Condamnation des fondateurs de l'Afer : les conséquences pour l'épargnant

 |   |  184  mots
La condamnation pénale des deux fondateurs de l'association d'épargnants vient d'être confirmée en cassation.

Cette fois, plus de recours. Les fondateurs de l'Afer, cette association d'épargnants crée en 1976, qui a révolutionné l'assurance vie, et comptant aujourd'hui 700.000 membres ont été définitivement condamnés par la Cour de cassation. Elle a confirmé mercredi l'arrêt de juin 2008 de la Cour d'appel. Celle-ci avait reconnu Gérard Athias (ancien président de l'Afer) et André Le Saux (ancien trésorier) coupables d'abus de confiance à l'encontre de l'association et de ses adhérents. Verdict : 2 ans de prison avec sursis, versement à l'Etat de 92 millions d'euros et 200.000 euros d'amende, indemnisation des 400 adhérents s'étant portés partie civile à hauteur de 300.000 euros, plus 150.000 de remboursement de frais de justice.

Restent toutefois plusieurs interrogations:

- Le versement des 92 millions d'euros pénalisera-t-il les adhérents de l'Afer ?

- L'argent placé sur l'assurance vie Compte Afer est-il toujours en sécurité ?

- Tous les adhérents de l'Afer sont-ils concernés par cette décision de justice ?

- L'Afer demandera-t-elle l'indemnisation des adhérents ?

Pour accéder aux réponses, cliquez sur les liens ci-contre (dans l'espace "sur le même sujet")

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2010 à 5:24 :
Le préjudice causé aux adhérents de l'Afer résulte d'un accord illicite entre la Compagnie d'Assurance et l'Afer . Il y a donc forcément des responsables à rechercher soit auprès du Groupe Victoire soit auprès d'Aviva . ( suite économique et juridique entre les deux compagnies ...) . Il me semble avoir lu, également que le beau frère d'Athias avait été Directeur chez Aviva ...
On peut s'étonner que des recherches n'aient pas été faites dans cette direction. Il faut redouter aussi que l'argent litigieux ne parte dans un pays étranger...
Quant à la responsabilité de l'Afer, qui déclare, maintenant qu'elle est elle-même victime ... je trouve qu'elle aurait tort de poursuivre dans ce sens avant que les principales victimes que sont les adhérents ne soient remboursées intégralement, selon les conclusions de la Cour de Cassation . En effet, l'Afer en tant qu'Association a tergiversé assez longtemps avant de prendre la décision d'attaquer . Il a fallu que ce soit des Adhérents eux mêmes qui se penchent sur la question, et finissent par obtenir une décision de Justice qui leur soit favorable . Tout laisse à penser qu'il y a eu , depuis plusieurs années des moyens de pression assez considérables pour freiner les choses . Mais, si aujourd'hui on se rend compte que c'est l' Afer qui retarde la Justice , pour ne pas trop " faire de vagues" autour de son nom, c'est là qu'elle perdra définitivement sa réputation .
Il ne lui reste qu'une seule solution, c'est de s'allier à l'ensemble des adhérents , comme elle aurait dû le faire depuis l'origine, et cela ,quoiqu'il se passe du coté d'Aviva, l'assureur contre lequel elle est adossée . D'ailleurs, si les demandes de l'Afer sont suffisamment pressantes auprès d'Aviva, nul doute que cette Compagnie préfèrera trouvera une solution pour combler le trou qui est déjà envisagé par le Président de l'Afer, lorsqu'il nous dit que les sommes mises sous séquestre ne seront, sans doute pas suffisantes .

24 19 33
a écrit le 10/03/2010 à 7:51 :
Je suis solidaire de cette action et suis très concerné.Je pense qu'il faudra beaucoup de patience?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :