Numericable-SFR n'a « pas besoin de Bouygues Telecom »

 |   |  226  mots
Eric Denoyer devient directeur général du nouvel ensemble Numericable SFR.
Eric Denoyer devient directeur général du nouvel ensemble Numericable SFR. (Crédits : reuters.com)
Eric Denoyer, le patron du nouvel ensemble, explique au Figaro qu'il est occupé à 100% au "grand projet industriel" du rapprochement qui vient d'être formellement bouclé.

Numericable-SFR + Bouygues Telecom ? Peut-être un jour mais sans doute pas tout de suite. Le fraîchement nommé directeur général de Numericable-SFR Eric Denoyer, qui était président du câblo-opérateur, écarte ce rachat dont la probabilité avait grandi la semaine dernière : le directeur général de l'actionnaire principal de Numericable, Altice, Dexter Goei, avait en effet déclaré qu'il était « l'acheteur naturel » de Bouygues Telecom. Interrogé dans le Figaro sur cet éventuel rachat, le patron de l'opérateur a donné un autre son de cloche :

« Nous n'en avons pas besoin ! Nous avons un grand projet industriel à mener, et il nous occupe à 100%. Nous allons créer une dynamique forte de croissance et d'innovation dans le marché tel qu'il est. La situation en France évoluera, mais à quelle échéance ? » se demande Eric Denoyer.

L'objectif : dépasser Orange dans le très haut débit

Le câblo-opérateur, devenu numéro deux français des télécoms en absorbant SFR, affirme avoir l'ambition de « devenir le leader français du très haut débit fixe et mobile, devant Orange. » En retard dans la 4G, le groupe compte accélérer le déploiement du réseau très haut débit mobile de SFR qui vient d'atteindre « le cap des 50% de la population » couverte, à comparer à 71% chez Bouygues et 72% chez Orange

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :