L'évolution des prix de l'immobilier au 1er trimestre dans 30 villes de France

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Selon les notaires, les prix appartements ont progressé de 10,5% sur un an au premier trimestre dans l'ancien. Et les maisons 7,8%. Dans le neuf, les ventes au 1er trimestre atteignent le niveau le plus bas depuis fin 2008

Selon les derniers chiffres des notaires pour le 1er trimestre, les prix de l'immobilier continuent de grimper inexorablement.

Ancien

Pour les appartements dans l'ancien, ils augmentent de 10,5% sur un an et de 1,9% sur 3 mois. Concernant les maisons, la hausse est un peu plus modérée (7,8% sur un an) et les notaires notent même une baisse de 0,8% sur 3 mois. Deux raisons, pour les notaires à ces écarts entre maisons et appartements : "la première, le prix des logements oblige une grande partie des acheteurs à se tourner vers l'acquisition d'un appartement généralement moins cher qu'une maison, et deuxièmement l'attrait du placement immobilier dans le logement collectif, valeur refuge offrant aux investisseurs des performances moins aléatoires que les placements boursiers".

En province, une baisse est constatée sur 3 mois, tant sur les appartements (-0.4%) que sur les maisons (-1.6%).

Mais les évolutions de prix sont très disparates d'une ville sur l'autre. Ainsi, Paris a gagné 20,8% sur un an, Lille de 17,8% et Nantes 10,7% tandis que Limoges a baissé de 6,5%. (voir le détail ville par ville ci-dessous)

Neuf

Sur le marché de l'immobilier neuf, les ventes au 1er trimestre atteignent le niveau le plus bas depuis fin 2008. Ils sont en baisse plus de 17% sur un an. Pour les notaires, "la nouveauté du PTZ+ aura certainement besoin d'une période d'adaptation plus importante qu'escomptée pour compenser la perte des investisseurs". Les prix continuent toutefois de grimer, de 6,8% dans les programmes collectifs et de 2,8% pour les maisons individuelles.

Perspectives

Concernant les prix à l'avenir, les notaires estiments que "leur évolution sera modérée et en aucun cas à deux chiffres comme en 2010, l'augmentation n'était due pour une grande part qu'à un effet de rattrapage au plan national".

Evolution annuelle dans les appartements anciens

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :