Technicolor fait son entrée dans le cinéma chinois

 |   |  201  mots
La société commune créée par Technicolor, le groupe de technologies pour les médias (ex-Thomson), et le chinois Shanghai Film Group a pour objectif la mise en place d'un studio de post-production numérique de télévision et de cinéma. Le titre bondit en Bourse.

Le spécialiste français des technologies pour les médias, Technicolor (ex-Thomson), a annoncé ce lundi dans un communiqué avoir signé avec une société chinoise, Shanghai Film Group, la mise en place d'une "joint venture" dans le but de créér un studio de post-production.

La société commune proposera des services tels que le traitement des négatifs, le visionnage des "rushes" (toutes les séquences prises pendant un tournage), les intermédiaires numériques, les effets visuels (VFX), la création des copies numériques, les solutions de tatouage numérique, le mixage audio, la production de films d?animation, de films en 3D et de jeux vidéos. Mais elle étendra ses activités à d?autres domaines comme la production, la gestion, la diffusion et la distribution de vidéo.

Frédéric Rose, directeur général de Technicolor, cité dans le communiqué, estime que "la croissance du secteur du film et de la télévision en Chine constitue un potentiel considérable."

A la Bourse de Paris, les investisseurs applaudissent cette opération. L'action Technicolor, toujours en dessous de 1 euro, affiche un gain de plus de 6% et vaut 52 centimes d'euro ce lundi matin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :