La Tribune

"Pour lutter contre les inégalités, il faut s'attaquer aux rentes"

(Crédits : Reuters)
Propos recueillis par Ivan Best  |   -  858  mots
Quel moyen privilégier pour lutter contre les inégalités? Alors que Thomas Piketty préconise d'utiliser l'arme fiscale, l'économiste Vincent Champain suggère une toute autre voie: lutter contre les rentes et contre les bulles qui se forment dans la finance

Economiste, co-président de l'Observatoire du long terme, Vincent Champain défend une toute autre voie que celle préconisée par Thomas Piketty, pour lutter contre les inégalités: alors que Piketty préconise la mise en place d'un impôt mondial sur le capital, Vincent Champain estime possible de réduire ou tout au moins freiner les inégalités en luttant contre les rentes qui accroissent artificiellement la rentabilité du capital.

 Thomas Piketty, dans son livre à succès, détaille l'ampleur de la montée des inégalités, et suggère un moyen pour les freiner : une taxation mondiale du capital. Est-ce la bonne solution ?

 -Le travail de Thomas Piketty est précieux, en ce qu'il livre une somme d'informations sur les inégalités et leur évolution, notamment aux Etats-Unis. Cela étant, ses calculs montrant une envolée du stock de capital, aux Etats-Unis ou en France, peuvent être discutés. L'immobilier est pour beaucoup dans ce renchérissement, et l'on sait que sa valorisation peut être dopée par un effet de bulle : la solution aurait plutôt été de faciliter la construction et l'accession à la propriété que laisser se développer des rentes pour les taxer ensuite !

Par ailleurs, si l'on veut réduire ces inégalités, il y a deux manières de le faire. La première est celle suggérée par Thomas Piketty, la taxation. Elle pose de nombreux problèmes -comment mettre en place un impôt mondial ? De fait, cette solution peut donner lieu à un consensus entre protectionnistes (qui y verront un argument pour fermer les frontières) et égalitaristes (qui préfèrent taxer les riches que question les raisons qui font que les classes populaires bénéficient moins des fruits de la croissance). Ceci, avec le risque de pénaliser la croissance. Et ce risque n'est pas théorique : le récent rapport « La France dans dix ans » note qu'une cause importante des faiblesses de la France est de n'avoir pas assez développé et renforcé les secteurs exposés à la concurrence.

 -Quelle est l'autre solution ?

 -L'autre réponse à la montée des inégalités peut être qualifiée de « schumpetérienne » (en référence à l'économiste autrichien Joseph Schumpeter, théoricien de l'innovation). Au lieu de laisser des rentes se développer pour les taxer ensuite, il s'agit d'agir à la racine du problème en réduisant les rentes et de favoriser l'innovation et tous les processus aboutissant à augmenter le nombre de gagnants dans la société, afin d'éviter un partage des revenus entre quelques-uns. S'il est plus facile de créer une entreprise ou de construire un logement là où il existe une rente pour les entreprises ou pour les propriétaires immobiliers, les inégalités diminueront. C'est possible par une meilleure régulation. Exemple : l'introduction en France d'un quatrième opérateur dans la téléphonie mobile (Free) a fait baisser les prix des télécommunications et plus généralement de l'usage des smartphones.

Certaines études estiment à trois milliards d'euros le transfert de pouvoir d'achat qui en a résulté, au profit des consommateurs et au détriment des actionnaires des opérateurs. Trois milliards d'euros, c'est dix fois le revenu attendu de la fameuse taxe à 75% sur les rémunérations supérieures à un million d'euros : on voit là que l'arme fiscale est, globalement, beaucoup moins efficace que le jeu de la concurrence pour redistribuer du pouvoir d'achat et réduire les rentes. Certes, il faut veiller à ce que la régulation permette le bon niveau d'investissement et d'innovation, mais il vaut toujours mieux des règles du jeu économiques simples qui évitent la création de rente, que laisser se constituer des rentes pour les taxer ensuite !

 -La question des inégalités ne porte pas seulement sur le capital accumulé. Celle des revenus augmente aussi, y compris via les salaires. Aux Etats-Unis, seule une petite minorité de la population (1%) a vu ses revenus progresser depuis la crise...

-Cet enrichissement d'une petite minorité tient pour une bonne part à des phénomènes de bulle financière. Des salariés de la finance participant à des bulles, qui n'ont jamais cessé de se développer, et ce même depuis la crise de 2008, peuvent  y trouver matière à enrichissement. Les bulles financières ou immobilières sont une forme de rente. Et face à la bulle des subprimes une régulation adaptée et une plus grande transparence auraient sans doute été plus efficaces qu'une taxe...

 -Certains économistes évoquent la constitution de rentes dans les métiers de la finance, avec des chefs de salles de marchés, par exemple, qui jouissent d'un pouvoir de négociation immense et peuvent s'accaparer une bonne partie des bonus.

-Je ne suis pas partisan d'une culpabilisation de la finance. Il existe probablement des « rentes de complexité », qui protégent les insiders - seuls à comprendre des mécanismes complexes pas forcément créateurs de valeur. La bonne solution est plutôt de développer des politiques de lutte contre les rentes et les bulles.

 

 

 

 

 

Réagir

Commentaires

Economax  a écrit le 12/07/2014 à 8:05 :

Par definition la rente c'est une situation ou les gens gagnent en salaire ou en profit un niveau disproportionné par rapport la valeur économique qu'ils génèrent. Je préfère chasser les rentes (il y en a dans le privé - finance par exemple - et dans le public - conservateurs d hypothèques, inspecteurs des finances....) à une taxation où c'est généralement le public qui cherche à "punir" le privé...

inégalités?  a écrit le 11/07/2014 à 23:17 :

Quelle est cette sinistre obsession?
Lutter contre les inégalités? Foutaises. C'est le plus sûr moyen d'arriver au totalitarisme le plus crasse.
Faites déjà en sorte que ceux qui violent la loi soient punis, et on aura fait du chemin.
La base de l'état de droit en somme, non?

walter benjamin  a écrit le 11/07/2014 à 12:17 :

La crise est une crise financière due aux délires néolibéraux,elle n'est pas causée par les smicards qui auraient des "privilèges". Il faut interdire les aberrations économiques que sont: les CDS, les VAD ,les effets de levier délirants, le high frequency trading, les PPP, les LBO,et les "paradis fiscaux", tout cela n'est pas de l'économie mais de la combine voire du banditisme pur. Le vent tourne, les "paradis" ferment un a un, la curée n'est pas loin et les peuples seront sans pitié devant les listings des fraudeurs qu'un petit informaticien ce maintenance ne tardera pas à nous procurer : une loi d'une ligne suffira: interdiction de tout trafic avec ces "paradis" sous peine de retrait des licences bancaires , en 48h ce sera plié .(et c'était une proposition de ...Merkel ,paniquée en 2008. Ecoutez Delamarche sur BFM ou youtube, un libéral anti néo ....

zorglub  a répondu le 15/07/2014 à 14:54:

Mme merckel est la seule européenne à avoir du courage en matière de finances, dommage !!

lemans  a écrit le 10/07/2014 à 20:18 :

L'auteur devrait relire le grand Aristote qui disait : La pire des iegalites est de vouloir que des choses inegales soient egales.

@lemans  a répondu le 11/07/2014 à 17:59:

Lemans devrait relire le grand Casimir qui disait : plus tu as de la gloubi-boulga, plus tu en veux encore, et moins tu partages avec les autres.

Meurisier  a écrit le 10/07/2014 à 17:57 :

Il y a la bonne rente dont je suis l'ami et la mauvaise qu'il faut combattre.Lorsqu'on a travaillé on ne mérite pas plus que celui qui a glandé toute sa vie .

Bernadette  a écrit le 10/07/2014 à 15:37 :

Le problème ; c'est l'état d'esprit . Celui qui a veut toujours plus et n'en a rien à faire de "l'autre" .
Nous sommes dans une société totalement égoïste et amorale .

yoyo  a répondu le 10/07/2014 à 18:00:

vous avez raison ,mais l'autre tout ce qu'il veut c'est le pognon de celui qui a plus et n'en a rien a faire qu'il a travaillé pour alors que lui n'a rien fait pour .

@ yoyo @ billy the kid  a répondu le 11/07/2014 à 21:36:

Pourquoi allez imaginer des choses pareilles ? Qu' est ce que vous en savez que " l'autre " n'a rien fait ? Et vous faites aussi abstraction des écarts ou des différences de salaires POUR AUTANT d'heures travaillées ?

seb  a écrit le 10/07/2014 à 15:03 :

T'as raison seulement les riches ils lisent le Point, t'es mal barré ......

Cinsuportable  a écrit le 10/07/2014 à 14:54 :

première des inégalités.....RÉGIMES SPÉCIAUX......

fab  a répondu le 10/07/2014 à 16:07:

Cette bonne blague... et les retraites chapeau des dirigeants et cadres dirigeants, et les petits et gros avantages de l'entre soi (on dit cooptation et networking) et des copains et coquins, et la prédation sans limité des financiers (je peux en parler je suis dedans)... et le toujours plus dans l'accumulation des richesses... et le touchez pas au grisbi et le je ne lacherait des rentiers et des héritiers. Suis bien placé, suis un privilégié et je continue de m'enrichir... et après moi le déluge...

Reg special  a répondu le 10/07/2014 à 19:25:

Régime EDF : 75% du dernier salaire pour tout les cadres - c'est moitié plus que les cadres du secteur privé !

Gerard  a répondu le 11/07/2014 à 11:41:

Faux!!! Cela dépend du nombre d'années de travail. Et vous n'intègrez pas la retraite complémentaire du privé. Et le calcul des annuités est plus défavorable dans le public. On continue ou ça suffit????

Xtof 69  a répondu le 09/12/2014 à 9:12:

Vous acceptez donc l'harmonisation sur le régime privé, "plus" favorable?

seb  a écrit le 10/07/2014 à 14:09 :

Je suis sur que l'auteur de l'article doit avoir quelques argent placé ici ou là d'ou des rentes juteuses ,Faut il les taxer ! Ne fait pas aux autres ce que tu n'aimes pas que l'on te fasse .......

fonctionnaires  a écrit le 10/07/2014 à 13:52 :

Vous oubliez les fonctionnaires et assimilés (EDF, SNCM, RATP, SNCF,..) qui profite tels des parasites de rentiers.

@fonctionnaires  a répondu le 10/07/2014 à 15:58:

Commentaire ridicule et prouvant une incompréhension flagrante de l'économie. Abrutissez-vous dans votre coin à taper sur ces faux problèmes: les autres travaillent à trouver de vraies solutions.

@@ fonctionnaires  a répondu le 11/07/2014 à 21:50:

Dépêchez vous de les trouver vos solutions ou vous êtes payés pour rien ...

@ fonctionnaires @ agent edf  a répondu le 11/07/2014 à 21:53:

Votre commentaire me parait assez simpliste et même ...grossier ! Tout est relatif !

Bref  a écrit le 10/07/2014 à 13:48 :

S'attaquer aux rentes c'est s'attaquer a l'euro!

Sérieux  a répondu le 11/07/2014 à 9:28:

Les rentiers auxquels on ne touche pas sont principalement les agents et assimilés de la SNCF, RATP, EDF, SNCM, Education Nationale, Collectivités Locales qui asséchent l'économie.

@ Sérieux @ billy the kid  a répondu le 11/07/2014 à 22:04:

Surtout les traine -savates de l'éducation nationale et essentiellement ceux de l'enseignement " supérieur " ! ...

? !  a écrit le 10/07/2014 à 12:28 :

pour lutter contre les inégalités faut empêcher les riches de devenir plus riches sur notre laine!! c'est tout !

@?!  a répondu le 10/07/2014 à 15:39:

C'est tout à fait cela .

michel  a écrit le 10/07/2014 à 11:29 :

Bien mais presque tout en France est basé sur la rente
- un employé en CDI depuis plusieurs années est un rentier, il profite de protection social, d'avantage que n'ont pas les jeunes (souvent en CDD, interimaire).
- les retraités sont bien sur des rentiers : il sont moins cotisé que les salariés actuels et touchent plus en partant plus tot
- l'immobilier c'est le point extreme avec une bulle entretenue par nos ministres qui ne prennent aucune mesure efficace (i.e. taxe de 4% de la valeur du bien par an avec abattement de 50k€ par couple comme ça existe aux USA => seuls les personnes non domicilés en France ou ceux qui possèdent beaucoup d'immobilier seront taxés. Vu le niveau de taxe ils seront forcés de vendre et la bulle crevera)

@ michel  a répondu le 10/07/2014 à 12:31:

bien sur michel, toujours la même vieille rengaine! on le sait que vous, vous ne profitez de rien, et que ce sont les autres qui vous ont dilapidé! mon pauvre......

CREUZOE  a répondu le 10/07/2014 à 15:33:

@michel
Exact, on entend toujours la même rengaine-
Vous avez commencé à travailler à quel âge ?
La génération actuelle veut les 35 heures,le boulot à 25 ans 5000€ par mois, un appartement à 300000 €, sans se fatiguer.
Les babys boomers ,au boulot à 16 ans- 45 heures, 4 semaines de congés, et pas des gros salaires.

@ CREUZOE  a répondu le 10/07/2014 à 16:07:

+1000000 !!

moudubou  a répondu le 10/07/2014 à 21:18:

les babyboomers ont eu l'argent gratuit (emprunter avec une forte inflation, le bonheur!) et l'immobilier pas cher ainsi que le plein emploi, alors faites moi rigoler de vouloir les faire passer pour des bosseurs. Ah oui, ils ont aussi la retraite sans avoir cotisé dès le début. Royal non?

moudubou  a répondu le 10/07/2014 à 21:18:

les babyboomers ont eu l'argent gratuit (emprunter avec une forte inflation, le bonheur!) et l'immobilier pas cher ainsi que le plein emploi, alors faites moi rigoler de vouloir les faire passer pour des bosseurs. Ah oui, ils ont aussi la retraite sans avoir cotisé dès le début. Royal non?

@ moudubou  a répondu le 10/07/2014 à 23:52:

vous êtes né à la mauvaise époque, mon pauvre, comme qui dirait au mauvais endroit, au mauvais moment...dites cela à vos géniteurs, nous, nous y sommes pour rien s'il n'y a plus de plein emploi, et tout "gratis", comme vous le dites si bien pour les babyboomers !! et tant qu'à faire, parlez en aussi aux politiquesn ils y sont aussi pour quelque chose !

@ à tous  a répondu le 11/07/2014 à 21:46:

5000 euros par moi ! C'est ce qu'il faut à notre époque pour bien vivre ou vivre correctement ! Ou on traine les pieds et on crève la dalle ...

zorglub  a répondu le 15/07/2014 à 14:49:

tout dépend comment on gère son argent

Immobilier  a écrit le 10/07/2014 à 9:57 :

Vous oubliez l'immobilier ou il y a de tres nombreux rentiers! Il suffit de voir la déclaration de patrimoine de nos élus.

yoyo  a écrit le 10/07/2014 à 9:54 :

Absolument:surtout à celles des autres,la mienne est justifié

balzac  a écrit le 10/07/2014 à 9:48 :

d'accord avec l'article , les rentes tuent la concurrence aussi avec les monopoles , en informatique depuis que certains ont le monopole mondial ils sont aussi victime de leurs succès , piratage et autres joyeusetés , la rente dans la culture qui ensuite se delocalisent au nom des impôts .. des rentes de situations qui assurent plus qu'un revenu , un train de vie de nabab et une situation faussée par rapport au reste de la population et des entreprises qui s'efforcent de respecter les règles .. un travail donc urgent de combattre les rentes et monopoles oligarchiques d'ou qu'ils soient .. un travail pour l'UE en théorie non ?

Miloo  a écrit le 10/07/2014 à 9:32 :

Les responsables de salles de marchés bénéficient d'une rente....mmmm, et ça concerne combien de personnes? 200 tout au plus.
Ca n'est pas avec ce genre de réflexions qu'on relancera l'économie mondiale.
Et c'est d'ailleurs tout l'arnaque de Piketou, de faire croire que les riches sont LE problème qui bloque le monde.
Quand Bernard Arnault vend des sacs à mains aux chinois, et y gagne des milliards, ça ne me lèse pas, et au contraire, ça peut me donner du boulot.

@ miloo  a répondu le 10/07/2014 à 10:07:

Quel rapport entre les rentiers et autres héritiers feignasses et jouisseurs du capital construit par leurs ancêtres et les chefs d'entreprise ? Aucun !

@@miloo  a répondu le 10/07/2014 à 19:29:

c'est du michel, ça...!

eco  a écrit le 10/07/2014 à 9:20 :

certaines rentes sont nécessaires et utiles: les retraités qui ont investi des fonds de pensions pendant leurs vies professionnelles touchent une rente bien méritée

@eco  a répondu le 10/07/2014 à 14:22:

ça s'appelle la retraite par capitalisation.

@eco  a répondu le 10/07/2014 à 15:43:

Il avaient la chance de pouvoir investir!!!!

@@eco  a répondu le 10/07/2014 à 16:01:

ils avaient pas de smart phone , de tele 4k, d'internet, de box, de billets d'avions a tout bout de champ, de mac do,..... etc

@@eco  a répondu le 10/07/2014 à 16:09:

parce qu'ils n'étaient pas faignants, mais que c'était une autre époque, sûrement plus favorable, mais ça, est ce leur faute, bon sang??? !! qui nous a mis dans un contexte pourri actuel, cherchez bien !

@@@ eco @ the kid  a répondu le 11/07/2014 à 21:59:

Eco, vous voulez dire économies probablement ? Tous vos commentaires sont plus que balourds !

zorglub  a répondu le 15/07/2014 à 14:51:

bon alors, que proposent nos grands commentateurs experts en tout et rien ?