Internet explorer a divisé ses parts de marché par deux en un an

[Graphique] Internet Explorer, longtemps resté hégémonique sur le marché des navigateurs, a perdu plus de 300 millions d'utilisateurs en un an. Et l'arrivée de Edge ne semble pas compenser cette forte baisse.
Grégoire Normand

2 mn

Internet Explorer a souvent fait l'objet de critiques de la part des internautes.
Internet Explorer a souvent fait l'objet de critiques de la part des internautes. (Crédits : © Shannon Stapleton / Reuters)

L'érosion d'Internet explorer s'accélère. Selon les données de Market Share Reports, les parts de marché d'Internet Explorer (toutes versions confondues) sont passées de 46,32% en décembre 2015 contre 20,8% un an plus tard. Cette chute correspond à une baisse de plus de 55%. L'arrivée de Edge sur le marché des navigateurs ne semble pas compenser cette forte diminution.

Internet explorer en chute libre

2016 semble marquée par une chute inexorable du navigateur développé par Microsoft resté leader pendant longtemps sur le marché. Il y a encore peu, Explorer était encore devant Google Chrome jusqu'en février 2016. Le rapport de force s'est inversé en mars 2016 et l'écart avec Google Chrome ne cesse de grandir comme l'illustre le graphique ci-dessous.

Dans le même temps, Microsoft Edge est passé de 2,79% en décembre 2015 à 5,3% en décembre dernier. Cette faible ascension signifie entre autres que les utilisateurs d'Internet Explorer n'ont pas migré vers Edge.

Pour tenter de comprendre cette lourde chute, plusieurs facteurs sont avancés par le site d'informations spécialisées Nextinpact. L'une des principales raisons mentionnée est que depuis l'arrêt du support technique de Windows XP, beaucoup d'entreprises ont changé de systèmes d'exploitation plus récents tels que Windows 7,8 et 10. Cette migration vers ces systèmes n'a pas forcément incité les utilisateurs d'Explorer à poursuivre leurs habitudes.

Par ailleurs, la fin du support technique des versions antérieures à Internet Explorer 11 a accéléré la dégringolade d'Explorer comme le souligne Cnet. Cette forte baisse signe en filigrane l'échec de Microsoft Edge qui a pourtant connu de nombreuses améliorations apportant un confort de navigation pour les internautes.

Google Chrome en tête

Le navigateur qui domine largement le marché est incontestablement Google Chrome. Il est passé de 32% à 56% en un an, soit une hausse de 74%. De son côté, le navigateur Mozilla Firefox est resté très stable en termes de parts de marché. Ce dernier est passé de 12,13% à 12,22% en un an. Après plusieurs mois de chute jusqu'à la fin de l'été (7,69% en août), il a commencé à remonter à partir de septembre. Les autres navigateurs n'ont pas connu d'évolutions importantes au cours de l'année 2016.

L'hégémonie d'Internet d'Explorer semble appartenir au passé. L'année dernière, IE et Edge ont perdu plus de 300 millions d'utilisateurs selon Numerama passant de 800 millions à 500 millions d'utilisateurs. Internet Explorer devrait être amené à disparaître compte tenu du fait que Microsoft semble délaisser IE11 au profit du développement de Microsoft Edge comme l'annonçait déjà The Verge en mars 2015.

Grégoire Normand

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 06/01/2017 à 18:53
Signaler
Ces chiffres sont faux car ils ne concernent que les ordinateurs de bureau qui sont maintenant minoritaires pour la navigation internet. Cela ne correspond donc pas au marché des navigateurs comme indiqué dans l'accroche.

à écrit le 06/01/2017 à 18:31
Signaler
opera est plus rapide que chrome avis aux amateurs

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.