A 12 ans il crée "Tech is social", le Facebook grec

 |   |  403  mots
Preuve de la confiance que Google a envers ce petit génie, la société l'a invité au festival des programmeurs de Google.
Preuve de la confiance que Google a envers ce petit génie, la société l'a invité au festival des programmeurs de Google. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Google s'est récemment entiché d'un jeune grecque qui, du haut de ses 12 ans, a développe un réseau social dont le concept est proche de Facebook. Cette plateforme "Tech is social" promet une meilleure qualité d'image et de son ainsi qu'un bouton "j'aime pas".

L'histoire aurait pu être banale. La Grèce va bientôt accueillir un nouveau réseau social nommé "Tech is social", une plateforme d'échange très proche de Facebook qui propose en plus de l'outil "like" (j'aime) un bouton "dislike" (j'aime pas) et une meilleure qualité d'image et son. Rien de très original a priori. 

Seulement voilà, le créateur du site est un adolescent âgé de 12 ans qui est devenu tout récemment la nouvelle coqueluche de Google, comme le rapporte le Figaro.

L'histoire a commencé ainsi: lors de la foire internationale des industriels à Thessalonique dans le nord de la Grèce, Nikos Adam interpelle des programmeurs de Google réunis sur leur stand, communiquant avec eux dans un anglais parfait et leur parlant de nouvelles technologies. Il en profite aussi pour évoquer son nouveau concept, "Tech is social". Immédiatement, les salariés de la société de Moutain View sont séduits par la fougue et les ambitions du jeune homme.

Il n'y'a pas d'âge pour l'entrepreneuriat

Encore au collège, Nikos Adam est autodidacte. Dés l'âge de 9 ans, ils commence à bidouiller son ordinateur puis développe MSP (Minecraft Server ­Platform) pour faciliter les internautes à jouer à Minecraft, un jeu indépendant de construction. "Pour jouer en ligne, il faut fabriquer un serveur, ce qui demande de la constance et du temps. Avec MSP, on le réalise en une seconde en appuyant simplement sur un bouton" décrit-il ainsi son concept. 

Parallèlement, il fabrique un programme visant à mettre de coté des hackers : le logiciel DTD afin de "cibler, mettre en quarantaine puis exclure les utilisateurs ayant de mauvaises intentions". De la même manière, il a déjà mis en ligne "Tech in Game", un site qui permet aux jeunes de son âge de jouer en réseau de manière sécurisée. 

Des spectateurs médusés

Preuve de la confiance que Google a envers ce petit génie, la société l'a invité au festival des programmeurs de Google. Parmi plusieurs stands prestigieux comme celui de démonstration des nouvelles Google Glasses, le projet de lunettes à réalité augmentée, l'ado a eu l'occasion de présenter son projet devant des spectateurs étonnés. Pour la sortie de "Tech is social", celui-ci a déjà eu le soutien de professeurs et spécialistes de l'université de Macédoine de Thessalonique. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2014 à 18:04 :
mais,comment accéder a ce site? je tape "tech is social" sur google sa ne donne rien;
a écrit le 04/01/2014 à 11:23 :
On dit un jeun grec ...
a écrit le 01/01/2014 à 23:55 :
Bravo Adam!
a écrit le 30/12/2013 à 18:30 :
Oui bientôt des bébés vont créer leur réseau social sur internet, tout est possible, un monde merveilleux est né !
a écrit le 30/12/2013 à 15:20 :
Bonjour,

Avant de critiquer, merci de verifier vos phrases qui ne sont pas franchement claires.
(aussi un peu de politesse ne fais de mal à personne! Un petit bonjour ne coûte rien)
a écrit le 30/12/2013 à 15:09 :
C'est mieux de jour en jour. Des fautes dans le chapeau et le style est celui d'un enfant de 4ième en difficulté scolaire. Je pensais qu'il y avait au moins des relecteurs à la tribune.
Réponse de le 30/12/2013 à 17:36 :
On écrit : chapô et non "chapeau", mais bon..
Réponse de le 30/12/2013 à 21:59 :
chapeau s'est transformé en chapô dans le petit milieu bêcheur de la presse mais n'a rien de littéraire, enfin bon... ils ne sont que "journalistes", on peut comprendre.
a écrit le 30/12/2013 à 15:08 :
Rendre obligatoire les tests d'orthographe aux rédacteurs d'articles...
a écrit le 30/12/2013 à 15:04 :
J'ai absolument rien compris à cet article! Tellement mal écrit .. O.o
Réponse de le 30/12/2013 à 15:15 :
Moi j ai tout bien compris ....et s il fait tout ce qui est indique dans l article , c est déjà un petit génie en informatique !!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :