La Tribune

GDF Suez pourrait ouvrir le capital de ses gazoducs

Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  168  mots
GDF Suez envisage d'ouvrir à d'autres actionnaires sa filiale GRTgaz (transport de gaz), afin de financer ses nouveaux investissements sans alourdir sa dette.

Selon le quotidien Le Figaro de ce mardi, qui cite une source proche du dossier, le groupe gazier étudie une possible ouverture du capital de sa filiale au bénéfice de la Caisse des dépôts et de sa filiale CNP Assurances. Dans le cadre de la libéralisation du marché de l'énergie, GRTgaz est séparée du reste du groupe mais reste détenue à 100% par GDF Suez.

Aujourd'hui, la loi impose que le capital de ces infrastructures énergétiques reste entre les mains d'acteurs publics. Le Figaro précise que la corbeille pourrait être enrichie d'actifs de transport de gaz à l'étranger contrôlés par GDF Suez. GRTgaz, qui exploite 32.000 kilomètres de canalisations, pourrait être appelé à verser un dividende exceptionnel à son actionnaire GDF Suez avant d'ouvrir son capital, éventuellement par augmentation de celui-ci.

Le groupe a démenti lundi qu'une introduction en Bourse, cette fois de sa branche exploration et production de gaz et de pétrole, soit actuellement à l'étude.

Réagir