Baisse surprise de l'encours de l'assurance-vie

 |   |  156  mots
Copyright Reuters
Une première depuis plus de deux ans. La dernière fois que l'encours du produit préféré des Français avant baissé, c'était au plus fort de la crise financière.

C'est la première fois depuis octobre 2008, au plus fort de la crise financière, que les encours de l'assurance-vie reculent. A la fin novembre, l'encours des contrats d' assurance-vie et de capitalisation (provisions mathématiques et provisions pour participations aux bénéfices) s'établissait à 1.328 milliards d'euros, contre 1.329 milliards d'euros en octobre.

Pourtant, la collecte nette s'est établie à 50,1 milliards d'euros depuis le début de l'année, en hausse de 2%. Les contrats en euros restent privilégiés par les épargnants avec 116,4 milliards d'euros investis depuis le début de l'année (en hausse de 5%) sur ce type de support, représentant 87% de la collecte. La collecte sur les supports en unités de compte a, quant à elle, totalisé 17,4 milliards d'euros (+11%).

La collecte nette réalisée en novembre, s'établissant à 4,4 milliards d'euros, n'a donc pas pu compenser la baisse de valorisation des unités de compte du fait de la baisse des marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2010 à 18:00 :
reponse à la vie. Cultivez vous au lieu de dire des choses qui ne sont pas exactes. Dans l'assurance vie, les fonds ne sont pas "bloqués" mais leurs retraits génèrent un impact fiscal sur les intérêts perçus... Et puis de toute façon, votre appartement vous coûte aussi fiscalement (taxe foncière, d'habitation, d'enlèvement d'ordures ménagères... parfois ISF....). pauvre culture!
Réponse de le 21/12/2010 à 19:30 :
@ jully: au Canada, pour les fonds investis dans un REER (régime enregistré d'épargne retraite), les fonds peuvent être débloqués, mais ils doivent être déclarés avec les revenus de l'année du retrait. En effet, au moment du placement dans le REER, lesdits fonds ne sont pas imposés. Il y a en plus une forte pénalité pour les fonds retirés. Ce n'est pas l'assurance-vie, mais j'ai comme l'impression que Sarko s'inspire fortement du Canada dans toutes ses réformes.
a écrit le 21/12/2010 à 17:42 :
il faut supprimer tous les avantages des assurances vie. A cause de ces avantages les pouvoirs publics sont obligés de créer des niches fiscales. il faut faire comme en suede on declare tous les revenus et on paie en fonction. c'est ça la republique le reste n'est que magouille et là les élus en connaissent un rayon
Réponse de le 21/12/2010 à 19:27 :
On est déjà dans le pays (sur endetté) dont les prélèvements obligatoires sont les plus importants du monde tout en étant payés à 80% par une petite partie (qui ne bénéficie pas de subventions bien sûr) de sa population.
Tous les vrais riches sont déjà à l'abri. Supprimons les miettes d'"avantage" que constitue l'assurance vie, et on finira pas faire partir ces contrats dans des lieux plus accueillants.
Le pays s'appauvrira encore plus vite, et je ne crois pas que cela rendra les gens plus heureux.
a écrit le 21/12/2010 à 12:19 :
acheter un logement pour soi ou un enfant c'est génial . Acheter pour un placement c'est très risqué sur les 10 ans à venir . IL N' Y A PAS DE CRISE DU LOGEMENT MAIS UNE CRISE DE SOLVABILITE ; Qui veut louer aux cas sociaux ? L'état lui même se défausse . Mieux vaut placer son argent à 2% ; on gagne autant , on a aucun ennui , on n' est pas stigmatisé comme exploiteur , on est LIBRE .
Réponse de le 21/12/2010 à 17:39 :
Je plussoie totalement vos propos. Tranquilité.
a écrit le 21/12/2010 à 11:39 :
Avec les taxes qui vont frapper les contrats en 2011, ce n'est pas fini.
a écrit le 21/12/2010 à 8:05 :
Il vaut mieux s'enservir pour ses besoins au lieu de les laisser placer et que l'Etat fasse des prélèvements sur votre épargne
a écrit le 21/12/2010 à 7:04 :
Ben moi, j'ai préféré acheté un appartement pour mes enfants comme ça je suis sûre qu'il ne s'envolera pas et qu'il est bien là.L'assurance vie pourquoi faire? de l'argent bloqué dont on ne profite pas.Tout passe même la vie.
a écrit le 20/12/2010 à 22:24 :
Ben, vu que Sarko a dit qu'on allait vivre plus longtemps, l'assurance-vie n'est plus guère utile. En fait, s'il suit sur sa lancée, il va même nous promettre qu'on sera immortels juste avant les élections :-)
Réponse de le 21/12/2010 à 9:38 :
vous confondez assurance vie décès avec l'assurance vie dite de capitalisation, c'est de cette dernière qu'on parle
Réponse de le 21/12/2010 à 14:14 :
@ bruno: j'essayais de faire un bon mot. Toutefois, je connais très bien le système de capitalisation puisque j'habite au Canada et je sais aussi que c'est l'escroquerie du siècle.
Réponse de le 21/12/2010 à 15:51 :
La capitalisation pas plus ou moins que la répartition ne sont en soit des escroqueries, me semble t-il. L'un avec son effet de cliquet assure une augmentation des intérêts tirés d'un placement alors que l'autre promet un rendement basé sur les cotisations intergénérationnelles, par contre la capitalisation est tributaire du vehicule financier qui la sous tend:un contrat en euros = pas de risque mais faible rendement, des unités de compte et des perspectives de rendement inversement proportionnelles au risque encouru,c'est sans doute de cette dernière "escroquerie" que notre ami canadien voulait parler...
Réponse de le 21/12/2010 à 16:49 :
@ icidemain: la répartition assure une rente parce qu'elle est gérée à long terme par l'État, la capitalisation NON parec que gérée par des sociétés privées. Les sociétés de fonds mutuels (incontournables au Canada) songent à leurs profits immédiats et pas à votre retraite (pourquoi le feraient-ils d'ailleurs puisqu'ils ne vous connaissent même pas).
Réponse de le 21/12/2010 à 16:51 :
@ icidemain: de plus: j'habite au Canada, mais je suis un môdit frinssais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :