Et maintenant une Bourse du "cloud computing" !

 |   |  369  mots
Copyright DR
Copyright DR
L'opérateur boursier allemand Deutsche Börse a annoncé ce 2 juillet qu'il avait l'intention de lancer au début de l'année prochaine une plateforme d'échange d'espaces de stockage en ligne.

Voilà un marché d'un nouveau genre. Cette fois, il ne s'agit ni de s'échanger des titres ou de jouer avec les sur les cours de l'acier, mais d'acheter et de vendre des espaces de stockage en ligne. L'opérateur boursier allemand Deutsche Börse vient de lancer l'idée d'une Bourse qui serait dédiée à l'échange de services informatiques dématérialisés, une première mondiale dans le domaine du Cloud Computing, selon cet opérateur.

Une "Deutsche Börse Cloud Exchange" dès 2014

La Deutsche Börse lancera ce type de plateforme au début de l'année prochaine. Elle s'appellera la Deutsche Börse Cloud Exchange et permettra d'échanger de manière standardisée et électronique des ressources informatiques. "Les ressources informatiques pourront être échangées de la même manière que des actions, de l'énergie ou des matières premières", s'est félicité l'opérateur allemand ce mardi 2 juillet lors de la conférence de presse.

S'il croit en ce business, c'est par qu'il juge le marché du cloud computing tout à fait porteur. D'après un représentant de la Detusche Börse, les technologies liées à ce type de stockage pourraient permettre aux entreprises de réduire jusqu'à 70% leurs coûts d'infrastructures informatiques.

Deux entreprises françaises s'impliquent

Seulement pour l'instant, la lenteur des négociations de contrats, ainsi que un manque de transparence dans la mise à disposition des capacités informatiques, limite le potentiel du « Cloud Computing », selon la Deutsche Börse. C'est donc pour lever ces barrières que cette nouvelle plateforme offrira la possibilité à un acheteur de choisir librement les capacités dont il veut disposer ainsi que le temps nécessaire pendant lequel il souhaite les utiliser. Elle doit également assurer un meilleur niveau d'information aux acheteurs.

Deux groupes français prendront part à la création de cette plateforme : l'entreprise de services informatiques française Devoteam et la société T-Systems, filiale de l'opérateur télécommunications allemand Deutsche Telekom.

POUR ALLER PLUS LOIN :

>> Informatique : Pour tout comprendre sur le "cloud computing"

>> Orange accélère dans le « cloud »

>> DOSSIER "Cloud computing" : évolution ou révolution ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :