Le plan quantique de 1,8 milliard d'euros de Macron salué par la filière

 |  | 1814 mots
Lecture 9 min.
La stratégie française sur le quantique se fixe un horizon : faire de la France le premier pays au monde à développer un ordinateur quantique universel, commercialisable auprès tous les secteurs économiques qui en auront besoin.
La stratégie française sur le quantique se fixe un horizon : faire de la France le premier pays au monde à développer un ordinateur quantique universel, commercialisable auprès tous les secteurs économiques qui en auront besoin. (Crédits : Quantonation)
Emmanuel Macron a annoncé un plan ambitieux pour le développement de l'informatique quantique en France. Doté de 1,8 milliard d'euros sur cinq ans dont 1 milliard directement financé par l'Etat, il dépasse les attentes. Des startups aux industriels, en passant par la recherche publique, les experts de cette technologie novatrice, tous saluent un plan très complet et bien financé. Mais sera-t-il suffisant pour placer la France en pôle position dans la course mondiale ?

L'attente a été très longue, mais le plan de la France sur le quantique, dévoilé ce jeudi 21 janvier par Emmanuel Macron au pôle universitaire de Paris-Saclay, a tapé dans le mille. "J'ai rarement vu une stratégie d'Etat sur une technologie aussi précise, complète, bien ficelée et bien financée. Honnêtement, je suis aux anges", confie à La Tribune Elie Girard, le directeur général du groupe d'informatique Atos, l'un des pionniers mondiaux du quantique. Et il n'est pas le seul : à la différence de la stratégie française sur l'intelligence artificielle, dont l'accueil avait été mitigé, les réactions positives sur le plan quantique de la France sont quasi-unanimes, aussi bien chez les grands groupes que chez les startups, l'écosystème de la recherche publique et les experts du sujet.

Lire aussi : Informatique quantique : « La France ne peut pas rater cette révolution technologique » Paula Forteza (députée LREM)

Le quantique, la plus grande révolution technologique du XXIè siècle

La stratégie française était pourtant attendue au tournant. Peu connu du grand public, le quantique est considéré par la centaine de spécialistes français tout simplement comme la plus grande rupture technologique du XXIè siècle.

"Le quantique est une révolution dans le sens où c'est la nouvelle ère du numérique", explique la députée (ex-LREM) Paula Forteza, auteure d'un rapport parlementaire de référence. "C'est la démultiplication des capacités de calcul, le fait de pouvoir réaliser, en même temps, un très grand nombre de calculs impossibles à réaliser avec un ordinateur classique", décline-t-elle.

En exploitant les propriétés de la matière à l'échelle de l'infiniment petit (atome, ion, photon, électron...), les technologies quantiques portent la promesse d'ordinateurs qui ridiculiseront les plus puissants des supercalculateurs actuels. Cela signifie que le quantique est promis à briser de nombreux verrous et devrait permettre de s'attaquer enfin à des défis aujourd'hui insolubles.

Dans la santé, cette puissance de calcul devrait permettre de comprendre le fonctionnement et les relations entre les molécules de manière inédite, débouchant sur de nouveaux médicaments, notamment contre le cancer. Le quantique devrait aussi générer une révolution dans la logistique, les transports ou encore l'énergie : il pourrait donc être un allié de poids dans la lutte contre le réchauffement climatique. La finance, la cybersécurité -le chiffrement actuel ne résistera pas longtemps à la puissance de l'ordinateur quantique, d'où la nécessité de basculer dans la cryptographie post-quantique pour assurer la sécurité des télécommunications-, et la défense seront aussi chamboulés. D'où son statut de technologie duale aux Etats-Unis et en Chine -mais pas encore en France-, c'est-à-dire à usage à la fois civil et militaire.

Le défi du quantique est aujourd'hui "d'arriver à faire un pont entre le monde de l'infiniment petit et notre monde physique. On a désormais les technologies qui nous permettent de le faire", et "on est aujourd'hui à une étape où les manipulations de laboratoire sont en train de basculer vers les prototypes", a résumé Emmanuel Macron ce jeudi devant l'écosystème français du quantique réuni sur le plateau de Paris-Saclay.

Lire aussi : Les premiers usages concrets de l'informatique quantique se profilent

1,8 milliard d'euros sur cinq ans pour placer la France "dans le top 3 mondial"

C'est parce que les enjeux sont énormes et que la bataille mondiale pour maîtriser ces technologies cruciales fait déjà rage, que le chef de l'Etat lui-même a tenu à annoncer la stratégie de la France sur le quantique. Bonne nouvelle : la feuille de route dévoilée semble avoir écouté les recommandations de l'écosystème. L'investissement national - public et privé - dans les technologies quantiques s'élève à 1,8 milliard d'euros sur cinq ans. Soit davantage que les 1,4 milliard d'euros espérés par les acteurs du secteur en janvier 2020, au moment de la publication du rapport Forteza. D'après Emmanuel Macron, "1,05 milliard d'euros viendront directement de l'Etat". Le reste provient, à hauteur de 200 millions d'euros, de crédits européens, tandis que les acteurs privés complèteront à hauteur de 550 millions d'euros, sans plus de précisions pour l'instant sur la nature de cet investissement.

Cet effort financier représente à lui seul pratiquement un saut quantique : actuellement, l'Etat investit 60 millions d'euros par an pour soutenir la filière d'après le rapport Forteza. Le plan quantique va plus que tripler cette somme, à 200 millions d'euros par an sur les cinq prochaines années. "Cet investissement public est le troisième plus important au monde, derrière la Chine et les Etats-Unis", a insisté le chef de l'Etat.

Lire aussi : Atos propose son arbitrage pour la course à la supériorité quantique

Un écosystème petit mais complet en France

Dans le détail, la stratégie française se fixe un horizon : faire de la France le premier pays au monde à développer un ordinateur quantique universel, commercialisable auprès tous les secteurs économiques qui en auront besoin. Autrement dit, gagner la course à l'ordinateur quantique. Pour Emmanuel Macron, cet objectif "très ambitieux" n'est pas utopique. "Contrairement à d'autres technologies, nous avons les atouts pour être les meilleurs ou parmi les meilleurs au monde" a martelé le chef de l'Etat.

Effectivement, la France dispose déjà d'un écosystème complet -bien que très petit, mais comme partout-, dans le domaine du quantique. L'excellence de ses laboratoires de recherche -à Saclay, mais aussi le CEA ou encore l'Inria- est reconnue au niveau mondial. Atos est l'une des seules entreprises au monde à commercialiser un simulateur quantique, et d'autres grands groupes -Total, EDF, Safran, Thales...- investissent le sujet et financent des programmes de recherche.

La France dispose également d'une quinzaine de startups spécialisées dans le quantique, dont certaines très solides comme Quandela (photonique quantique), Muquans (instrument de mesure de très haute précision pour le BTP, la prospection pétrolière et la surveillance de volcans), Pasqal (ordinateur quantique par refroidissement d'atomes de rubidium) ou encore Prevision.io et sa technologie "d'apprentissage machine quantique" pour améliorer les intelligences artificielles. C'est très peu bien sûr, mais cela suffit à en faire l'un des pays les mieux dotés de la planète -il y en a une centaine en Europe. Enfin, le fonds d'investissement Quantonation, dirigé par Charles Beigbeder, est le plus actif au monde dans le domaine.

Lire aussi : L'écosystème français de l'informatique quantique : ses atouts, ses faiblesses

Course à l'ordinateur quantique

L'Etat va donc irriguer de partout pour renforcer cet écosystème, dans le but de placer la France dans le top 3 mondial, aux côtés des Etats-Unis et de la Chine, qui investissent toutefois au moins cinq fois plus que l'Hexagone grâce à leurs entreprises privées. La stratégie nationale insiste sur tous les volets : recherche publique [voir détail des investissements plus bas], course à l'ordinateur quantique (hardware), développement des technologies middleware (le système d'exploitation de l'ordinateur quantique), et applications qui fonctionneront sur le futur ordinateur quantique (le software).

Parmi les crédits alloués figurent 350 millions d'euros pour créer, à l'horizon 2023, un ordinateur quantique hybride -ou "imparfait'- pour les secteurs de la logistique, de la chimie et de l'intelligence artificielle. La recherche pour l'ordinateur quantique universel bénéficiera d'un investissement de 400 millions d'euros. L'Etat compte également verser 250 millions d'euros pour soutenir le développement de nouveaux capteurs quantiques, et 150 millions d'euros seront déployés pour la cryptographie post-quantique.

Du côté de l'investissement dans les startups, d'après nos informations -non confirmées à cette heure par l'Elysée-, Bpifrance sera mobilisé pour investir en fonds de fonds dans les startups du quantique, ce qui engendre habituellement un fort effet de levier de la part des investisseurs privés.

Lire aussi : Qui gagnera la course mondiale à l'informatique quantique ?

"Une vraie compréhension des enjeux"

Reste désormais la question à laquelle personne n'est capable de répondre : cela suffira-t-il alors que la compétition mondiale s'intensifie sur la guerre technologique ? Contrairement à de nombreux acteurs de l'intelligence artificielle, lucides sur la domination américaine et chinoise sur les principales applications de cette technologie, ceux de l'écosystème français du quantique y croient encore.

"Oui, la France part en retard car la plupart des autres pays - Etats-Unis, Canada, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, Chine...- ont déjà mis en place leur stratégie parfois depuis plusieurs années. Mais les jeux ne sont pas encore faits, loin de là même. On ne sait pas encore quelle technologie va s'imposer dans la bataille de l'ordinateur quantique, les standards restent à construire et la France a des atouts que de nombreux autres pays n'ont pas pour les trouver", relève Nicolas Brien, le directeur général de France Digitale, qui a produit des recommandations pour le plan Macron et qui avait lancé un appel dans La Tribune pour une vraie stratégie européenne ambitieuse sur le quantique.

De son côté, le fonds Quantonation se dit "très agréablement surpris" par la feuille de route française. "L'investissement de Bpifrance en fonds de fonds est une excellente nouvelle pour nous, qui sommes le premier fonds français sur le quantique. Quantonation s'est déjà positionné et si nous en bénéficions cela va créer un gros effet de levier auprès d'autres investisseurs institutionnels, et nous permettre de financer correctement de nombreuses startups dans le quantique qui participent à cette rupture technologique", se réjouit le fondateur et CEO Charles Beigbeder.

Même satisfecit de la part de la recherche publique, à laquelle Emmanuel Macron a promis au total près de 800 millions d'euros d'investissements, y compris sous la forme de création de nouveaux postes pour les chercheurs, et d'une coopération renforcée avec le secteur privé. Enfin, le secteur privé ne cache pas non plus son enthousiasme.

"Le fait que l'annonce vienne du chef de l'Etat lui-même montre une vraie compréhension des enjeux et un pilotage au plus haut niveau, se réjouit Elie Girard, le directeur général d'Atos. C'est essentiel pour vaincre les réticences des grands groupes qui sont aujourd'hui encore trop peu nombreux à se mobiliser sur le sujet.

Le patron d'Atos pointe là ce qui pourrait conditionner le succès de cette stratégie, c'est-à-dire l'effet de levier de ces annonces :

"Il y a cinq ans le quantique était futuriste. Aujourd'hui, ça arrive. J'appelle tous les grands groupes industriels à créer une équipe de cinq personnes pour réfléchir aux problèmes qu'ils n'arrivent pas à résoudre aujourd'hui, par exemple dans l'optimisation de leurs ressources. Prendre en compte la révolution quantique, c'est être compétitif non pas après-demain, mais demain".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2021 à 19:03 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:03 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:03 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:03 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:03 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:02 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:01 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 19:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 18:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:51 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:51 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:50 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:50 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:48 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:48 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:46 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:46 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:46 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:44 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:30 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:29 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:29 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:28 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:28 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:28 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:28 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:27 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:27 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:27 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:27 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:27 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:26 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 11:25 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 10:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 10:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 10:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 10:00 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:59 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:58 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:57 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:56 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:55 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:54 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:54 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:53 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:53 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:53 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 23/01/2021 à 9:52 :
Vous concluez pas vite un frexit.????
a écrit le 22/01/2021 à 11:06 :
Quelqu'un pourrait-il nous expliquer le principe de la mécanique quantique, l'idée que je me suis fait dans les années 70, malgré de belles études, c'était un peu de la philosophie au service de la science. En fait je crains que cette belle appellation masque le fourretout habituel..
Réponse de le 22/01/2021 à 15:11 :
Vous deviez faire une recherche sur des articles du CEA, du CNRS, du CIGREF, voir Atos, IBM, Intel, etc. Parce qu'un commentaire pour tenter de vous expliquer les quantiques, va me foutre des ampoules au bouts des doigts !
Et ce n'ees pas mon domaine, mais j'ai lu quelques publications.
La physique quantique n'est pas nouvelle, et il est déjà présente dans nos ordinateurs et d'autres appareils. Transistors, diodes, le nucléaire, les mémoires magnétiques, la supraconductivité, nanotechnologies (médical, chimie), etc.
Sans la physique quantique, certains transferts ou stockages seraient trop lents, ou alors demanderaient des technologies bien plus volumineuses et donc bien plus énergivores.
Nos PC ont vu leur vitesses de calculs, de lectures et de stockages augmenter astronomiquement, sans que le PC ou le disque dur aient pris du volume. Pour certains transfert ou stockage, l'électronique seule n'est déjà plus assez rapide, à volumes ~ constants
Vaguement :
Physique, un élément = un état physique, chimique, électrique ou lumineux unique (onde).
Quantique : Multiplication ou "superposition" d'états (ou de couches) possibles pour un seul élément, création de champs magnétiques et spin.
Disons que le quantique est instable et non homogène.
Donc toute la difficulté est de minimiser toutes les erreurs pour profiter au maximum de la puissance de chaque qubit = volume quantique.
2 gentils qubits A peuvent fournir une puissance de calcul supérieure à une dizaines de qubits B récalcitrants :>))
Réponse de le 22/01/2021 à 16:27 :
L'interpretation de la mécanique quantique échappe même aux plus chevronnés physiciens.
De ce que j'en ai compris, c'est une théorie probabiliste qui permet de calculer les résultats d'expériences sans pour autant décrire un processus physique qui correspondrait à sa réalisation phénoménologique.
De la même manière que l'on peut déduire de données (les datas) des lois probabilistes sans décrire les étapes intermédiaires, prédire n'est pas décrire.

Elle résulte de paradoxes soulevés lors d'expériences précise, très controlées qui tendent à prouver la dualité des particules de petites tailles, encore que des ensembles de nombreuses molécules exhibent des propriétés identiques, concernant leur constitution.
Elles seraient à la fois étendues dans l'espace (caractère d'une onde) et à d'autres moments sans dimensions, distribution spatiale (caractère de particule infiniment petites).
Elles semblent également partagées des états quelquesoit la distance qui les séparent après avoir été en interaction, les fameuses "spooky action at a distance", on est dans star trek !
C'est à dire qu'aucun phénomène physique connu ne permet la communication d'un changement d'état de l'une des particules qui se transmettrait instantanément à une autre, il dépasserait la vitesse de la lumière, vitesse limite de tout phénomène physique connu à ce jour.

Maintenant en quoi ces phénomènes permettent de décupler les puissance de calcul ? Je ne sais pas, j'entend parler de la superposition, qui est un principe très utilisé pour modéliser les phénomènes physiques linéaires (un concept) qui est une propriété de l'équation de Schrödinger qui est par nature celle de toute onde, comme les vagues interagissent peu mais en plus poussé, des vagues qui n'interagisseraient pas du tout mais cohabiteraient en empilant les résultats des diverses interactions au lieu d'en produire un solde dont ne pourrait plus tracer les transactions, l'historique.

De ces quelques considérations, peut être fausses d'ailleurs, j'y pense en l'écrivant, on peut inférer une vitesse de calcul liée à la cinétique des interactions de particules dont les vibrations incessantes se produisent à des fréquence bien plus élevées encore que nos processeurs à Ghz.
La propriété d'action instantanée à distance offrant une potentialité pour le calcul distribué en théorie phénoménal.
Bref, nous avons des automates programmables à mémoire infini programmables car le processus inverse de la synthèse des états, à savoir leur décomposition est possible sous réserve de calculs sophistiqués.
Et interagissant à des cadences très élevées car à même d'être en contact informationnel sans contact physique.
par exemple dans un réseau cristallin, seules quelques molécules interagissent de proche en proche, alors que dans un ensemble de particules quantiques les interactions se font entre toutes les particules et instantanément.
Enfin peut être... environ !
Réponse de le 22/01/2021 à 16:59 :
Un grand Merci, ça me semble plus clair disons que c'est un peu comme cette politique dite du "en même temps" vu que les électrons du cortège peuvent être là ou là.
Réponse de le 22/01/2021 à 18:10 :
Sans rentrer dans les détails de superposition, états quantique, etc...
Les ordinateurs d'aujourd'hui sont des suites de 0 et de 1.
L'ordinateur quantique pourra être 0 ou 1 mais également 01, 00, 10, 11...
Donc une puissance extraordinaire.
Réponse de le 22/01/2021 à 18:16 :
la quantique c'est ' je sais pas mais y a une probalite de.....'
on ne sait pas ou est precisemment la particule, et on ne peut le mesurer ' avec certitude', ca c'est heisenberg - c'est un peu un raccourci-
le corollaire c'est que des etats peuvent se superposer, vu qu'on peut finalement etre a plusieurs endroits ' en meme temps'
c'est pas un vision mecanique de la vie, comme quand vous lancez la balle de tennis visible au chien, c'est une vison ' probabiliste'
apres je ne m'y connais pas en qbit mais a priori ils superposent des etats pour faire les calculs au lieu de faire un calcul ' mecanique''
la c'est plus mon rayon
a écrit le 22/01/2021 à 10:32 :
Des plans "ambitieux" au frais des français qui tomberons dans des mains d'intérêts particuliers! Au dépend de progrès plus terre a terre!
Réponse de le 22/01/2021 à 19:15 :
Toujours mieux que payer des AF.
a écrit le 22/01/2021 à 10:21 :
Il serait mieux avisé de permettre qu'enfin notre pays puisse disposer de fonds de pension à capitaux français qui manquent tellement. Plutôt que le livret A , les français pourraient investir dans des produits utiles pour nos entreprises.
a écrit le 22/01/2021 à 9:31 :
Plan quantique c'est la même chose que le plan calcul des années 60.
C'est à dire l'échec.
Réponse de le 22/01/2021 à 10:10 :
Je me doutais bien que quelqu'un allait écrire cette banalité
a écrit le 22/01/2021 à 8:56 :
m macron se trompe il gouverne la France
et non pas un pays soumis et ignare
et lorsque 66 millions de Français dise que son ministre de la sante est un nul
il se doit de le dégager
mais puisque il le conserve donc c'est bien sa vision que les Français estime être fausse.
a écrit le 22/01/2021 à 8:47 :
De la com, rien d'autre. Le freluquet drague pour 2022.
a écrit le 22/01/2021 à 8:22 :
Il aurait été plus malin de discuter avec les géants du numérique privés afin de proposer une association, les américains ayant tellement de longueurs d'avance qu'ils sont plusieurs acteurs à se concurrencer entre eux faisant que les autres concurrents ont plusieurs longueurs de retard en en perdant un peu plus chaque jour.
Vu le contexte, vu la réalité de notre économie, en regardant sans cesse les GAFAM comme des pestiférés ils ne peuvent faire autrement que nous regarder nous comme des arriérés et ils ont bien raison parce que c'est ce que nous sommes, c'est là où nous a fait tomber notre oligarchie décadente et repoussante dégénérées par sa pathologique cupidité.
a écrit le 22/01/2021 à 0:37 :
Faut dire la France est un Etat superposé, en même temps le système médicale le meilleur et avec les moins bons resultats d'europe,
En même temps le leader incontesté des technologies et pas une trace dans les archives de l'invention du transitor, de la fea, de la théorie du controle etc...
EN même temps les meilleurs ingénieurs du monde entier et aucune entreprise à part DS, dans les nouvelles technos des 40 dernières années (base de donnée : Oracle, robotique, processeurs, robot, machines, IA etc... etc...)
En même temps le pays des maths par excellence et un niveau zéro de ses étudiants
En même temps le pays des rois de la systèmique et des échecs cuisants dans les logiciels "grands systèmes" et toujours pas de trace de notre contribution, ah si Merise ah ah ah ah ah !

La méthode Coué apparemment ça marche pas, peut être que la quantique pourra le prouver...
Réponse de le 22/01/2021 à 4:20 :
Ce qui est étonnant en France,c'est le nombre de "leader" et "champion" que personne n'a jamais entendus parler et qu'on nous annonce du jour au lendemain sur un article random.
C'est fou ça.
En plus j'ai l'impression que la technologie quantique c'est comme l'Ia,tout le monde en parle mais personne ne sait ce que c'est en plus d'être utilisé n'importe comment.
a écrit le 22/01/2021 à 0:26 :
Le fait de pouvoir réaliser, en même temps !, un très grand nombre de calculs (politiques)

cherchez pas, voilà la raison du choix jupitérien...
a écrit le 21/01/2021 à 22:47 :
Super nouvelle! Nous avons les chercheurs, les savoirs, les technologie et les entreprises numériques. L'investissement est là pour passer à l'étape suivante. Prochaine étape, développer ce plan quantique avec nos partenaires européens et soutenir nos pépites quantiques dans leur plan de croissance.
a écrit le 21/01/2021 à 19:44 :
Une offrande aux technoligarques Atos, Portos et Aramis...
a écrit le 21/01/2021 à 19:29 :
Le problème est que Macron, dans le même temps, poursuit son grand œuvre, entamé sous Hollande : le dépeçage et la mise à l'encan des industries françaises, en particulier les plus stratégiques. Une fois de plus avec lui, ce plan est de la pure com politique, pour détourner l'attention des français sur sa politique ultralibérale et contraire aux intérêts pays. Dans le meilleur des cas, ce plan enrichira les copains de la start up nation. L'inventaire de l'état de la France en 2022 risque d'être terrible, avec ou sans covid. Et le pire est à venir s'il est réélu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :