Affaibli par un scandale financier, Toshiba veut vendre une partie de ses activités

 |   |  210  mots
Toshiba tente de se remettre à flot après un scandale comptable représentant l'équivalent de 1,2 milliard d'euros.
Toshiba tente de se remettre à flot après un scandale comptable représentant l'équivalent de 1,2 milliard d'euros. (Crédits : © Reuters Staff / Reuters)
Le groupe nippon va vendre une partie de son pôle semi-conducteurs, selon des sources proches du dossier. Cette activité déficitaire représente un chiffre d'affaires annuel de 2,6 milliards d'euros.

Pour se remettre à flot après un scandale comptable représentant l'équivalent de 1,2 milliard d'euros, Toshiba compte vendre une partie de son pôle semi-conducteurs, ont déclaré samedi à Reuters trois sources proches du dossier.

La Development Bank of Japan, un établissement public qui a déjà investi dans l'activité semiconducteurs de Seiko Holdings , a déjà manifesté son intérêt pour cette opération qui ne concernerait pas les mémoires flash NAND, ont précisé les sources.

Des activités déficitaires

Dans le détail, Toshiba veut céder ses activités dans les systèmes LSI et les circuits discrets, très utilisés dans l'automobile, l'électroménager et la mécanique industrielle. Ces activités, déficitaires, ont réalisé un chiffre d'affaires de 330 milliards de yens (2,6 milliards d'euros) sur l'exercice annuel clos le 31 mars 2015.

Un porte-parole de Toshiba a dit qu'aucune décision n'avait été prise concernant cette vente. Une porte-parole de la Development Bank of Japan s'est refusé à tout commentaire.

Après le scandale comptable, le groupe japonais s'est recentré sur son pôle énergie, qui englobe le nucléaire, et sur le stockage au travers de ses mémoires NAND, employées en particulier dans les smartphones.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :