Swisscom paie les frais de sa filiale italienne Fastweb

 |   |  390  mots
(Crédits : Reuters)
Au premier trimestre 2010, le bénéfice net de Swisscom a chuté de 22% sur un an. L'opérateur Telecom a été contraint de provisionner 70 millions d'euros pour sa filiale italienne Fastweb embourbée dans une affaire de fraude fiscale. Le chiffre d'affaires a en revanche progressé.

L'opérateur télécom Swisscom a dû passer une provision de 70 millions d'euros à cause de sa filiale italienne Fastweb impliquée dans une affaire de fraude. Résultat: son bénéfice net du premier trimestre en pâtit. Celui-ci, publié ce mercredi accuse en effet une chute de 22,1% à 484 millions de francs suisses (338 millions d'euros). Sans cette provision, ce résultat net serait ressorti inchangé par rapport à la même période de l'année dernière, a précisé le groupe dans un communiqué. Son profit opérationnel accuse également le coup avec un repli de 16,1% sur un an à 664 millions de francs suisses.

En Italie, Fastweb et l'opérateur Telecom Italia Sparkle sont accusés de fraude au fisc (pour un montant de 365 millionsd 'euros) et de blanchiment d'argent sale. Ils auraient avoir facturé de 2003 à 2007 environ 2 milliards d'euros de services téléphoniques fictifs auprès de sociétés étrangères de complaisance. Des accusations qu'ils nient l'un et l'autre.

Lors d'une conférence de presse téléphonique, le directeur général de Swisscom, Carsten Schloter, s'est expliqué au sujet de Fastweb. "Nous sommes dans une phase d'investigation, la prochaine phase sera l'accusation. Cette phase devrait démarrer dans quelques mois". "La phase du jugement durera probablement cinq ans au minimum", a-t-il précisé, soulignant que le dénouement final de cette affaire "prendra certainement un horizon de temps important".

Le premier trimestre de Swisscom affiche en revanche une progression de 1,3% de son chiffre d'affaires à 2,9 milliards de francs suisses (2 milliards d'euros). L'opérateur a enregistré une hausse de 4,4% du nombre de ses clients mobiles en Suisse. Au 31 mars dernier, ils étaient 5,4 millions. De janvier à mars, Swisscom a vendu près de 300.000 terminaux mobiles, dont la moitié de smartphones, et notamment d'iPhone (85.000 apapreils vendus). Depuis le lancement de ce terminal, le 11 juillet 2008, Swisscom en a vendu 524.000 exemplaires au total.

En Italie (via Fastweb), ses clients Internet haut débit sont également en hausse (+8,8%) pour ressortir à 1,5 million.

Mais estimant subir une forte pression concurrentielle et face à l'essoufflement de la croissance du marché de la communication mobile et du haut débit , Swisscom s'attend toujours pour 2010 à un nouveau recul des activités en Suisse. Le grouep prévoit donc un chiffre d'affaires net, sans Fastweb, d'environ 9,15 milliards de francs suisses, sur un excédent brut d'exploitation d'environ 3,75 milliards.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :