Bon sens boursier et maîtrise des risques

 |   |  347  mots
Copyright Reuters
Le fonds Brongniart Rendement, éligible au PEA, va fêter son dixième anniversaire sur un bilan plutôt flatteur.

Depuis deux ans, les fonds d'investissement français subissent une décollecte. Les investisseurs, échaudés par la crise, retirent leur épargne pour l'orienter vers des placements plus sécurisants. Dans ce contexte, le fonds Brongniart Rendement, géré par Marc Mortreux et Gérard Cochener chez Transatlantique Gestion, se distingue en bénéficiant de souscriptions nettes. Il faut dire que le fonds, qui aura dix ans dans trois mois, combine bonnes performances et risque maîtrisé.

Jamais totalement investi puisque les actifs monétaires représentent en permanence 20 à 40 % du portefeuille, le fonds bénéficie de l'approche pragmatique que défend Marc Mortreux depuis de nombreuses années : les grandes valeurs constituent la moitié des positions sans qu'aucune ne représente à elle seule plus de 3,5 % de l'encours global. Une manière comme une autre d'éviter les accidents grâce à une saine diversification.

Par ailleurs, pour limiter les risques de baisse des titres, les gérants se concentrent sur les valeurs de rendement, c'est-à-dire les actions qui distribuent d'importants dividendes. « Et qui offrent une forte visibilité ! », s'empresse d'ajouter Marc Mortreux qui s'intéresse par exemple de près aux concessions satellitaires qui offrent un rendement très satisfaisant avec un niveau de risque faible. Les valeurs bancaires ? Elles sont absentes du portefeuille car jugées trop volatiles. « Notre volant de liquidité nous a permis d'amortir le choc et d'investir sereinement, le moment venu, en profitant des excès du marché », ajoute le gérant qui s'intéresse de près aux obligations convertibles dans la mesure où elles « offrent plus de sécurité que les actions ». Parmi les principales positions récentes du fonds, on compte Eutelsat Communication, Rubis, Casino, Total ou encore Vivendi.

L'approche est convaincante puisqu'à quelques semaines de sa première décennie d'existence, le fonds progresse de plus de 60 %, à comparer au recul de près de 40 % de son indice de référence, l'Euro Stoxx 50, avec un risque réduit de moitié sur les trois dernières années. Les frais de gestion annuels maximum se montent à 2,4 % du capital investi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :