Free accuse le coup des promos de Bouygues dans le fixe

L’opérateur n’a gagné que 24.000 abonnés dans le haut débit au deuxième trimestre, soit quatre fois moins que Bouygues Telecom qui casse les prix depuis mars à 19,99 euros. Dans le mobile, la croissance se ralentit mais Free a gagné 1 million de clients en six mois.
Delphine Cuny

2 mn

(Crédits : reuters.com)

La guerre des prix de Martin Bouygues dans le fixe fonctionne. En tous cas, elle freine sérieusement les recrutements de clients de ses concurrents, y compris du plus redoutable, Free : la maison-mère de ce dernier, Iliad, indique avoir gagné 95.000 nouveaux abonnés au haut débit (nets des résiliations) sur le semestre, soit 24.000 seulement au deuxième trimestre après les 71.000 du premier. Or Bouygues en a conquis quatre fois plus au deuxième trimestre, soit 102.000, et 202.000 en six mois grâce à son offre ADSL à 19,99 euros ! Dans son communiqué publié vendredi soir, Free assure avoir « réussi à stabiliser sa part de marché » et ce « malgré un contexte de forte concurrence avec d'importantes offres promotionnelles des autres opérateurs. » A fin juin, le numéro deux français de l'ADSL, qui sera bientôt dépassé par SFR fusionné à Numericable, revendique 5,73 millions d'abonnés au haut débit. Bouygues en est encore très loin à 2,2 millions.

« A ce rythme, il faudra au mieux sept ans à Bouygues pour atteindre 5 millions d'abonnés » ironise un analyste.

9 millions de clients Free Mobile

Free a préféré préserver sa rentabilité : le free cash flow généré par le fixe a augmenté de 27% à 371 millions d'euros et la marge brute opérationnelle du groupe diminue d'un point uniquement du fait de la montée en puissance du mobile pour l'instant moins profitable, mais restant élevée à 30,9%, soit deux fois plus que Bouygues Telecom. Dans le mobile justement, Free a gagné 460.000 nouveaux abonnés, la croissance ralentit, mais cela fait tout de même 1 million sur le semestre : Free Mobile passe ainsi le cap des 9 millions de clients, l'équivalent de 13% de part de marché. Il talonne Bouygues qui compte 9,9 millions de clients forfaits (plus 1,1 million de cartes prépayées, créneau dont Free est absent).

Deux ans et demi après son lancement, le dernier entrant a réussi son pari d'atteindre la taille critique des 15%. Il vise désormais 25% « à long terme. » Il ambitionne aussi d'atteindre une couverture de 75% de la population en 3G fin 2014 et 50% en 4G (contre seulement 24% en juillet selon l'Arcep).

> Voir le détail des résultats du premier semestre d'Iliad.

Delphine Cuny

2 mn