Keynote : les iPhones 7 et 7 Plus vont-t-ils permettre à Apple de revenir dans le coup ?

 |  | 1125 mots
Lecture 6 min.
Apple doit marquer les esprits pour faire taire les voix, de plus en plus nombreuses, qui contestent sa position de leader de l'innovation au profit de Samsung.
Apple doit marquer les esprits pour faire taire les voix, de plus en plus nombreuses, qui contestent sa position de leader de l'innovation au profit de Samsung. (Crédits : BECK DIEFENBACH)
Lors de sa traditionnelle keynote de rentrée, Apple a annoncé ses deux nouveaux modèles de smartphones, l’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus. Après deux trimestres consécutifs de baisse des ventes et une remise en question de plus en plus importante de sa position de leader de l’innovation, la marque à la Pomme espère faire taire les détracteurs et renouer avec ses ventes record. A moins qu’il ne s’agisse d’un modèle de transition en attendant la vraie innovation, l’iPhone 8 ?

C'était le jour le plus important de l'année pour Apple. Ce mercredi 7 septembre à 19h, le Pdg Tim Cook a présenté à San Francisco les nouveaux produits et services de la marque à la Pomme lors de la traditionnelle conférence de rentrée. Un show à l'américaine parfaitement rodé pendant lequel Apple a tenté d'en mettre plein la vue avec ses nouveaux iPhones, sa nouvelle version de la montre connectée Apple Watch et ses nouveaux casques Beats, qui ont tous déjà "fuité" ces dernières semaines pour alimenter le buzz autour de l'événement.

>> Voir les réactions à chaud de la présentation de l'iPhone 7 par la fine équipe ORLM

Un iPhone 7 pas si innovant que ça

Ainsi, Apple n'a pas dévoilé de surprise pour l'iPhone 7 et son petit frère, l'iPhone 7 Plus. Pour répondre au développement du marché des applications mobiles et à l'attrait des consommateurs pour la vidéo, le stockage ne sera plus de 16Go mais de 32Go, de 128 Go et de 256 Go, à partir de 769 euros (649 dollars) pour le l'iPhone 7 et de 909 euros (749 dollars) pour le 7 Plus. Les pré-commandes seront ouvertes ce vendredi, et les livraisons débuteront la semaine suivante, le 16 septembre.

Parmi les nouveautés des deux modèles figure la disparition de la fameuse prise jack, qui sert à brancher les écouteurs. A la place, Apple veut désormais obliger ses utilisateurs à se servir d'écouteurs sans fil, baptisés "Airpods", compatibles à la fois avec l'iPhone et avec la montre connectée, dont Apple a dévoilé par ailleurs un nouveau modèle. Pour les réfractaires au sans fil, il sera possible de brancher des écouteurs à un autre port spécifique à ses smartphones, le port "lightning" qui servait déjà à recharger les derniers modèles. Le nouvel iPhone sera livré avec une paire d'écouteurs utilisant le port lightning, ainsi qu'avec un adaptateur, pour permettre à ceux qui veulent continuer d'utiliser leurs écouteurs classique de pouvoir le faire. Les paires d'Airpods coûteront 142 euros (159 dollars). Malin pour augmenter les ventes d'accessoires...

Enfin, les iPhones 7 et 7 plus seront équipés d'un appareil photo beaucoup plus performant que leurs prédécesseurs et d'une batterie plus endurante.

Enrayer la baisse des ventes

Cela sera-t-il suffisant pour déclencher une nouvelle vague d'enthousiasme ? Apple y croit. En début de semaine, la marque a relevé la commande de composants de l'iPhone 7, un signe qu'elle compte sur un démarrage canon lors de sa commercialisation.

Jusqu'à présent, Apple justifiait ses prix très élevés par son avance technologique sur ses concurrents. Le nouvel iPhone devra donc susciter du désir pour permettre à Apple de maintenir son extraordinaire croissance. Or, celle-ci montre déjà des signes de fatigue. Les ventes d'iPhones ont diminué lors des deux premiers trimestres de 2016 (-15% sur un an au deuxième trimestre, à 40 millions d'unités, après -16% sur un an au premier trimestre, à 51 millions d'unités). Une première depuis le lancement du premier iPhone, en 2007.

Dans un contexte du ralentissement mondial du marché du smartphone en raison de l'arrivée à maturité de grands marchés comme la Chine, la baisse des ventes est aussi synonyme de baisse des revenus et des bénéfices, de respectivement 15% et 27% sur le trimestre clos fin juin. Un recul gênant en raison de l'extrême dépendance d'Apple à son iPhone, qui représente près de 65% de son chiffre d'affaires. D'autant plus que le prix de vente moyen a lui aussi baissé en 2016. Le signe, selon les analystes, que les consommateurs privilégient les modèles moins haut de gamme.

Ne pas perdre le leadership de l'innovation

Bien sûr, Apple reste extrêmement profitable, écoule toujours des dizaines de millions d'iPhones par trimestre, et dispose d'un matelas confortable de 231,5 milliards de dollars de trésorerie. A côté, les quelque 13 milliards d'euros d'impôts que lui réclame la Commission européenne font l'effet d'une goutte d'eau dans l'océan.

L'entreprise n'est donc en aucun cas en danger. Son défi est plutôt de se replacer en tête de la course à l'innovation, face à des concurrents de plus en plus voraces. Apple doit marquer les esprits pour faire taire les voix, de plus en plus nombreuses, qui contestent sa position de leader de l'innovation au profit de Samsung, numéro 1 mondial des smartphones, qui impressionne de plus en plus dans le segment du haut de gamme grâce à sa marque Galaxy.

Mais "avec plus d'un milliard d'iPhones vendus dans le monde, Apple reste la plateforme de référence pour les marques et les développeurs, estime Thomas Husson, analyste chez Forrester. Pour lui, la Keynote de ce mercredi soir "fait le job" :

"Les nouvelles fonctionnalités annoncées pour les iPhone 7s et l'Apple Watch sont suffisamment innovantes pour maintenir le leadership d'Apple, qui est passé maître dans l'art d'étendre le cycle de vie de ses produits grâce à sa maîtrise du logiciel et des services".

     | Pour aller plus loin. Apple face à son problème d'innovation

L'iPhone 8, le "vrai" nouvel iPhone ?

Malgré l'enthousiasme de Tim Cook, les experts et de nombreux analystes considèrent que l'iPhone 7 ressemble davantage à une mise à jour de la version 6 (elle-même étant une mise à jour de la version 5) qu'à un produit véritablement innovant. "S'il veut revenir à une croissance astronomique, Apple a besoin d'un changement radical dans sa ligne de produits existants", avertissait en juillet dernier l'analyste Neil Saunders, de la société de recherche Conlumino.

Certains spécialistes attendent même déjà l'iPhone 8, qui pourrait sortir non pas en 2018, ce qui correspondrait au traditionnel cycle de deux ans, mais dès 2017, année des 10 ans de l'iPhone. Selon les premières fuites, Apple ferait les choses en grand pour accoucher d'un produit véritablement innovant, à la fois dans ses performances et son design.

Dans la lignée de Samsung et d'autres concurrents, qui proposent des écrans plus imposants, le modèle 8 serait doté d'un écran plus large. Il serait aussi totalement étanche et n'aurait plus besoin d'aucune "sortie", puisqu'il se rechargerait sans fil et n'aurait (comme le 7) pas de prise jack. Le bouton d'accueil serait directement intégré à l'écran. Enfin, un brevet déposé le 1er septembre par Apple fait saliver les fans de la marque, car il permettrait de recouvrir totalement la coque de verre, donnant l'illusion d'un bloc sur toute la surface du mobile.

Si ces rumeurs se confirmaient, Apple aurait enfin dans ses cartons un produit véritablement innovant et futuriste, ce qui lui fait défaut depuis... l'iPad. Mais il faudra que l'iPhone 7 plaise suffisamment pour que l'attente ne soit pas trop longue, à la fois pour les fans, mais aussi pour Apple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2016 à 10:31 :
J'ai investi 1€ pour recevoir l'iPhone 7 mais toujours pas reçu !!!!
Je me suis fait arnaquée ???
J'attends votre envoi ou une réponse
a écrit le 08/09/2016 à 11:15 :
Les conversions € / $ me semblent faites a l'envers pour l'iphone 7 et 7 Plus et juste pour les Airpods !!!!
Réponse de le 08/09/2016 à 12:59 :
Les prix américains sont hors taxes, les européens sont TTC.
a écrit le 08/09/2016 à 9:43 :
Gardez votre argent pour vos quenottes, c'est beaucoup plus utile et de plus en plus cher.
Quand on voit des allocataires dépenser toute leur solde dans ces gadgets et dans le loto...
a écrit le 08/09/2016 à 9:34 :
C'est bien que Apple produise un nouvel Iphone pour ses clients fidèles mais à 750€ le produit celà devient quasiment du "luxe informatique".Apple ne vise t-il que d'une clientèle huppée, une clientèle qui à de l'argent au mépris de l'informatique grand public avec les PC, les portables, les tablettes ou autres smartphones !! Quand on sait comment est conçu un smartphone du point de vue de l'electronique et des cartes intégrées en son sein on peut se poser nombre de question sur le pri à la vente dans les magasin Apple. Apple ne cherche certainement pas à vouloir reconquerir le marché du grand informatique.Le prix d'un PC du grand public ou d'un ordinateur portable avoisine 400 à 700€ l'unité ce qui est un pri stable alors pourquoi les smartphones sont-ils aussi chers à l'achat ? Produit rare ? de luxe ? est-ce utile d'avoir un produit aussi cher pour smarphone pour telephoner, pour consulter Internet ou les applications sur Android ou Ios ? Je me pose vraiment ces questions là surtout quand on sait combien à coûter de concevoir et de fabriquer des cartes electroniques avec microprocesseurs. Au cours de mon experience professionnelle chez Lucent Technologique on concevait des cartes electroniques pour des systèmes DTRX transceiver pour les télécommunications et j'ai eu à acheter un microprocesseur extrèmement cher (11000€ à l'achat en anglais avec un ingenieur tchèque) pour les labo de Lucent. Expérience très intéressante pour mieux connaître les coûts réels des composants electroniques comme les chipset, les bascules, les micropro ou autres. Oui plus l'electronique c'est democratisé plus les coûts on baisser ce qui a inondé le marché de systèmes electroniques de plus en plus performant avec le developpement de l'internet, des réseaux de télécommunications, des baies informatiques ou autres systèmes de commande et sécurité dans une voiture, un train, un avion. Oui c'est exceptionnel d'acheter un composant comme un micropro aussi cher mais le marché des composants electroniques meut aussi générer des exceptions et des coûts indirects. Intel ne produit pas des microrpo comme ARM aussi cher sinon les ordinateurs seraient rester à 5000francs français à l'achat.L'informatique et l'electronqiue à besoin des produits et de composants fiables, durables dans le temps et qui un coût relativement peu elevé si l'on veut vendre des systèmes electroniques performants. Alors le modèle Apple me parait plutôt un marché de niche avec ses particularités et ses spécificités plutôt orienté vers des prix de l'electronique à la hausse : il faut savoir quel type de composant il y a dans un Iphone 7 et 7+ pour mieu connaître le prix du smartphone. Apple fait du merchandising de haute volée tout en optimisant les coûts de fabrication et l'optimisation fiscale en Irelande !!
a écrit le 08/09/2016 à 9:29 :
Entre 700 et 1000 euros pour un appareil dont la durée de vie a été étudiée pour ne pas dépasser les 4 ans et sera remplacé dans 18 mois par un autre modèle avec des accessoires non compatibles ...
Le nombre de clients capables de débourser de telles sommes sont de plus en plus rares, d'autant plus que pour 150 euros on peut avoir un smartphone qui fait le même job, et en plus sur des standards ouverts.
a écrit le 08/09/2016 à 7:17 :
A boycotter après l'affaire fiscale et la déclaration minable de T.Cook à ce sujet. Apple? pourquoi payer très cher ce que l'on peut avoir chez des concurrents à 20 ou 30 pour cent en dessous, La qualité? la semaine dernière un dépanneur m'a montré la liste des marques les plus enclins à rentrer au "garage" Apple en tête. Apple commence à payer, et il est temps son marketing, à défaut d'un réelle qualité et d'une réelle innovation qui ne sont plus la réalité depuis quelques temps. Enfin fini cette mode de changer d'appareil à chaque coup marketing.
a écrit le 08/09/2016 à 7:10 :
"Apple is a walking dead"
Tres bonne analyse d'un blogger US il y a quelques mois. Malheureusement Tim Cook n'a ni inspiration ni charisme. La qualité des OS est lamentable. Les produits sont désormais peu fiables. Aucune écoute des clients. Presque comme les autres mais en beaucoup plus cher. Apple peut encore fonctionner sur les réserves colossales constituées sous Steve Jobs mais combien de temps?
Tout de même une grosse déception qui se confirme dans le temps.
a écrit le 07/09/2016 à 23:11 :
Apple c'est la politique du coucou. En gros, utiliser des services, et demander aux contribuables français et européens de bien vouloir payer sa facture. C'est la réalité. Voilà comment s’enrichir, et pour l'europe et ses gentils contribuables des milliards qui partent en fumée, et qui résident désormais dans des paradis fiscaux. Et Mr Cook s'insurge que lui mette le hola. Il ne manque pas d'air , en plus ! Commençons pas ne plus acheter ses produits, pour bien lui faire comprendre.
a écrit le 07/09/2016 à 22:46 :
les promesses de "terribles innovations" qui sont tout juste plus innovantes que la modification du dessin des icônes, des machines clairement hors de prix qui n'en n'offrent plus assez, des consommateurs repus de leur 2 ou 3ème machine, un marché sur saturé de nouveaux venus qui offrent les mêmes produits pour moitié moins cher ... il n'y a pas besoin d'être un grand spécialiste pour d'ores et déjà prédire que non, les ventes record et la croissance ne seront pas là !
de la à dire qu'apple est mort, on en est très loin...
a écrit le 07/09/2016 à 20:49 :
Tocqueville avait raison...La société de consommation d'aujourd'hui n'est qu'une forme d'aliénation qui permet aux hommes de satisfaire leurs petits désirs matériels futiles et égoïstes...D'ici quelques mois des millions de personnes se jetteront sur cette choses idiote pendant que les gouvernants continuerons à restreindre nos libertés fondamentales et à livrer le marché économiques aux rapaces
Ce téléphone résume à lui seul la médiocrité de l'être humain ;"Si vous n'avez pas d'Iphone vous n'avez pas d'Iphone"
J'aurais préféré vivre au XIXéme siècle, époque des bouleversements techniques mais aussi philosophiques
Réponse de le 07/09/2016 à 23:39 :
Très bon post, très juste.
Vous oubliez aussi la soumission des médias qui font de la publicité pour ces firmes, alors que cette mème firme vient d'etre redressé pour tromperie sur les impots versées en europe.
Je pense que la notion de journaliste a ausisi perdu bien du sens. Aujourd'hui c'est plus semblable à du relais de communiqué de presse.
Est ce qu'un journal va faire la publicité gratuite du docteur petiot après avoir connu ses méfaits ?
Quand a l'acheteur de l'iphone qui le fait pour un soit disant statut social, c'est un peu du passé, cela devient tellement grotesque que c'est l'inverse qui se produit . Une personne aliénée, sans caractère qui essaye de suivre ..et là je vous rejoins.
a écrit le 07/09/2016 à 17:57 :
Apple a toujours utilisé une approche nuisible même avant les smartphones. Les boites qui ne font pas allégeance à Apple ne peuvent utiliser Apple. L'univers de ses utilisateurs n'est conditionné qu'a ce qu'Apple maitrise et autorise. C'est une attitude agressive et dominatrice.

Ils sortent visiblement un Iphone pour vendre des produit dérivé comme des casques spécifique uniquement pour le bénef. Ils vont encore échouer comme ils ont échoués sur les ordi face à Microsoft. C'est une question de temps.

AdBlock n'est toujours pas utilisable? :)
a écrit le 07/09/2016 à 16:44 :
"Alors qu'Apple n'a pas modifié la taille de ses iPhones depuis l'iPhone 5"
Sérieux ? Est-ce que ce journaliste sait vraiment quelque chose de la gamme iPhone ?
Depuis l'iPhone 6 il y a 3 tailles : La taille du 5, la taille du 6 puis le 6 Plus.

C'est de l'amateurisme et fait perdre la totalité de l’article de toute crédibilité !
Réponse de le 07/09/2016 à 18:41 :
D'un autre côté on le comprend, beaucoup de modèles, pour peu d'évolutions technologiques, il y a vraiment de quoi s'y perdre...
a écrit le 07/09/2016 à 16:37 :
"revenir dans le coup" ??? LOL
C'est la plus grande capitalisation au monde et ceci avec seulement un dizaine de produits. Rappelez-nous quand votre entreprise les dépasse.
Réponse de le 07/09/2016 à 18:42 :
ha les fans sont dans la place !

Aucun intérêt, rien de pire que quelqu'un de subjectif pour commenter un article sur son dieu.
Réponse de le 08/09/2016 à 14:17 :
apple une grosse daube il et plus que dépassé
a écrit le 07/09/2016 à 16:09 :
C'est quand même drôle que personne ne comprenne que les ventes record dans le domaine des smartphones c'est fini. On est sur un marché de renouvellement saturé avec des innovations de moins en moins perceptibles pour le consommateur. Le marché global progresse de 1 ou 2% cette année et ceux qui progressent en volume le font en baissant les prix ou sur les marchés émergents. Apple peut juste stabiliser ses ventes en recrutant les consommateurs qui ont un modèle antérieur au 6 (ce sera déjà bien) et investir sur de nouveaux marchés, c'est d'ailleurs bien pour cela que les innovations sont maintenant sur un rythme de 3 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :