La production de fictions françaises toujours à la traîne

 |  | 498 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La fiction locale fleurit ailleurs qu'aux États-Unis. Sauf en France. En témoignent les retard des projets de feuilletons quotidiens de TF1 et France 2.

La France se passerait bien de cette distinction. Elle ne fait pas la tendance dans la création des programmes audiovisuels. "Nous regrettons toujours l'absence de la France dans la production de fictions industrielles. Quand on fait un feuilleton ici, on en fait sept ou huit en Allemagne. Nous faisons le même constat dans les émissions de flux", a déploré Pascal Josèphe, à la tête d'IMCA, une société de conseil en audiovisuel, lors de la présentation par Médiamétrie des tendances de programmes dans le monde depuis la rentrée 2011. Les programmes locaux se distinguent un peu partout, selon l'étude qui a scruté les nouveautés de 18 pays. En Espagne, le feuilleton historique Gran Hotel a fait un carton sur Antena 3, tandis que la série dramatique australienne The Slap, qui met en scène une mère possessive et un père absent, s'est exportée au Royaume Uni, en Grèce et en Turquie. Aux Etats-Unis, la mode est au vintage façon Mad Men, avec par exemple Pan Am, une série dont les vedettes sont des hôtesses de l'air des années 1960, déjà diffusée sur les petits écrans suédois, danois et britannique.

  "A la vitesse d'un sénateur"

Mis à part les Borgia, la co-production internationale de Canal Plus et de Lagardère Entertainment, ou de Hard, adaptée en Allemagne, la France est à la traîne. Certes, la tendance n'est pas nouvelle, mais les retards pris par les projets de feuilletons quotidiens que TF1 et France Télévisions ont dans les cartons en sont une nouvelle démonstration. Chez TF1, "on avance à la vitesse d'un sénateur", confirme un proche du dossier. Selon nos informations, Lagardèrerave;re Entertainment ne serait plus dans la course. Deux candidats sont encore en lice : Marathon (Zodiak Media Group), avec un projet à la Rochelle, et TF1 Productions. Alors qu'une décision était attendue en ce début d'année, elle n'interviendra, selon toute probabilité, pas avant le printemps. En décembre, Laurent Storch, le directeur général adjoint de la production de TF1 affirmait dans l'émission Médiasphères que la diffusion était programmée courant 2012, début 2013. Du côté de France 2, la situation est encore moins reluisante. Se référant au succès de "Plus Belle la vie", le PDG Rémy Pflimlin avait promis au début de son mandat un grand feuilleton quotidien. "Ils n'ont toujours rien décidé. Ils hésitent entre un feuilleton quotidien ou trois Telenovelas de cent épisodes chacun. L'horaire de diffusion, semble-t-il, serait à 14 heures !", s'emporte un producteur. Pourtant, France Télévisions dispose d'un budget de 420 millions d'euros pour investir dans la création, alors que le développement d'un soap coûte quelques centaines de milliers d'euros. En attendant, NRJ 12 a signé sa première fiction quotidienne avec T&V, une filiale de Televisa et JLA Groupe, baptisée "Dream With Me".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2012 à 13:12 :
Pourtant des projets de séries courtes ou moyennes, sympatiques et amusantes sont écrits avec parfois des "pilotes" déjà tournés... Allez, citons deux petits, une fois n'est pas coutume : Il y a le farfelu et déjanté "Supermarché" ou délire à la caisse et également le plus intellectuel mais tout aussi humoristique "Action" de David Gauthier ou comment tourner un film avec une grande vedette... Qui leur donnera leur chance ??
a écrit le 19/01/2012 à 13:05 :
Les fictions internationales et principalement américaines sont facilement acceptées en France car on ne voit qu'elles donc on s'identifie à elles tant sur les sujets, traitements et formats.
Aller exporter une fiction française (qui ne soit pas un pâle copier/coller de série US) à l'étranger est impossible car trop limité à des pays proches culturellement et quand par bonheur on y parvient c'est par le biais d'une "adaptation" ou d'un "remake" pour le transposer dans l'environnement anglo-saxon....
Dur dur d'avoir la créativité et la force de frappe culturelle et commerciale pour justifier la mise en chantier de fictions françaises........
a écrit le 19/01/2012 à 8:33 :
C'est tellement plus facile et surtout beaucoup moins cher de nous asséner les productions policières américaines et régulièrement la grande vadrouille et les bronzés....et j'en passe...ceci est à l'image de la France "sans idées" qui est dépassée par tous les pays.
Réponse de le 19/01/2012 à 9:28 :
il y a bien de temps en temps un qui sort du lot mais les Alexandre Astier et les Kamelott sont rarissimes sinon faut bien reconnaitre que la télé est d un ennui mortel d ailleurs on ne la regarde plus !
On en a gros !!:)
Réponse de le 19/01/2012 à 9:34 :
Moins cher euh certainement pas tu crois qu ils deboursent pas de la tune pour Mentalist, House, CSI, Criminal Minds.... faut voir aussi, desole, la qualité des scenarios..... comparé a "Plus belle la vie".
Maintenant Sanctuary, The Event, Terra Nova....Sans parler de Dexter, Fringe, le Sang des Gladiateur....
Le budget n est en rien comparable, aujourd hui les series us leur budget est egal voir superieur a celui d un blockbuster de l ete genre transformer..
Aussi on est loin d avoir des scenaristes de la tempe de Glenn Morgan, Chris Carter, JJ Abrahms.... D'autant que des Spielberg (Terra Nova), des Cameron (Dark Angel) et d autre se lance dans l aventure serie....
En France un mec qui fait du cinema: Realisateur, Acteur, Scenariste, s il se risque a faire une serie il est bien vite descendu en fleche par la critique.... Tout est bien trop cloisonné.... Bien sur il y a de rare exception comme Olivier Marchal......
a écrit le 19/01/2012 à 8:08 :
Mais qui a décidé que tous les soirs à 20 H 30, il fallait diffuser un film spécial banlieue ? C'est pourtant la spécialité de TF1. Quelle est l'audience hier soir de france 2 avec "Louise", un très bon film, mais qui certainement a eu une audience inférieure au navet de TF1. Alors pas de création nouvelle, car il faut de l'audience, même à fabriquer une société d'analphabètes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :