Facebook règle 106 millions d'euros au fisc français, mais le compte n'y est pas

 |  | 857 mots
(Crédits : Dado Ruvic)
Comme Google, Apple et Amazon avant lui, Facebook a annoncé lundi soir un accord fiscal avec le gouvernement français. Le réseau social va payer 106 millions d'euros correspondant à des revenus non-déclarés en France sur la période 2009-2018. De quoi régler ses contentieux avec l'administration fiscale... mais le compte n'y est pas et le chantier de la taxation internationale du numérique patine toujours.

Lourd redressement fiscal pour Facebook. Confirmant une information du site Capital, le réseau social a admis avoir conclu un accord avec le gouvernement français. Facebook France, filiale du géant américain dans l'Hexagone, va donc régler 106 millions d'euros au fisc. Cette note salée est calculé sur la base de revenus non-déclarés en France sur la période 2009-2018, et inclut, d'après Facebook, une pénalité de 22 millions d'euros. Dans sa déclaration, le réseau social montre patte blanche : "Nous prenons nos obligations fiscales au sérieux, nous payons les impôts que nous devons dans tous les marchés où nous opérons et travaillons étroitement avec les administrations fiscales à travers le monde pour assurer le respect de toutes les lois fiscales applicables et résoudre tout litige", affirme Facebook France.

Lire aussi : Impôts : Google va payer 965 millions d'euros à l'État pour effacer les contentieux fiscaux

Facebook et les autres Gafa, champions de l'optimisation fiscale

En réalité, comme d'autres entreprises...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2020 à 7:24 :
106 millions d'euros "lourd redressement fiscal pour Facebook" : on a de l'humour à la Tribune 😁. Encore une grande victoire du trio magique Le Maire, Darmanin, Philippe...
a écrit le 25/08/2020 à 16:36 :
Avec un chiffre d'affaire de 70 milliards dans le monde, la pénalité de 100 millions ne devrait pas trop les épuiser.
a écrit le 25/08/2020 à 14:35 :
Pas de quoi fouetter un chat alors que les banques françaises ont du payer 10 milliards d'euro au trésor américain ... L'UE doit jouer la concurrence entre les chinois et les USA et comprendre qu'on est en guerre économique avec ces 2 blocs d'autant plus que les GAFAM en plus de payer très peu d'impôt en Europe , emploient aussi très peu de personnes en Europe comparativement à leur taille ...
a écrit le 25/08/2020 à 14:09 :
Et les milliardaires européens ils en sont où des impôts qu'ils payent ?

Les avocats des GAFAM doivent bien rigoler tiens...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :