PLTJE 2017 : les femmes entrepreneures dominent Lyon et sa région

 |   |  632  mots
Les vainqueurs et nominés du PLTJE 2017 dans la région Centre-Est, vendredi 20 janvier à Lyon.
Les vainqueurs et nominés du PLTJE 2017 dans la région Centre-Est, vendredi 20 janvier à Lyon. (Crédits : Laurent Cerino)
Vendredi 20 janvier, Lyon et la région Centre-Est ont choisi leurs lauréats pour le Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2017. Une fois n’est pas coutume, quatre des six vainqueurs sont des femmes. Prochaine étape : la grande finale, à Paris, le 7 mars prochain.

Alors que le milieu de l'entrepreneuriat et des startups est largement dominé par les hommes, Lyon et sa région ont nagé à contre-courant, vendredi 20 janvier, lors de la sélection régionale Centre-Est du Prix La Tribune Jeune Entrepreneur 2017, organisé en partenariat avec BNP Paribas. Minoritaires dans les nominés, les femmes entrepreneures ont remporté quatre de ses prix en jeu.

Le jury de professionnels était composé de représentants de BNP Paribas, d'AG2R La Mondiale, d'EDF Entreprises, du regroupement d'experts comptables Audecia et de La Tribune.

Dans la catégorie Green Business, la startup My Light Systems, dirigée par l'entrepreneure Ondine Suavet et son frère, est repartie avec les faveurs du jury. Cette entreprise familiale commercialise des systèmes intelligents d'autoconsommation solaire. Contrairement à ses concurrents, ses capteurs permettent d'identifier des leviers d'économies mais aussi de gérer la production de sa propre électricité renouvelable, afin de gagner son indépendance énergétique.

Dans la catégorie Nouveaux Services, Laëtitia Nourissat Gourd, 37 ans, de Decidento, propose à ses clients une veille stratégique poussée, à l'aide d'une technologie exclusive qui repère les articles de presse et les personnes intéressantes, et d'une équipe de data analystes. De quoi réduire considérablement le temps passé par les collaborateurs à la recherche d'informations stratégiques.

Dans la catégorie Médias & Culture, Vanessa Kaplan, 37 ans, la cofondatrice de Kiupe, a impressionné le jury avec sa startup spécialisée dans les jeux vidéo éducatifs pour les enfants. « Beaucoup d'enfants craignent d'échouer en math, mais aucun se pense incapable de réussir un jeu vidéo », explique l'entrepreneure, qui pense que le jeu peut apporter la confiance en soi nécessaire à l'acquisition des savoirs. Ses cinq jeux (dont la licence Math Mathews) ont été conçus avec l'aide d'un comité scientifique qui valide le contenu pédagogique. La startup a aussi créé une web-série d'animation de 20 épisodes de trois minutes avec France Télévisions.

Dans la catégorie Start, où concourent des startups de moins d'un an d'existence, Julie Huguet, 32 ans, ambitionne de « révolutionner la manière de travailler ». Sa plateforme Coworkees veut mettre en relation des entreprises et des travailleurs indépendants dans le domaine du numérique, en prenant en compte les besoins à la fois en termes de savoir-faire et de savoir-être. Son algorithme prend en compte tous les critères pour créer le « match parfait ».

Dans la catégorie Industrie, c'est Guillaume Chelius, 38 ans, qui représentera la région Centre-Est lors de la grande finale. Cet ancien chercheur à l'Inria s'illustre avec sa startup Hikob dans le domaine des réseaux de capteurs, pour faire face aux conséquences de l'émergence de l'internet des objets dans les domaines de l'industrie traditionnelle. Ses capteurs disséminés un peu partout permettent de remonter du terrain, en temps réel, des données utilisées ensuite pour améliorer la production.

Enfin, dans la catégorie Santé, particulièrement disputée, c'est Alexandre Falzon, 39 ans, le cofondateur et dirigeant de Nouveal e-santé, qui a remporté le prix. Alors que le développement des soins ambulatoires fait consensus pour réduire les coûts, la startup est la seule solution couvrant l'intégralité du parcours administratif et médical du patient dans le cadre d'un suivi à distance, pour lui permettre de vivre sereinement son traitement ambulatoire et de garder le lien avec l'établissement de santé.

Les gagnants se retrouveront désormais à Paris, pour la finale qui se tiendra le 7 mars prochain. Chacun dans leur catégorie, ils affronteront les vainqueurs des six autres régions (Nantes, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Paris). Les gagnants nationaux seront révélés lors d'une cérémonie au Grand Rex, le 28 mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :