iPhone : pourquoi les "keynotes" d'Apple ne font plus rêver

 |   |  735  mots
Tim Cook, le patron d'Apple, lors d'une présentation ou keynote - (Reuters)
Tim Cook, le patron d'Apple, lors d'une présentation ou "keynote" - (Reuters) (Crédits : Reuters)
Pour lancer ses nouveaux smartphones, Apple organise depuis 2007 des événements entourés d'un secret étudié. Mais, depuis plusieurs années, les fuites, de plus en plus difficiles à maîtriser, semblent gâcher la fête.

Adeptes passionnés ou agnostiques simplement curieux, nombreux sont encore ceux qui attendent avec impatience de découvrir les caractéristiques du (ou des) nouvelles créations d'Apple. Ce mardi 10 septembre, se tient à nouveau la messe de la "keynote", au siège de l'entreprise à Cupertino pour présenter le dernier-né des smartphones de la marque. Si le rituel à la liturgie très étudiée par Steve Jobs a peu changé, son effet, lui n'est plus du tout le même. Les dernières cérémonies d'intronisation du nouvel iPhone n'ont pas toutes emporté l'enthousiasme qui avait caractérisé la sortie du premier téléphone "intelligent" siglé Apple.

Les mordus déchantent

En témoigne la "déception" affichée par certains commentateurs après chaque lancement d'un nouveau modèle de la gamme.  Lors de celui de l'iPhone 4s  en octobre 2011, par exemple, la chaîne américaine CNN ou encore le Huffington Post se faisaient l'écho de ce désenchantement. Plus récemment, en septembre 2012 le site spécialisé Wired décrivait de son côté le iPhone 5 comme "tout à fait ennuyeux". 

Simples "améliorations" par rapport aux versions précédentes, absence d'innovation majeure, écran trop petit, vitesse trop lente… La liste des griefs est souvent la même. Mais, au-delà des espoirs déçus un autre facteur pourrait expliquer cette désillusion.

 "Apple n'arrive plus à faire rêver à chaque keynote"

"Apple n'arrive plus à faire rêver à chaque keynote", reconnaît Laurent, fondateur du site iPhon.fr destiné aux mordus de la Pomme et créé en 2007 juste après le lancement du premier smartphone d'Apple. "A cause des rumeurs, des fuites, l'effet de surprise n'existe plus" pointe-t-il.  Dès lors, les "fans" de nouvelles technologies en général et d'Apple en particulier seraient plus souvent déçus avant même la "keynote" car les fonctionnalités qu'ils attendent ne sont pas au rendez-vous. Or, ce sont eux qui s'expriment le plus, surtout sur la toile. Et, d'un autre côté, les autres consommateurs potentiels risqueraient, eux, d'être déçus après coup, quand les innovations dévoilées ne sont "pas révolutionnaires". "Le cycle est bien établi désormais on sait depuis le 4 qu'un nouveau design sera dévoilé une année et que l'année suivante il s'agira de mises à jour", note le Grenoblois.

Pourquoi le secret est si difficile à maintenir

Dans tous les cas, le secret que le groupe américain tente si farouchement de préserver est de toutes façons éventé depuis longtemps. Le dernier modèle qui doit être dévoilé ce mardi n'a pas dérogé à la règle. Un phénomène qui là aussi trouve une explication: la chaîne logistique rend impossible le maintien du secret sur plusieurs mois.

>> Lire aussi :  Les fuites chez Apple, "un produit dérivé de la mondialisation"

L'an dernier, le site Ars Technica avait ainsi interrogé des employés d'Apple. Ces derniers indiquaient que si, sur le territoire américain, les mesures prises pour préserver le secret sont de plus en plus strictes, elles ne sont pas (ou peu) observées par les sous-traitants, notamment en Chine, où sont fabriqués les appareils. Dans cette chaîne de production internationale,  il est bien difficile de maîtriser la discrétion de tous. En particulier parce que l'attachement à la marque est bien moins forte chez un ouvrier travaillant dans sur une ligne de fabrication - dans des conditions souvent dénoncées - pour un sous-traitant que chez un ingénieur qui passe ses journées, voire ses nuits, sur le campus d'Apple.

Un impact sur les ventes?

"Ce qui est génial dans le culte du secret chez Apple, c'est qu'il doit permettre de présenter quelque chose au monde, mais si quelqu'un arrive et casse le plaisir de tout le monde (…) c'est vraiment nul pour tous ceux qui ont travaillé si dur sur le projet", confie même l'un des employés interrogés par ArsTechnica.

Toutes ces déceptions, ces secrets éventés, et ces effets de surprises gâchés, impactent-ils les ventes? Visiblement, ce n'est pas le cas, aux États-Unis du moins, les ventes de smartphone Apple continuant d'y battre des records


>>> Voir mardi soir l'émission ORLM mardi soir à propos de la présention de l'iPhone 5S  (en direct dès 18h45)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/09/2013 à 8:36 :
Cette entreprise ne propose plus rien d'innovant c'est ce n'est une image de marque qui permet de "frimer". Samsung, HTC ou Nokia proposent des smartphones bien plus innovants et moins chers.... Apple va lentement continuer à baisser....
Réponse de le 11/09/2013 à 9:46 :
Je préfére les Sony Xperia Z
a écrit le 11/09/2013 à 8:23 :
Les grands jours d'apple sont comptés. La concurrence s'est jeté à corps perdu dans le low cost et le téléphone libre avec la démocratisation des forfaits à bas coup.
Apple qui fut un temps été en avance, accuse maintenant un retard qui risque de lui faire trés mal.
a écrit le 11/09/2013 à 6:51 :
Faut dire que proposer en taille 38 la même paire de chaussures sortie en taille 36 l'année précédente et faire croire que c'est une révolution parce qu'elle est désormais proposée dans la couleur d'une boisson à bulles. L'auto satisfaction ça fonctionne en interne la diffuser mondialement dans tous les médias ça finit par lasser.
a écrit le 10/09/2013 à 20:08 :
...ne reste numéro un quand elle n'invente plus. Même Apple...Et de nos jours, vu la vitesse de l'information, les "pigeons-pommeux" s'en aperçoivent plus rapidement qu'avant... C'est tout. Pas besoin de faire tout un développement pour expliquer... Un ado comprend ça ! La mode est aussi là pour pousser au changement de "la-marque-à-la-mode".
Réponse de le 11/09/2013 à 8:42 :
Justement, c'est ce qu'il faudrait à Apple ... ne plus être "à la mode".
Les innovations du dernier né sont quand même réelles : passage en archi 64 bit, proc dédié à la gestion des capteurs (donc économie d'energie), capteur d'empreinte mais elles ne parlent pas à 90% des usagers et n'ont aucun waouh effect.
En devant cravacher pour revenir au premier plan, c'est là qu'Apple sortira des vrais "nouveautés" qui parleront à la masse de "pigeons-pommeux" que nous sommes.

Ceci dit, je ne vois pas aujourd'hui ce que la concurrence propose de mieux en terme de waouh ?
Réponse de le 11/09/2013 à 9:48 :
- NFC.
- Photo et vidéo sous marine (et croyez moi quand vous avez une piscine et un enfant c'est bien pratique!)
Xperia Z
Réponse de le 11/09/2013 à 23:06 :
Ce qui serait réellement bienvenu : batterie plus longue durée, waterproof (au moins pouvoir l'utiliser sans risque sous la pluie ou ne pas craindre la chute dans une flaque d'eau), un écran plus grand (les modèles 6" sont testés, ils seraient réellement bienvenus)
a écrit le 10/09/2013 à 17:59 :
que les "ultra" fans de la marque, les 3/4 des possesseurs d'iBidules s'en foutent royalement.
a écrit le 10/09/2013 à 17:50 :
overdose de "ceci est une revolution", celle qu'on attend, c'est l'illimité a 10 euros...en attendant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :