Le fondateur de Facebook avait annoncé les objectifs de sa nouvelle équipe "intelligence artificielle" au mois d'octobre: 

"Il s'agit de créer des services avec lesquels il est plus naturel d'interagir et qui peuvent aider à résoudre bien plus de problèmes que les technologies existantes ne le permettent."

Les découvertes réalisées par ce nouveau laboratoire doivent par exemple permettre de rendre l'utilisation du réseau social beaucoup plus intuitif. Pour y parvenir, Yann LeCun qui dirigera une équipe - pas encore complète, l'appel aux candidature est lancé - disséminée entre Londres, New York et le siège de Facebook à Menlo Park en Californie.

Archiver avec "Déjà Vu" 

Dans ce domaine, cet ingénieur né à Paris en 1960 qui a émigré outre-Atlantique à la fin des années 1980 s'est fait un nom (apparemment difficile à prononcer pour les Américains). De 1988 à 2002, il a travaillé pour la compagnie américaine AT&T au sein des laboratoires Bell. Il y a participé à la conception de DjVu - prononcer "déjà vu". A la fois format de document moins lourd que les PDF, méthode de compression et plateforme informatique, DjVu à numériser des documents et qui est en particulier utilisé par les fonds d'archives et les bibliothèques.

Apprendre la vision aux machines

 Ce diplômé de l'École supérieure d'ingénieur en électrotechnique et électronique (ESIEE) et de l'Université Pierre et Marie Curie est surtout connu pour ses travaux relatifs à l'apprentissage de la "vision" par les machines. Le but : tenter d'apprendre à des robots à reconnaître des objets quel que soit le contexte, à la manière de la vision humaine.

 Il explique son travail dans un article de The Economist daté de 2010 :

"Les robots sont en de plus en plus agiles et intelligents, ils peuvent désarmer des bombes, se battre, fabriquer des machines complexes, et même jouer au football. Pourquoi, alors, pourrait-on se demander, ne les voit-on nulle part, au-delà des zones de guerre, des usines ou des foires technologiques ? La raison, c'est qu'eux même n'y voient pas grand-chose. "

Sa méthode consiste à reproduire le même processus que la vision humaine, qui distingue d'abord des formes vagues, des contours, puis des formes de plus en plus précises. 

L'intelligence artificielle, une course de géants

Dans la course scientifique que se livrent les géants du web, le Français aura un rival en la personne de Ray Kurzweil. Cet autre spécialiste de l'intelligence artificielle, embauché par Google, est aussi l'un des chantres de la singularité technologique, ce moment hypothétique où les humains auront créé une machine intelligente capable à son tour de… créer une machine intelligente. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2013 à 16:45 :
Un robot qui voit, ouf!
a écrit le 10/12/2013 à 21:58 :
Ils est fort est sans aucun doutes que nous sommes des apprentis charpentiers en la matière.
a écrit le 10/12/2013 à 17:08 :
facebook 23 millions utilisateurs en France dont 17 millions au quotidien . Un rêve ou un cauchemar ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :