Investissements dans les startups : Le Maire booste son objectif à 30 milliards (+50%)

"L'objectif initial était d'atteindre 20 milliards d'euros d'investissements d'ici la fin 2022, je vous propose comme nouvel objectif 30 milliards d'euros." Hier, à Bercy, le ministre de l'Économie a appelé les investisseurs à se mobiliser pour dépasser le stade de la "Startup Nation" : "Nous étions une nation de startups, nous allons devenir prochainement une nation de grandes entreprises technologiques!"

3 mn

M. Le Maire, a appelé lundi 7 juin à Bercy, les investisseurs, notamment étrangers, à se mobiliser pour que la France puisse faire apparaître d'ici à 2025 au moins 25 licornes, ces entreprises dont la valeur dépasse le milliard d'euros, contre 14 aujourd'hui.
M. Le Maire, a appelé lundi 7 juin à Bercy, les investisseurs, notamment étrangers, à se mobiliser pour que la France puisse faire apparaître d'ici à 2025 au moins 25 licornes, ces entreprises dont la valeur dépasse le milliard d'euros, contre 14 aujourd'hui. (Crédits : Reuters)

En septembre 2020, lors de la présentation du plan de relance de la France de 100 milliards d'euros, Cédric O, secrétaire d'État en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques, annonçait un volet destiné aux entreprises du numérique s'élevant à 7,1 milliards d'euros. Volet qui s'ajoutait aux premières aides en faveur des startups, d'un montant de 5,2 milliards d'euros, annoncées en mars et en juin 2020. Sans oublier le "plan Tibi" des bancassureurs annoncé en septembre 2019 de 6 milliards d'euros sur trois ans, destiné à financer l'innovation.

Profitant d'un bon démarrage, Le Maire veut accélérer

De fait, hier lundi, constatant le bon démarrage de cette initiative du gouvernement pour stimuler le financement des startups françaises en croissance par de grands investisseurs institutionnels, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s'est décidé à pousser les feux en relevant les ambitions françaises.

Avec plus de 3,5 milliards d'euros mobilisés par les 21 investisseurs partenaires, dont beaucoup d'assureurs, qui ont généré 18 milliards d'investissements dans une cinquantaine de fonds, "cette initiative a donné plus que les résultats attendus", s'est réjoui Bruno Le Maire, lors de la présentation d'un bilan d'étape à Bercy.

L'objectif initial était d'atteindre 20 milliards d'euros d'investissements d'ici la fin 2022, "je vous propose comme nouvel objectif 30 milliards d'euros", a ajouté le ministre, devant des représentants des investisseurs partenaires.

Dépasser le stade de la Startup Nation

L'enjeu, "c'est d'avoir des startups qui grandissent. Nous étions une nation de startups, nous allons devenir prochainement une nation de grandes entreprises technologiques", a défendu Bruno Le Maire, appelant à mobiliser de nouveaux investisseurs, notamment étrangers.

En janvier 2020, en application d'annonces effectuées quelques mois plus tôt par le président Emmanuel Macron, 21 institutions s'étaient engagées à diriger 6 milliards d'euros de l'épargne qu'elles gèrent vers les startups françaises en croissance.

Rompre avec l'exil économique des pépites françaises

Ces jeunes entreprises dont les besoins de financement se chiffrent en dizaines, voire en centaines de millions d'euros, ont du mal à trouver des investisseurs capables de parier sur elles en France.

Elles vont "vivre leur vie ailleurs, souvent aux États-Unis", a regretté Bruno Le Maire, appelant à "rompre" avec cet état de fait et "développer un financement autonome".

Il a émis le souhait que la France puisse faire apparaître d'ici 2025 au moins 25 licornes, ces entreprises dont la valeur dépasse le milliard d'euros, contre 14 aujourd'hui.

Parmi les start-up financées via cette initiative, figurent par exemple la société Iziwork, qui a développé une application mettant en relation des offres d'intérim et des personnes en recherche de missions, et a levé 35 millions d'euros en janvier dernier, ou encore SparingVision, spécialiste de la thérapie génique en ophtalmologie, qui a levé 44,5 millions d'euros en octobre 2020.

(avec AFP)

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/06/2021 à 12:11
Signaler
il serait bien inspirer se protèger l agriculture raisonnée ! dans ce gachis de quoi qu il en coute qui profite a une minorité

à écrit le 09/06/2021 à 13:05
Signaler
"le ministre de l'Économie a appelé les investisseurs à se mobiliser pour dépasser le stade de la "Startup Nation" : "Nous étions une nation de startups, nous allons devenir prochainement une nation de grandes entreprises technologiques!",..............

à écrit le 09/06/2021 à 9:36
Signaler
Mister milliards ! Pour les copains bien sûr.

à écrit le 08/06/2021 à 19:09
Signaler
Pauvre Le Maire ! Apres tout ce temps, il n'a toujours pas compris ce que veulent les start up françaises : se faire racheter très cher par un américain ou un chinois. Difficile d'avoir des champions nationaux, et à fortiori Internationaux.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.