La licorne ContentSquare lève 408 millions d'euros et explose le record de la French Tech

Boosté par la pandémie, le champion français de l'analyse du comportement des internautes sur les sites web, lève 500 millions de dollars (408 millions d'euros) auprès de Softbank Vision II, le nouveau mégafonds du géant japonais de la tech.
Sylvain Rolland

5 mn

(Crédits : DR)

Un demi-milliard de dollars. C'est le montant vertigineux de la nouvelle levée de fonds de la startup parisienne ContentSquare, annoncée mercredi 26 mai. Le spécialiste de l'analyse du comportement des internautes sur les sites web était déjà une licorne depuis l'an dernier et un tour de table de 174 millions d'euros. Mais cette nouvelle opération financière, menée par SoftBank Vision Fund 2, le nouveau véhicule d'investissement de 30 milliards de dollars du géant japonais de la tech, fait de ContentSquare la licorne française la mieux valorisée, à 2,8 milliards d'euros. La plupart des investisseurs existants, dont les français Eurazeo et Bpifrance, mais aussi les américains KKR, Canaan et BlackRock, ainsi que Highland Europe, ont remis au pot pour espérer créer un géant mondial.

Lire aussi Contentsquare, le logiciel d'analyse du comportement des internautes, lève 174 millions d'euros

ContentSquare connaît les moindres mouvements de votre souris

Créée en 2012 par Jonathan Cherki, ContentSquare propose un logiciel d'analyse du comportement des internautes/clients. Elle permet à ses 750 clients dans le monde, dont 30 des 100 plus grandes entreprises mondiales, de comprendre très précisément ce que fait un client sur son site. Qu'est-ce qui déclenche l'acte d'achat sur Internet ? Au contraire, pourquoi un client décide-t-il de quitter un site sur lequel il surfait sans rien avoir acheté ? Ces questions taraudent sérieusement les marchands en ligne, qui ont besoin de comprendre les comportements en ligne pour améliorer l'expérience client, et donc leur chiffre d'affaires.

Évidemment, l'explosion du e-commerce depuis quelques années, et son accélération exponentielle depuis la pandémie de Covid-19, ont énormément profité à ContenSquare, qui revendique une croissance moyenne de son chiffre d'affaires annuel de 121% par an sur les quatre dernières années. Ses clients sont essentiellement des grandes entreprises dans les secteurs du luxe, du commerce, des médias, des télécommunications, du tourisme, de l'automobile, du BtoB et de la finance. Parmi eux : BMW, Gucci, Ikea, Microsoft, Rakuten, Sephora, Verizon ou encore Carrefour. Le français a également construit un écosystème puissant avec plus d'une centaine de partenariats technologiques et stratégiques dans le monde entier avec des leaders  comme Salesforce, Qualtrics, Tealium et Optimizely.

Lire aussi PODCAST « La protection de la vie privée est un axe de différenciation pour les startups françaises », Jonathan Cherki (ContentSquare)

Concrètement, ContentSquare se distingue de la concurrence grâce à une technologie unique sur le marché, capable d'analyser les moindres mouvements de la souris d'ordinateur et même les mouvements tactiles sur mobile : le "touch" (cliquer avec le doigt), le zoom ou encore le "swipe" (l'action de faire glisser du contenu sur l'écran pour passer d'une page à une autre).

"On va plus loin que nos concurrents en analysant des données avant même le clic, ce qui permet de comprendre avec un niveau de précision inédit comment consomment les clients", revendique le Pdg, Jonathan Cherki.

Ainsi, ContentSquare recense et analyse "des milliards de mouvements tactiles et de souris chaque jour". Son logiciel commercialisé en mode SaaS (software as a service), doté d'une interface pour visualiser et analyser les données, permet à ses clients d'augmenter l'engagement sur Internet, au téléphone et sur les applications, de réduire les coûts opérationnels et de maximiser les taux de conversion. Les données sont disponibles pour les équipes en charge du contenu, du e-commerce, de l'analytique, de l'acquisition, de l'informatique et de l'expérience utilisateur (UX).

On change de paradigme : aujourd'hui, pour être performant dans un environnement très concurrentiel où tout s'achète en un clic et se livre rapidement, il faut tout miser sur l'expérience client. C'est la seule condition pour se différencier et fidéliser le consommateur. Notre outil aide les entreprises à maximiser l'impact de toutes leurs décisions car nous leur expliquons ce qu'il faut améliorer et comment le faire, en se basant sur des données qu'ils ne trouvent nulle par ailleurs", poursuit Jonathan Cherki.

Lire aussi Comment Vestiaire Collective est devenue la 11e licorne de la French Tech

Devenir un géant européen, 1.500 recrutements prévus sur trois ans

Avec cette méga-levée de fonds de 500 millions de dollars (408 millions d'euros), ContentSquare explose le précédent record de la French Tech datant de... la semaine dernière, avec la levée de fonds de 276 millions d'euros de Back Market. Lever un tel montant n'est pas rare pour d'autres pays européens -Royaume-Uni en tête, mais aussi Allemagne, Suisse ou pays scandinaves- mais il s'agissait de la dernière grosse faiblesse de l'écosystème français, qui peinait à attirer les investisseurs internationaux.

Ce n'est clairement plus le cas, et 2021 marque une nette accélération à ce niveau, avec une multiplication des méga-levées de plus de 100 millions d'euros et déjà quatre nouvelles licornes : les sites de vente en ligne Vestiaire Collective (mode de seconde main) et Back Market (électronique reconditionnée), ainsi que les assurtech Alan et Shift Technology.

Avec cette levée de fonds, ContentSquare veut se donner les moyens de semer la concurrence et de conquérir les géants du Fortune 500 qui lui manquent. Cela passe par des investissements technologiques, notamment dans l'intelligence artificielle, mais aussi par de nombreux recrutements : la scale-up prévoit de recruter plus de 1.500 nouveaux collaborateurs au cours des trois prochaines années, avec des centaines de postes à pourvoir en R&D et au développement produit, notamment à Paris. Il s'agit d'un saut quantique pour l'entreprise, qui compte aujourd'hui plus de 800 collaborateurs répartis principalement en Europe, mais aussi aux Etats-Unis et en Asie-Pacifique (Singapour, Melbourne, Tokyo, Sydney).

Lire aussi La nouvelle licorne Back Market n'a "pas envie de faire la fête" malgré sa levée record de 276 millions d'euros

Sylvain Rolland

5 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 26/05/2021 à 18:25
Signaler
je pense que certains vont vite en revenir ( certains ont deja commence) je veux pas etre mechant mais y a un certain nombre de trucs qu'il ne faut pas oublier, et des techniques qui a priori ne sont plus maitrisees par personne et je doute que le...

à écrit le 26/05/2021 à 12:06
Signaler
ContentSquare propose un logiciel d'analyse du comportement des internautes/clients Est ce que nous sommes avertis quel site a recours à ce principe, si nous souhaitons le respect et la liberté et l’éthique dans nos choix sur web ? Est ce possible...

le 26/05/2021 à 16:18
Signaler
J'imagine que lorsque vous acceptez les cookies, vous acceptez d'être un rat de laboratoire...

le 26/05/2021 à 20:28
Signaler
Il existe le concept consentement… Mais bon les Cobayes ne peuvent pas comprendre le concept de liberté , n’est ce pas Pedro ?

le 26/05/2021 à 20:40
Signaler
Cas désespéré , impossibilité pour lui de comprendre le concept de liberté , faut l’excuser le pôvr

à écrit le 26/05/2021 à 11:04
Signaler
"un demi-MILLIARD de dollard" plutôt !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.