Altice dégaine une box aux Etats-Unis

Le géant des télécoms et des médias a annoncé jeudi le lancement aux Etats-Unis d'une box permettant aux abonnés d'avoir accès à internet, au téléphone fixe et à la télévision, une première sur le marché américain appelé à représenter au moins la moitié du chiffre d'affaires à moyen terme.
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice, maison-mère de SFR.
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice, maison-mère de SFR. (Crédits : Reuters)

Ses dirigeants comptent sur cette innovation pour se démarquer au pays de l'Oncle Sam. Altice a annoncé jeudi le lancement aux Etats-Unis d'une box permettant aux abonnés d'avoir accès à internet, au téléphone fixe et à la télévision, une première sur le marché américain appelé à représenter au moins la moitié du chiffre d'affaires à moyen terme. "Nous allons lancer 'Altice One' à Long Island (Etat de New York) lundi", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Dexter Goei, le PDG d'Altice USA, filiale américaine de l'empire des médias et des télécoms de Patrick Drahi.

Cette box va ensuite être déployée dans les prochains mois dans les autres Etats où Altice est présent, a ajouté le dirigeant, indiquant que ça ne coûtera pas un dollar de plus aux abonnés hormis les frais de location des équipements. Les prix dépendront des abonnements et seront dévoilés la semaine prochaine, a indiqué à l'AFP une source interne. Le lancement de ce produit fait partie de la stratégie d'Altice de s'imposer sur le marché américain avec un produit encore inexistant susceptible de séduire les consommateurs qui doivent encore se partager entre le modem, le terminal et le routeur.

Grandir sur le marché américain

A terme, Altice ambitionne de faire des Etats-Unis son premier marché. Au troisième trimestre, le pays représentait 34,3% (1,97 milliard d'euros) du chiffre d'affaires (5,97 milliards), contre 48% à la France. La box, qui est personnalisable, propose l'internet avec un débit de 400 mégabits (Mbits) pour les foyers et de 450 Mbits pour les entreprises. Elle permettra notamment de regarder en même temps deux programmes, de revenir au début d'un programme pris en cours, d'accéder à des applications en ligne, d'enregistrer jusqu'à 15 programmes en même temps...

"Le but est de regarder ce que vous voulez quand vous voulez", indique Altice USA, dans un communiqué. Altice propose déjà la box dans ses différents marchés - France, Israël, Portugal, République dominicaine. La filiale américaine est née du rachat coup sur coup fin 2015 et en 2016, pour un total de 26,7 milliards de dollars, des câblo-opérateurs américains Suddenlink et Cablevision par Patrick Drahi. Le groupe, entré à Wall Street fin juin, est le quatrième câblo-opérateur américain derrière ComCast, Charter Communications et Cox Communications, avec 4,9 millions d'abonnés (ménages et entreprises) installés dans 21 Etats. A New York, il opère sous la marque commerciale Optimum.

Chiffre d'affaires en repli

Le groupe de médias et télécoms a en outre publié jeudi un chiffre d'affaires pour le troisième trimestre en repli de 1,8%, à 5,75 milliards d'euros, sous l'effet d'un recul sur ses deux principaux marchés, la France et les Etats-Unis. L'excédent brut d'exploitation (Ebtida) ajusté de la maison-mère de l'opérateur SFR est en revanche en progression de 1,8% sur ce trimestre, à 2,36 milliards d'euros, avec une marge d'Ebitda qui s'améliore de 1,5 point à 41%. Le groupe a par ailleurs précisé certains de ses objectifs pour 2017, avec une croissance de l'Ebitda ajusté attendue désormais dans le bas de la fourchette comprise entre 5 et 10%.

"Nous renforçons nos opérations pour améliorer l'expérience client afin de revenir à de la croissance en France et au Portugal. Dans le but de réaliser cette bascule, nous étendons notre réseau fibré à un rythme accéléré et continuerons d'investir pour améliorer la qualité de notre réseau mobile", a expliqué le directeur général d'Altice, Michel Combes, cité dans un communiqué. Principale filiale du groupe, SFR voit ses ventes reculer de 1,3%, à 2,76 milliards d'euros, malgré une hausse du nombre d'abonnés au mobile, de 16.000 clients supplémentaires, qui s'est cependant faite au prix d'une baisse des revenus par abonné (ARPU). L'opérateur souffre également d'une baisse de son nombre d'abonnés au fixe, en perdant 75.000 clients, qui vient s'ajouter à une baisse de son ARPU qu'Altice explique par l'intégration de ses offres de contenus.

L'objectif de croissance reste inchangé

Sur son deuxième marché, les Etats-Unis, le groupe de médias et télécoms connaît également une baisse de son chiffre d'affaires de 2,5% (+3,2% à taux de change constant), à 1,97 milliard d'euros mais affiche une forte hausse de son Ebitda ajusté, qui profite principalement de la hausse de celui d'Optimum, l'une de ses deux filiales locales. Au Portugal, l'opérateur MEO (ex-Portugal Telecom), voit ses ventes se replier de 3,1%, à 566,2 millions d'euros, que le groupe impute en premier lieu à la fin des frais d'itinérance en Europe, intervenue le 15 juin dernier et qui a touché principalement les opérateurs des destinations touristiques. Au titre des perspectives, Altice a confirmé son objectif de croissance de son chiffre d'affaires pour l'année en cours, à périmètre et taux de change constant.

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 12/11/2017 à 11:34
Signaler
Une BOX en 2017 ? Franchement... pourquoi pas un gazogène sur une clio tant qu'on y est ? Là, ca retarde vraiment de trois guerres... les box aujourd'hui, ce sont les TV connectées, et les consoles de jeux.. Pour le réseau, un routeur bien foutu, et ...

à écrit le 05/11/2017 à 8:49
Signaler
Capitaine ou chevalier d'industrie....😂😁

à écrit le 03/11/2017 à 16:57
Signaler
Cette boite c'est les rois de l'embrouille et de l'enfumage. Ebitda en croissance, laissez-moi rire. N'importe qui de censé qui regarderait les comptes de manières approfondie verrait que ce n'est que le résultat d'optimisations comptables, pas des ...

à écrit le 03/11/2017 à 11:39
Signaler
il n'y a pas de box/triple play aux US ? il n'y avait pas la carte à puce non plus.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.