Levées de fonds : l'été 2020 meilleur que l'été 2019 pour le capital-risque français

 |  | 750 mots
Lecture 4 min.
L'été 2020 confirme également une tendance forte depuis la crise du Covid-19 : l'attrait des heathtech, ces startups qui innovent dans le domaine de la santé.
L'été 2020 confirme également une tendance forte depuis la crise du Covid-19 : l'attrait des heathtech, ces startups qui innovent dans le domaine de la santé. (Crédits : iStock)
Avec 324 millions d'euros levés en juillet et 10 millions d'euros en août, l'été 2020 est bien meilleur que celui de 2019 pour les startups françaises, qui réussissent, malgré à la crise, à attirer les investisseurs. Les medtech et les biotech profitent particulièrement de la période.

Le deuxième semestre 2020 commence sur une note positive pour la French Tech. D'après les chiffres de La Tribune, les startups françaises ont levé en juillet et en août 324,44 millions d'euros, pour 75 opérations. Malgré la crise du Covid-19, qui a vu le capital-risque français légèrement vaciller pour la première fois de son histoire au premier semestre, la performance est meilleure qu'à l'été 2019, où l'écosystème tech enregistrait 296 millions d'euros levés.

Courant 2020, seuls trois mois ont pour l'instant été supérieurs aux performances réalisées au cours des mêmes périodes en 2019, après janvier (pré-crise) et mai (un mois tiré par les deux méga-levées de Back Market et de ContentSquare). A noter que le montant réel est probablement un peu supérieur, puisque six startups ont annoncé leur levée sans révéler le montant, probablement faible toutefois.

Lire aussi : 2,7 milliards d'euros levés : la crise stoppe l'élan de la French Tech au premier semestre

Juillet particulièrement dynamique, août très calme, les heathtech en forme

Dans le détail, les tours de table ont été particulièrement dynamiques en juillet, qui enregistre 65 levées sur 75 et 314 millions d'euros sur 324. C'est une nette augmentation par rapport aux 221 millions d'euros levés en juillet dernier. Août, en revanche, marque un vrai coup d'arrêt avec seulement 10 millions d'euros levés par 13 startups, contre 75 millions d'euros en août 2019.

Mais la torpeur estivale n'a pas empêché la medtech Withings (53 millions d'euros, objets connectés dans la santé), la biotech DNA Script (46 millions d'euros, imprimante à séquençage ADN) et la pépite du logiciel ABTasty (34,7 millions d'euros, plateforme d'optimisation des campagnes marketing des entreprises), de toucher de gros chèques et de s'insérer dans le top 20 des levées de fonds de l'année 2020 [voir plus bas].

Le bilan de l'été aurait même pu être plus spectaculaire si on avait compté les 100 millions d'euros levés par Dataiku, le champion français de l'intelligence artificielle au service des entreprises. Mais la startup née à Paris et dirigée par des Français, a délocalisé depuis 2016 son siège social à New York pour accéder plus facilement au marché américain, ce qui lui a permis de convaincre de nombreux grands groupes et de lever de très gros montants. La licorne, valorisée plus de 1,4 milliard d'euros, n'est donc plus une startup française.

Juillet et août 2020 confirment également une tendance forte depuis la crise du Covid-19 : l'attrait des heathtech, ces startups qui innovent dans le domaine de la santé. 13 opérations menées cet été concernent des medtech ou des biotech. Elles font aussi partie des tours de table les plus importants, à l'image de Withings et de DNA Script, (respectivement 53 et 46 millions d'euros), mais aussi de Okwin (15,9 millions d'euros en juillet pour améliorer son IA au service de la recherche médicale), Synapse Medicine (7 millions d'euros en juillet pour cette startup spécialisée dans l'information médicamenteuse), ou encore InHeart (3,7 millions d'euros en juillet pour mettre la 3D dans les salles d'opérations).

Lire aussi : La HealthTech, la mine d'or méconnue de la French Tech

--------------------------------

Montants levés par mois en 2020, nombre d"opérations et variations sur un an (chiffres La Tribune)

  • Janvier : 803,75 millions d'euros pour 72 opérations (+156% en valeur, +33% en volume)
  • Février : 381,67 millions d'euros pour 56 opérations (-17% en valeur, -5% en volume)
  • Mars : 181,25 millions d'euros pour 40 opérations (-53% en valeur, -33% en volume)
  • Avril : 355,36 millions d'euros pour 37 opérations (-31% en valeur, -33% en volume)
  • Mai : 574,43 millions d'euros pour 49 opérations (+33% en valeur, -38% en volume)
  • Juin : 425,57 millions d'euros pour 67 opérations (-48% en valeur, -13% en volume)
  • Juillet : 314,2 millions d'euros pour 62 opérations (+42% en valeur, +2% en volume)
  • Août : 10,2 millions d'euros pour 13 opérations (-86% en valeur, +44% en volume)

--------------------------------

Le Top 20 des levées de fonds en 2020

  • 1. EvoVadis (180 millions d'euros, janvier)
  • 2. ContentSquare (174 millions d'euros, mai)
  • 3. ManoMano (125 millions d'euros, janvier)
  • 4. Back Market (110 millions d'euros, mai)
  • 5. Qonto (104 millions d'euros, janvier)
  • 6. Kineis (100 millions d'euros, février)
  • 7. Swile (70 millions d'euros, juin)
  • 8. LumApps (63 millions d'euros, janvier)
  • 9. Owkin (62 millions d'euros, juin)
  • 10. Aircall (60,2 millions d'euros, mai)
  • 11. Vestiaire Collective (59 millions d'euros, avril)
  • 12. Withings (53 millions d'euros, juillet)
  • 13. MWM (50 millions d'euros, mars)
  • 13. Dynacure (50 millions d'euros, avril)
  • 13. Alan (50 millions d'euros, avril)
  • 16. DNA Script (46 millions d'euros, juillet)
  • 17. Lydia (40 millions d'euros, janvier)
  • 17. Robocath (40 millions d'euros, avril)
  • 19. Enterome (35 millions d'euros, juin)
  • 20. AB Tasty (34,7 millions d'euros, juillet)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :