Smart Electric : une énergie faite pour elle !

 |   |  406  mots
La Smart Electric se décline désormais en version découvrable.
La Smart Electric se décline désormais en version découvrable. (Crédits : Smart)
C'est assez naturellement que Smart a équipé ses Fortwo et Forfour de motorisations électriques. Tant et si bien qu'on n'y voit que du feu. Au contraire, la micro-citadine gagne en confort de conduite grâce à une accélération instantanée.

Et dire qu'à bord de cette minuscule voiture, Smart est capable d'embarquer autant d'innovations sans rien changer. Et quel défi d'en faire une voiture électrique malgré ses 2,7 mètres. Et pourtant, elle l'est ! Et elle n'a pour autant rien perdu de son agrément de conduite et de l'agilité qui la rend si exceptionnelle en ville.

Il faut dire que lorsque l'on conçoit une voiture électrique, il y a souvent des choix à arbitrer pour installer des batteries volumineuses et lourdes. Sur la Smart électrique, on n'y voit que du feu !

Une accélération plus puissante

Au contraire, la propulsion électrique qui s'affranchit totalement de la contrainte du couple moteur, offre un vrai confort grâce à l'instantanéité de l'accélération. Toutes proportions gardées bien sûr... Nous restons sur une voiture exclusivement citadine, mais en dépassement sur le périphérique, elle s'accapare d'un atout supplémentaire. Ainsi, en ville, la conduite est totalement fluide et on le sentiment de se faufiler partout.

Si la nature de la Smart n'a jamais été d'aller au-delà des rocades d'agglomérations, il était néanmoins envisageable de s'aventurer sur autoroute par opportunité. Avec la Smart électrique, le conducteur est condamné à rouler en milieu urbain.

Au-delà, la Smart garde les mêmes caractéristiques que sa version classique. Son intérieur assez sommaire, parfois un peu «cheap», se justifie d'autant plus dans cette configuration électrique compte tenu du surcoût qu'implique la présence de batteries et d'un moteur électrique.

Smart Electric

C'est d'ailleurs un autre atout de la Smart électrique. Le constructeur est parvenu à serrer suffisamment les coûts pour proposer une voiture électrique à un prix raisonnable. A 23.850 euros le premier prix de la Forfour, et à 22.950 euros la Fortwo (hors subvention), elle se place plutôt bien face à la Renault Zoé. Celle-ci peut néanmoins lui rétorquer qu'elle offre désormais une autonomie augmentée de 300 km (NEDC), contre 160 pour la Smart Fortwo.

Et maintenant la version découvrable

Néanmoins, dans cette catégorie, l'offre est très faible, et la Smart peut répondre à une véritable demande en vertu des atouts traditionnels qui ont fait son incroyable succès notamment l'encombrement et sa facilité de stationnement. Smart ajoute une ultime option à sa gamme électrique avec la version décapotable à 26.250 euros.

Smart a montré qu'elle pouvait survivre à toutes les modes, à tous les conservatismes et désormais à toutes les ruptures technologiques. L'aventure continue !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2017 à 4:11 :
Prix prohibitif pour une boite avec des batteries. Le bobo ca va le brancher, pour sur.
a écrit le 25/06/2017 à 8:29 :
J'ai une smart... je rcois de la pub pour les nouveaux modeles, en regardant toutes les données techniques, le modéle électrique c'est :

un prix beaucoup élevé,

un poids élevé,

En conséquence, l'usure des pneumatiques va être beaucoup plus importante, la durée des batteries est limité.

Alternative la voiture à air comprimé de MDI, mais l'état rechigne à donner l’autorisation de vente ... pourquoi?
Réponse de le 26/06/2017 à 8:54 :
C'est vrai qu'il y a eu l'invention par Guy Negre du véhicule à air comprimé, cela semblait prometteur. Je crois qu'ils bloquaient aussi sur des problèmes d’autonomie ? Le principe de recharge en quelques minutes était intéressant.

Les technologies de stockage à air comprime (ou autre gaz) vont continuer à se développer, pas obligatoirement pour la mobilité. Puisque il y des recherches sur des procédés de stockage d’énergie à grande échelle en sous sol et que cela semble prometteur.
a écrit le 24/06/2017 à 9:35 :
Votre article est intéressant mais je noterai certaines remarques.
La Renault Zoé n'a PAS 300km en cycle NEDC mais 400km.
Ce sont 300km RÉELS !!!
Revoyez vos chiffres avant de sortir un article

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :