Beur FM cherche de nouveaux actionnaires

La radio, qui détient 20 fréquences et réalise 1% d'audience en Ile-de-France, négocie avec un tandem composé de l'animateur Yassine Bellatar et du banquier Emmanuel Limido, qui pourraient être rejoints par d'autres partenaires.

3 mn

Copyright Beur FM
Copyright Beur FM (Crédits : Beur FM)

Beur FM pourrait bientôt avoir de nouveaux actionnaires. La radio "discute actuellement de l'entrée d'un nouvel investisseur", indique son président Nacer Ketane, qui précise "vouloir lever des fonds pour se développer". Selon certaines sources, Matthieu Pigasse aurait regardé le dossier, mais, interrogé, le banquier dément. En revanche, des discussions sont bien en cours avec Urban Group Holding, société détenue par l'animateur Yassine Belattar et Paris Luxembourg Participations (PLP), le "family office" du banquier Emmanuel Limido, un ancien du Crédit Agricole, de Citigroup et d'ABN Amro (dont il dirigea la filiale française). 

Divergences sur la valorisation?
Nacer Kettane confirme "discuter notamment" avec le duo Belattar-Limido, mais ajoute qu'"il n'y a pas à ce stade de proposition ferme sur la table". De son côté, Emmanuel Limido déclare être "en cours d'analyse du dossier", mais que "les discussions sont encore peu avancées" et qu'il "n'y aurait pas encore de termes d'accord entre les parties".
Il faut dire que Nacer Kettane a ses exigences : "ma volonté est de garder une partie du capital et la direction de la radio", dit-il. Surtout, les deux parties divergeraient sur la valorisation du groupe. Car Nacer Kettane a une haute idée de la valeur de son bébé : "la valorisation était de 13 millions d'euros en 2003, lorsqu'un actionnaire est rentré à notre capital, et que Beur FM ne possédait que 7 fréquences. Et il y a deux ans, Beur FM, qui avait alors 20 fréquences, a été valorisé par un expert à 17 millions d'euros".

Conflit avec TDF

Le capital de la radio se répartit entre Nacer Kettane (38,14 %), sa s?ur Djima Kettane (49,92 %) et le Fédéri (11,94 %). Cette dernière société, rentrée en 2003, associe une série de radios indépendantes (Alouette, Contact, Scoop, Sud Radio, Dreyckland) et Altra Banque (filiale du Crédit Agricole).

Selon les derniers sondages Médiamétrie, Beur FM capte 1% de l'audience en Ile-de-France. Nacer Kettane assure que sa radio, dont la publicité est commercialisée via le GIE Les Indés Radio, est rentable : "en 2011, nous avons réalisé un bénéfice de 170.000 euros sur un chiffre d'affaires de 2,7 millions d'euros". Ces dernières années, la radio n'a pas pu être diffusée dans plusieurs villes (Rouen, Dreux, Troyes, Valenciennes), ce qui a donné lieu à des mises en demeure puis des sanctions du CSA. "Ces coupures étaient dues à un conflit commercial avec TDF aujourd'hui réglé", explique Nacer Kettane, qui dément qu'il y ait eu des impayés auprès de TDF.

D'autres ambitions dans le sport et la télévision

Selon "le Parisien", le tandem Belattar-Limido regarde aussi le club du Paris FC. Enfin, le duo avait aussi déposé un dossier de candidature pour une chaîne TNT baptisée "Urb TV" lors du récent appel à candidatures du CSA. Précisément, le tour de table réunissait, outre PLP (10%) et Yassine Belattar (5%), le réalisateur Luc Besson (5%), le fonds Centuria Capital (50%) et le cabinet de conseil Bygmalion (30%). En outre, le dossier prévoyait l'entrée d'un investisseur non européen fin 2012 à hauteur de 20%. A noter qu'Emmanuel Limido est le dirigeant-fondateur de Centuria, actif notamment dans l'immobilier pour le compte d'investisseurs du Golfe, notamment la Qatar Islamic Bank. Par ailleurs, PLP est actionnaire de Bygmalion, dont le co-fondateur Guy Alves est un ancien de Centuria. Mais Urb TV finira par retirer sa candidature, pour soutenir celle de  TVous, la chaîne de Pascal Houzelot qui remportera finalement une fréquence TNT. Mais "Urban Group Holding sera éventuellement ouvert à d'autres partenaires de l'initiative Urb TV", indique Emmanuel Limido.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 09/07/2012 à 11:42
Signaler
D'après ce que je vois, la France raciste s'est incrustée dans la majorité des commentaires... @Foxy : 1% en IDF c'est tout même 100 000 auditeurs par jour... et si tu regardes bien leur audience nationale, ils touchent près de 200 000 auditeurs par ...

le 22/07/2012 à 19:06
Signaler
Il faut demander une participation à la société Président qui milite pour le beurre Président.

le 01/08/2012 à 14:05
Signaler
@AmenAuFils : ben dis donc, c'est très drôle ça...

à écrit le 08/07/2012 à 12:13
Signaler
"20 fréquences et 1% d'audience en Ile-de-France". Quand je pense a des radios qui ont moins de fréquences et qui font plus d'audience, cela laisse perplexe sur les choix faits par le CSA pour attribuer les fréquences lors des réaménagements de spect...

à écrit le 08/07/2012 à 9:58
Signaler
Trop facile les commentaires pourris...on parle pas quant on connai pas. Et puis rien ne sert de parler il suffit d attendre que la caravane passe pour que les chiens cessent d aboyés.

à écrit le 08/07/2012 à 9:07
Signaler
Le PS devrait créer un impôt sur ceux qui travaillent afin de financer cette radio communautariste destinée à ceux qui attendent le RSA en fin de mois. Cela facilitera sa réélection en 2017.

à écrit le 08/07/2012 à 9:04
Signaler
Il faut chercher du côté de l'Arabie saoudite ou du côté du Qatar ... Pas de problème de financement pour défendre ce type d'idées !! (ou bien un pourcentage sur le trafic dans les cités ??)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.