Résultats 2016 : chute inattendue pour Deutsche Telekom à cause du Brexit

 |   |  351  mots
(Crédits : © Leonhard Foeger / Reuters)
Deutsche Telekom a annoncé jeudi avoir passé une provision de 2,2 milliards d'euros pour dépréciation de sa part de 12% dans le capital du groupe britannique BT, ce qui a entraîné une perte nette de 2,12 milliards pour le quatrième trimestre, contre un bénéfice de 946 millions un an auparavant.

L'allemand Deutsche Telekom a publié jeudi un recul inattendu de son bénéfice net en 2016, exercice marqué par une importante dépréciation de sa participation dans le britannique BT, dans le sillage du vote sur le Brexit. Son bénéfice net a chuté de 18% à 2,67 milliards d'euros alors que les analystes du consensus réalisé par le fournisseur de services financiers Factset tablaient sur une nette progression à 4,54 milliards d'euros.

Deutsche Telekom évoque dans un communiqué une dépréciation de 2,2 milliards d'euros de la valeur financière de sa part dans BT, sous l'effet du "recul du cours de Bourse de BT ainsi que de la livre britannique après le référendum sur le Brexit".

Deutsche Telekom avait obtenu en 2016 une participation de 12% dans BT (ex-British Telecom) en échange de la cession de ses parts dans l'opérateur mobile EE.

Un marché télécom américain ultra-concurrentiel

Dans le même temps, le chiffre d'affaires de Deutsche Telekom a grimpé de 5,6% en 2016, à plus de 73 milliards d'euros, soit légèrement plus qu'escompté par le consensus d'analystes. Il a été une fois de plus tiré par la performance de son activité mobile aux États-Unis, T-Mobile USA. Cette dernière a enregistré un gain net de 8,2 millions de clients en 2016, dans un marché américain de la téléphonie mobile ultra-concurrentiel et saturé. Ses recettes ont grimpé de 16% à 37,3 milliards de dollars et son bénéfice net a été multiplié par deux à 1,5 milliard de dollars.

En Allemagne, où l'activité de téléphonie fixe continue de décliner, ainsi que dans le reste de l'Europe, les recettes du groupe ont reculé. Révélateur de sa résistance opérationnelle, le bénéfice brut d'exploitation (EBITDA) ajusté de Deutsche Telekom a légèrement dépassé les prévisions du groupe en augmentant de presque 8% à 21,4 milliards d'euros.

L'entreprise va proposer un dividende en hausse de 5 centimes à 0,60 euro par action. Elle vise pour 2017 une hausse de son chiffre d'affaires et une progression de 4%, à environ 22,2 milliards d'euros, de son bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) ajusté.

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :