Apple domine toujours le marché des tablettes avec son iPad

En moins de deux ans, la firme à la pomme a écoulé au total 55 millions de tablettes et se taille une part de marché de plus de 57%. Ses concurrents peinent à exister alors que Tim Cook, le successeur de Steve Jobs, a présenté ce mercredi 6 mars, l'iPad3.
Tim Cook, le successeur de Steve Jobs. Copyright Reuters
Tim Cook, le successeur de Steve Jobs. Copyright Reuters

« Le plus rude concurrent d'Apple dans les tablettes au quatrième trimestre ? C'était Apple ! » ironise le spécialiste du cabinet iSuppli IHS, Rhoda Alexander. En effet, il semble que la sortie de l'iPhone 4S en octobre ait fait un peu d'ombre à l'iPad 2, dont les ventes ont tout de même bondi de 39% d'un trimestre à l'autre à 15,4 millions d'exemplaires, d'après les estimations du cabinet d'études californien. Soit une part de marché de 57% sur le trimestre et de 62% sur l'ensemble de l'année 2011. Tous les autres constructeurs, Samsung, Amazon, Asus, etc, sont très loin derrière, sous les 10% de parts de marché et les 10 millions d'unités. En moins de deux ans, la firme à la pomme a écoulé au total 55 millions exemplaires de son ipad qui reste la référence, pour son design, son ergonomie, sa facilité d'utilisation et sa batterie d'applications disponibles.


Samsung, Amazon et Asus loin derrière
Si Apple n'était pas le pionnier de la tablette ou ardoise numérique lorsqu'il a dévoilé son iPad en janvier 2010, puisqu'il existait des « tablet PC » depuis le début des années 2000, la firme de Cupertino a su imposer ce nouveau segment de marché à mi-chemin entre le smartphone et l'ordinateur portable, venant cannibaliser les netbooks et les PC. Les tentatives des concurrents n'ont pas été très concluantes. Samsung, qui a pleinement réussi dans le smartphone, peine à trouver sa place avec sa Galaxy Tab dont il aurait vendu un peu plus de 6 millions d'exemplaires l'an passé, soit une part de marché de 9% selon iSuppli, ce qui le place au deuxième rang. Le sud-coréen a même lancé une version de 10 pouces de son gros smartphone à stylet Galaxy Note, une « phablette » (phone+tablette), pour tenter de se positionner sur un créneau un peu différent.

Vient ensuite l'américain Amazon avec 3,9 millions de sa Kindle Fire en fin d'année, soit 6% du marché sur 2011 mais 9%, devant Samsung, au quatrième trimestre. Juste derrière son concurrent Barnes & Noble et sa liseuse Nook qui se serait écoulée à 3,2 millions d'exemplaires, soit 5% du marché. Ces deux produits à moins de 200 dollars sont disponibles quasi exclusivement aux Etats-Unis. A la cinquième place figure le constructeur taïwanais Asus, venu du monde du PC, qui aurait écoulé plus de 2 millions de ces différents modèles Eee Pad, Eee Slate etc.

Forte percée d'Android en cumulé
Toutefois, la concurrence se diversifie et si l'on se place du seul point de vue des systèmes d'exploitation, les tablettes sous Android, le logiciel de Google, ont hissé leur part de marché cumulée à 39,1% au quatrième trimestre 2011 selon Strategy Analytics, contre 29% un an plus tôt, tandis que l'iOS d'Apple tombait en un an de 68,2% à 57,6%. Les tablettes sous Windows de Microsoft, que l'on trouve notamment chez Acer, Asus et chez le français Archos, ont représenté 1,5% du marché.

« Apple a maintenu son très solide leadership, ignorant la menace surmédiatisée des modèles d'entrée de gamme sous Android au cours du dernier trimestre », souligne Peter King du cabinet de Strategy Analytics. Pour mémoire, la Galaxy Tab, la Kindle Fire, la Nook fonctionnent toutes sous Android, tout comme les modèles les plus courants d'Archos. Mais aux yeux des experts du cabinet iSuppli, Apple est bien placé pour regagner sa part de marché avec la nouvelle version de l'iPad. Surtout, selon Canalys, c'est la baisse probable du prix du modèle actuel l'iPad2 (à partir de 479 euros avant le « keynote » de mercredi soir), qui pourrait être diminué de 100 euros avant, venant rivaliser avec les concurrentes moins chères.
 

 Un nouvel iPad 3 sans surprise

Comme prévu, le groupe à la pomme a présenté ce mercredi la troisième version de sa tablette vedette, baptisé "the new iPad". Elle est équipée d'un écran doté d'une meilleure qualité d'image et d'un processeur plus performant. Elle est également compatible avec la norme 4G.
Lors d'une conférence à San Francisco (Californie, ouest des Etats-Unis), retransmise en visioconférence à Londres, Apple a précisé que le nouvel iPad était doté de l'écran "retina display", qui équipe déjà ses iPhone les plus récents. Avec notamment une nouvelle touche "micro" sur le clavier virtuel, la tablette, compatible avec les nouveaux réseaux de téléphonie cellulaire en 4G, est équipée d'un programme de dictée, qui fonctionne en anglais, français, allemand et japonais.
La qualité de la caméra a également été améliorée, à 5 mégapixels, et un stabilisateur vidéo, en plus de la prise de vue haute définition. Apple a également annoncé mercredi un nouveau boîtier Apple TV, avec une interface simplifiée, pour renforcer sa présence sur le segment de la télévision connectée à internet.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.