Streaming vidéo : Apple aurait fait grimper son budget de production à 6 milliards de dollars

 |   |  599  mots
Apple TV+, la plateforme de streaming vidéo du fabricant d'iPhone, a fait appel à des grands noms du cinéma américain comme Steven Spielberg pour la production de ses contenus originaux.
Apple TV+, la plateforme de streaming vidéo du fabricant d'iPhone, a fait appel à des grands noms du cinéma américain comme Steven Spielberg pour la production de ses contenus originaux. (Crédits : STEPHEN LAM)
Le fabricant d'iPhone prépare son entrée d'ici novembre sur le secteur très concurrentiel du streaming vidéo, avec une offre baptisée Apple TV+. Alors qu'il était pressenti que la marque à la pomme débourse 1 milliard de dollars pour la production de ses contenus originaux en 2018, Apple aurait cassé sa tirelire pour dépenser plus de 6 milliards de dollars.

L'offre streaming vidéo d'Apple se précise... Baptisée Apple TV+, la plateforme devrait être disponible dans 150 pays d'ici novembre, dévoile ce mardi 20 août BloombergLe fabricant d'iPhone veut ainsi prendre le train en route puisque l'un de ses futurs rival, Disney, a annoncé le lancement de sa plateforme pour le 12 novembre. Si aucun prix d'abonnement officiel n'a été communiqué, Apple tablerait sur une offre à 9,99 dollars par mois - contre 6,99 dollars pour Disney et 8,99 dollars pour Netflix, toujours selon Bloomberg.

Cette plateforme de streaming sera accessible depuis le service Apple TV. Lancée en 2007, l'Apple TV ressemble à un décodeur et permet de connecter sa télé à un appareil d'Apple pour permettre la diffusion de contenus iTunes. Il ne faut pas s'attendre à une avalanche de contenus, puisque Apple a annoncé une trentaine de programmes seulement pour l'instant.

La firme de Cupertino n'aurait pourtant pas lésiné sur les moyens. Elle aurait déboursé déjà plus de 6 milliards de dollars pour la production de ses contenus originaux, selon le Financial Times. Un budget qui reste bien en-deçà de celui de Netflix. Le leader mondial, avec 151 millions abonnés dans le monde, devrait débourser entre 13 à 15 milliards de dollars cette année pour la production de ses contenus, selon les analystes. Cependant, le budget d'Apple illustre son ambition. Son offre de streaming vidéo était en gestation depuis 2017, année où le fabricant d'iPhone a débauché chez Sony Pictures Television deux cadres réputés, Jamie Erlicht et Zack Van Amburg. Initialement, ils avaient été doté d'un budget de "seulement" un milliard de dollars.

| Lire aussi : Streaming vidéo : pourquoi Apple TV+ ne va pas tuer Netflix

Guerre de contenus entre poids lourds du streaming

Pour se différencier de la concurrence et séduire les abonnés, les plateformes de streaming se livrent une guerre des contenus. Si Apple a pour l'instant présenté un catalogue restreint, il a néanmoins réussi à attirer des grands noms devant et derrière la caméra, comme la populaire présentatrice télé Oprah Winfrey, mais aussi les réalisateurs Steven Spielberg, J.J. Abrams ou encore M. Night Shyamalan. Pour sa série étendard, The Morning Show, Apple a réuni Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell. Selon le Financial Times, le coût de production par épisode serait supérieur à ceux de le dernière saison de Game of Thrones, où 15 millions de dollars étaient déboursés pour un épisode seulement.

2019 est annoncée comme l'année du grand chamboulement pour le streaming vidéo, avec le lancement d'offres de nombreux poids lourds, dont Comcast (qui aura le catalogue de NBC Universal - Dreamworks - Sky UK), AT&T (qui détient Warner Media, HBO, Cinemax, CNN, Warner Bros et DC Comics) et Disney.

Vers 100 millions d'abonnés d'ici 5 ans ?

Pour Apple, le streaming vidéo peut lui permettre de muscler sa division services (AppleMusic, Cloud, applications...) pour réduire sa dépendance à l'iPhone, son produit vache-à-lait, en perte de vitesse. Apple TV+ pourrait séduire 100 millions d'abonnés dans les cinq prochaines années, selon des analystes interrogés par Bloomberg.

Son lancement fait parti d'un portfolio de nouveaux services chez Apple, aux côté entre autres d'Apple Arcade (service de jeu vidéo mobile par abonnement), et d'Apple News+ (kiosque numérique sur abonnement). La firme de Cupertino souhaite ainsi dégager un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars grâce à cette division d'ici 2020 - contre 37 milliards en 2018.

| Lire aussi : Comment Apple compte devenir le Netflix de la presse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2019 à 23:09 :
encore un opérateur de plus pour faire bondir le réchauffement de la planete par des batteries de data center cocotte minutes pour diffuser du streaming haut debit a tire larigot, payé par du bitcoin miné dans d'autres data center super energivore...Il est temps que ce systeme inepte s'ecroule si on veut pas finir tous bouillis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :