Mobile : les opérateurs chinois lancent la 5G

 |   |  446  mots
La 5G, qui offre de très hauts débits, une latence (le temps de réponse du réseau lorsqu’on le sollicite) très faible et la capacité de connecter des myriades d’objets, promet de révolutionner de nombreux domaines comme les transports, la santé ou l’énergie.
La 5G, qui offre de très hauts débits, une latence (le temps de réponse du réseau lorsqu’on le sollicite) très faible et la capacité de connecter des myriades d’objets, promet de révolutionner de nombreux domaines comme les transports, la santé ou l’énergie. (Crédits : Sergio Perez)
China Mobile, China Telecom et China Unicom ont lancé, ce jeudi, la commercialisation de la 5G dans plusieurs villes. Cette nouvelle technologie de communication ultra-rapide est jugée cruciale pour la Chine, qui y voit un catalyseur puissant pour son économie.

La 5G en Chine est désormais une réalité. D'après l'agence Bloomberg, les trois principaux opérateurs mobile du pays ont débuté, ce jeudi, la commercialisation de leurs premières offres 5G. Le plus grand opérateur de Chine - et du monde -, China Mobile, affirme couvrir 50 villes, dont Pékin, Shanghai et Shenzhen. Ce mastodonte, qui revendique 942 millions de clients mobiles (dont près de 750 millions en 4G), propose des forfaits à partir de 128 yuans par mois (16 euros) pour 30 gigaoctets de données. Son forfait le plus cher s'élève à 598 yuans (76 euros) pour 300 gigaoctets de données et une vitesse très supérieure. D'après Bloomberg, China Telecom et China Unicom proposent, de leur côté, des services et des prix comparables.

La Chine n'est le premier pays à lancer la 5G. La Corée du Sud propose depuis le mois d'avril cette technologie auprès du grand public. Surtout, les Etats-Unis, qui sont engagés dans une course de vitesse avec la Chine pour déployer la 5G, l'ont déjà allumé dans plusieurs grandes métropoles. Si la Chine n'a pas été la première à dégainer, elle dispose désormais « du plus grand réseau commercial 5G au monde », constatent les analystes de Sanford C. Bernstein.

Un enjeu de leadership économique

Pour Washington comme pour Pékin, la 5G est devenu un enjeu de leadership économique. Cette technologie, qui offre de très hauts débits, une latence (le temps de réponse du réseau lorsqu'on le sollicite) très faible et la capacité de connecter des myriades d'objets, promet de révolutionner de nombreux domaines comme les transports, la santé ou l'énergie. Aux yeux des Etats-Unis comme de la Chine, la 5G sera un important catalyseur économique dans les années à venir. D'où cette bagarre entre les deux superpuissances pour la rendre disponible le plus rapidement possible au plus grand nombre.

Pour beaucoup, c'est une des raisons qui explique la virulence des attaques américaines à l'encontre de Huawei. Le géant chinois des équipements télécoms s'est fait exclure du marché américain de la 5G. Au printemps dernier, Donald Trump a signé un décret lui interdisant de s'approvisionner en technologies américaines. Pour justifier ces mesures, Washington argue que les équipements de Huawei pourraient être détournés de leurs fonctions, et utilisés à des fins d'espionnage pour le compte de Pékin. Ce que Huawei a toujours démenti. Reste que plusieurs analystes estiment qu'en s'attaquant à Huawei, les Etats-Unis veulent aussi entraver la détermination chinoise à être leader dans la 5G, qu'ils considèrent comme une menace pour leur domination économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2019 à 14:18 :
Pendant ce temps, notre clique du gouvernement et les écologistes démagos cherchent le pourquoi du comment pour nous punir du réchauffement climatique et nous imposer une transition écolo que personne n'a réclamé.
Réponse de le 02/11/2019 à 16:44 :
Tout-à-fait d'accord : la France entre dans le futur à reculons.
Dans le hameau que j'habite, on ne capte même pas correctement la 3G et il y a une panne orange tous les 3 mois en moyenne.
Pas moyen de trouver un élu ou un représentant d'Orange qui puisse donner même une date indicative de la fin de ce désastre. A un an de la date convenue pour le raccordement général au haut débit, c'est non seulement suspect, pour des travaux qui réclament une programmation rigoureuse, mais aussi choquant. Les gens ont le droit de savoir la vérité !
a écrit le 01/11/2019 à 14:41 :
Et combien de suicides d'electrosensibles, qui risquent fort de ne plus trouver de zones blanches? Ce n'est pas un mythe, j'en connais déjà sans la 5g, et la puissance des ondes va être décuplée et concentrée. Mais en parler c'est tabou. Pas un média qui l'évoque, et les rares médecins qui les traitent sont harcelés par les lobbys télécoms.
Réponse de le 01/11/2019 à 17:57 :
Ils devraient sans doute aller voir un psy...
Réponse de le 03/11/2019 à 1:47 :
C'est bien vrai ca. J'habite a Seoul. Je prends le metro chaque matin et tous les jours je vois des citoyens se jeter sous les rails a cause des ondes en 5G.
Faut faire gaffe aux ondes...
a écrit le 01/11/2019 à 14:40 :
Et combien de suicides d'electrosensibles, qui risquent fort de ne plus trouver de zones blanches? Ce n'est pas un mythe, j'en connais déjà sans la 5g, et la puissance des ondes va être décuplée et concentrée. Mais en parler c'est tabou. Pas un média qui l'évoque, et les rares médecins qui les traitent sont harcelés par les lobbys télécoms.
a écrit le 01/11/2019 à 14:31 :
L'engouement pour la 5G est doublement mortifère :
c'est un cheval de Troie pour les chinois et l'assassinat de la continuation du déploiement de la fibre.
A titre indicatif les fibres peuvent transporter bien plus d'informations (sauf en France ou nos génies politichiens ont choisi une technologie en retard de 5 métros) que la 5G !
Réponse de le 02/11/2019 à 20:25 :
Rien à voir entre la 5G et le réseau fibre optique... En France, la plupart des opérateurs déploient du GPON, ce qui est la technologie dominante au niveau mondiale (débit de 2.5Gb/s en débit descendant partagé entre 32 utilisateurs au max). Il faut espérer que la transition vers le standard suivant qui est le 10G PON se fasse bientôt (la Chine a déjà bien amorcée cette transition) . Le Royaume Unis et l'Allemagne ont au contraire beaucoup trainées pour déployer la fibre jusqu'à la maison.
a écrit le 31/10/2019 à 17:57 :
bien
quand ca marche qu'ils viennent faire tourner ca chez nous, dans des coentreprises qu'ils detiendront a 49% et ou ils feront les transferts de technologies
alors on pourra leur foutre le coup de pied au cul, comme avec les epr
Réponse de le 01/11/2019 à 3:49 :
Le coup de pompe c'est vous qui le prenez et dans les grandes largeurs.
Le XXI eme sera asiatique, c'est en cours.
La recession sera pour vous faute de creativite, c'est comme ca.
Réponse de le 01/11/2019 à 7:36 :
Ca marche déjà en Europe dans certains pays. En Suisse cela fonctionne dans les principales villes et dès la fin de l'année dans tout le pays. Les antennes sont en cours d'installation avec l'aide des chinois de Huawai. Est ce que c'est bien ou pas, on verra.
Réponse de le 01/11/2019 à 17:44 :
Churchill ! C'est eux qui nous ont foutu" le coup de pied au c.. "avec l'EPR chinois commencé après l'EPR français et mes avt!!
D'ailleurs, j'espère qu'Edf qui était co dirigeant du chantier a bien appris aux côtés de son homologue chinois, car il en a bien besoin pour remonter la pente, s'il veut une suite.
Bof! Ds qcqs tps, vous vous consolerez en accueillant les hordes de touristes asiatiques venus visiter notre beau patrimoine en nous inondant de yuans devenue entre tps monnaie internationale.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :