Souffrant de la concurrence, Bouygues supprime 1.404 postes

 |   |  407  mots
La filiale du groupe Bouygues continue de souffrir de la concurrence exacerbée sur le marché de la téléphonie mobile et a vu son résultat net divisé par deux au premier semestre.
La filiale du groupe Bouygues continue de souffrir de la concurrence exacerbée sur le marché de la téléphonie mobile et a vu son résultat net divisé par deux au premier semestre. (Crédits : reuters.com)
L'opérateur a revu à la baisse l'ampleur de son plan social. Il avait prévu 1.516 suppressions de postes au mois de mai.

Quelque 112 personnes devraient pouvoir respirer. L'opérateur Bouygues Telecom a revu à la baisse son plan social, mercredi 24 septembre. Il prévoit désormais 1.404 suppressions de postes, au lieu des 1.516 annoncées au mois de mai 2014. Les emplois principalement visés sont ceux de l'informatique, du marketing, du réseau et des fonctions support.

    Lire >> Pourquoi Bouygues Telecom prépare un lourd plan social

Premiers départs prévus à partir de novembre

Ce nouveau plan a été présenté lors d'une réunion du comité central d'entreprise (CCE) à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). Les élus du personnel ont rendu un avis négatif sur les suppressions de postes, selon Bernard Allain, délégué central FO, deuxième syndicat de l'opérateur. Mais les syndicats sont tous conscients "de la nécessité pour l'entreprise de se transformer", a-t-il assuré à l'AFP.

La réunion d'aujourd'hui (jeudi 25 septembre) "va permettre à la direction de déposer le plan à l'administration (Direccte) et ensuite ouvrir le guichet départs début novembre. S'il n'y a pas suffisamment de volontaires, la procédure pour départs contraints aura lieu mi-janvier", a ajouté le syndicaliste.

1.200 postes seraient concernés en réalité

Le plan de départs volontaires devrait concerner toutefois concrètement environ 1.200 postes, selon le syndicaliste, car 200 personnes sont déjà parties cette année "de manière naturelle".

"Nous avons fait des propositions pour maintenir des emplois en interne au lieu de faire appel à des prestataires externes: 52 emplois ont été sauvés au service informatique et une vingtaine au réseau", a expliqué à l'AFP Azzam Ahdab, délégué central CFDT.

Bouygues souffre de la concurrence sur le marché du mobile

La filiale du groupe Bouygues continue de souffrir de la concurrence exacerbée sur le marché de la téléphonie mobile et a vu son résultat net divisé par deux au premier semestre. Après l'échec du rachat de SFR face à Numericable, Bouygues Telecom avait annoncé en mai un plan de refonte de sa filiale télécoms avec un objectif d'économies de 300 millions d'euros.

L'opérateur a mis en place "une stratégie offensive" selon Martin Bouygues, avec notamment le lancement de la 4G+, et s'est fixé comme objectif de redevenir compétitif en 2016.

TF1, une autre filiale du groupe Bouygues, a par ailleurs annoncé mardi 23 septembre la suppression de 148 postes dont 58 à LCI, chaîne d'information en continu dont le CSA a refusé le passage en clair.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2014 à 21:22 :
Vos commentaires sont si peu fondés ... Vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Quand on ne connaît pas le marché, on s'abstient de le juger.
a écrit le 25/09/2014 à 18:20 :
En plein plan social la gouvernance trouve le temps d'aller sur les réseaux sociaux pour "narguer" la future Freebox.
Avec un tel management disposant d'autant de temps libre, on comprend pourquoi la boite n'ait pas su "anticiper".
C'est quand même moche pour ceux qui ont fait "la boite" et qui vont être remerciés, pendant que la "gouvernance" s'amuse sur les réseaux sociaux, compte ses stocks options et gère ses diners mondains.
a écrit le 25/09/2014 à 15:31 :
bouygyes telecom fait une offre a 19,90, rupture de box au depot,une fois recu elle ne fonctionne pas,car les technicien de bouygues telecom ne sont pas capable de l initiliser cela peut prendre plusieur mois.apres renseignement pris en rhone alpes s est arriver a beaucoup de consomateur.UN CONSEIL N ALLER PAS CHEZ BOUYGUES TELECOM CAR SE SONT DES INCAPABLE
a écrit le 25/09/2014 à 13:06 :
Désabonnez vous c'est la meilleur arme du consommateur. Il licencie car les marges sont plus faibles aujourd'hui dans la téléphonie mais il n'y a pas de strétégie de redéveloppement derrière. Bouygtel il y a 4 ans redistribuait 400 millions d'eur aux actionnaires sans rien réembaucher, une honte. Désobonnez vous et allez chez des concurrent au meilleur service.
a écrit le 25/09/2014 à 7:59 :
Ce n'est pas seulement lié à la concurrence. Le service est déplorable egalement. J'ai pris le forfait box a 19.99€, une catastrophe....
Réponse de le 25/09/2014 à 10:10 :
j'aurais plutot dis : "souhaitant garantir toujours le meme niveau de dividendes à ses actionnaires, bouygues coupe dans sa masse salariale suite à l'arrivée de free qui à mis fin aux marges scandaleuses dans la telephonie mobile".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :