Egypte : attaque terroriste contre un hôtel, trois touristes européens blessés

 |   |  497  mots
Les assaillants sont arrivés par la mer pour attaquer l'hôtel Bella Vista, situé sur la plage, ont déclaré des responsables des services de sécurité à l'agence Reuters.
Les assaillants sont arrivés par la mer pour attaquer l'hôtel Bella Vista, situé sur la plage, ont déclaré des responsables des services de sécurité à l'agence Reuters. (Crédits : REUTERS/Stringer.)
Après l'attaque ayant blessé deux Autrichiens et un Suédois, l'un des assaillants a été abattu sur place et un autre grièvement blessé, a indiqué la police.

Le ministre égyptien du Tourisme, , Hicham Zazou, se rend samedi à Hourghada, station balnéaire très prisée sur les bords de la mer Rouge où trois touristes européens ont été blessés vendredi 8 janvier dans une attaque contre un hôtel.

Après l'attaque ayant blessé deux Autrichiens et un Suédois, l'un des assaillants a été abattu sur place et un autre grièvement blessé, a indiqué la police.

Aucun assaillant ne portait de ceinture explosive

Les assaillants sont arrivés par la mer pour attaquer l'hôtel Bella Vista, situé sur la plage, ont déclaré des responsables des services de sécurité à l'agence Reuters. Le ministère de l'Intérieur affirme depuis vendredi que les assaillants étaient armés de couteaux et d'une "arme sonore", assurant qu'ils ne portaient pas de ceinture explosive comme cela avait été auparavant indiqué.

Sur une vidéo publiée sur internet on peut voir l'assaillant blessé recevant une réanimation cardiorespiratoire et étant interrogé sur son identité. Il semble avoir été blessé par balles aux deux jambes. Selon le ministère de l'Intérieur, l'un des agresseurs était un étudiant de Gizeh, à la périphérie du Caire.

L'organisation terroriste Daech a revendiqué vendredi l'attaque qui a visé la veille, sans faire de victimes, un autocar transportant des touristes israéliens, expliquant avoir répondu à l'appel de son dirigeant, Abou Bakr al Baghdadi, qui recommande de viser des Juifs "partout". L'autocar transportait des Arabes israéliens, selon des sources sécuritaires.

Craintes pour l'industrie du tourisme

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, l'Egypte est en proie à de nombreuses attaques jihadistes, qui visent principalement les forces de sécurité. Dans la matinée de samedi, un militaire et policier égyptiens ont été tués par des hommes armés dans le secteur de Gizeh, à la périphérie du Caire, rapporte l'agence de presse publique. La veille, des hommes armés circulant en moto ont ouvert le feu sur des touristes devant un hôtel de l'avenue Al Haram menant aux pyramides de Gizeh, au sud-ouest du Caire. L'attaque, qui n'a pas fait de victimes, a été revendiquée par Daech. L'autocar transportait des Arabes israéliens, selon des sources sécuritaires.

Ces attaques pourraient porter un nouveau coup dur au tourisme, frappé de plein fouet après le crash fin octobre dans le Sinaï d'un avion de touristes russes parti de Charm el-Cheikh, revendiqué par le groupe jihadiste autoproclamé Etat islamique (EI) et qui avait fait 224 morts. Fin novembre, un nouvel attentat contre un hôtel au Sinaï et revendiqué par Daech avait fait 7 morts.

Après le crash de l'avion russe, le Royaume-Uni avait presque immédiatement annulé ses vols à destination de Charm el-Cheikh. Peu après, la Russie avait interdit tout vol vers l'Egypte. Avec Hourghada, Charm el-Cheikh était l'une des destinations égyptiennes préférées des touristes russes et britanniques.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :