La Tribune

Et si l'iPhone se vendait moins qu'attendu ?

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Jérôme Marin, à New York  |   -  863  mots
Les analystes de Canaccord estiment que le smartphone vedette d'Apple devrait perdre du terrain au cours des prochains mois face à ses concurrents compatibles avec les réseaux 4G LTE. De quoi alimenter le scepticisme de certains investisseurs et donc le repli boursier.

C'est dans un climat très particulier qu'Apple publiera mardi prochain les résultats financiers du deuxième trimestre de son exercice 2011-12. Car à Wall Street, le groupe la pomme est sévèrement chahutée. Après avoir mis fin mardi à cinq séances consécutives de baisse, au cours desquelles elle avait chuté de 8,5%, l'action Apple a de nouveau fortement reculé ce jeudi, perdant 3,44% et repassant sous la barre des 600 dollars (587,44 dollars à la clôture).

Les performances trimestrielles de la firme de Cupertino sont donc particulièrement attendues par les investisseurs. Si elles sont très bonnes, comme l'anticipent toujours la majorité des analystes, elles relanceront la dynamique haussière du titre, qui affiche encore une progression de 45% depuis le début de l'année. Le titre a touché la semaine dernière son plus haut niveau historique (644 dollars), lui permettant de dépasser le seuil des 600 milliards de capitalisation boursière, une barre que seul Microsoft avait jusqu'à présent franchie (en 1999).

Opportunité d'achat

"Nous pensons qu'Apple va faire état d'un nouveau trimestre solide, avec notamment des ventes robustes d'iPhones et d'iPads", écrivait mercredi Bill Shope de Goldman Sachs pour justifier la révision à la hausse de ses estimations de résultats et de son objectif de cours (porté de 700 à 750 dollars). "Nous continuons de penser que les actions Apple sont très attractives au niveau actuel et nous recommandons d'acheter avant la publication des résultats du trimestre conclu en mars". La récente baisse des cours pourrait ainsi représenter une belle opportunité.

Le consensus des analystes table sur un bénéfice par action de 9,89 dollars. Cela représenterait un profit de 9,2 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires est attendu à 36,3 milliards de dollars, en hausse de 47% par rapport à l'année passée. Les investisseurs misent par ailleurs sur la vente de 13 millions d'iPads et de 33 millions d'iPhones. Les deux produits phares du groupe afficheraient des fortes progressions par rapport à l'année passée. Et un repli très limité par rapport au premier trimestre de l'exercice 2011-12, celui des fêtes de fin d'année. 15,4 millions d'iPad et 37 millions d'iPhone avaient trouvé preneur.

Repli des ventes d'iPhones

Tout le monde n'est cependant pas convaincu. La semaine passée, les analystes de Wadge Partners avaient prévenu que les ventes de la dernière version de l'iPad commençaient à décliner, redoutant ainsi que les performances commerciales de la tablette ne soient plus faibles qu'espéré par les marchés. Ce jeudi, c'est Canaccord Genuity qui a émis des doutes sur les performances de l'iPhone 4S. Récemment, "les ventes ont modestement reculé dans certains pays développés ", explique Mike Walkley. Cette tendance pourrait se poursuivre au cours des prochains trimestres alors que "les consommateurs vont retarder leurs achats dans la perspective de l'iPhone 5", dont la sortie est attendue en fin d'année.

Conséquence, l'analyste a nettement abaissé ses prévisions de ventes du smartphone au cours des six prochains mois. Il n'attend plus "que" 55,4 millions d'unités écoulées sur cette période, contre une précédente estimation de 67,2 millions. Cela se traduit également par un abaissement de ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice en cours, qui se terminera fin septembre. En revanche, Mike Walkley estime que les ventes d'iPhones seront supérieures à sa précédente estimation l'année suivante, grâce au lancement du nouveau modèle, qui devrait être compatible (au moins au Etats-Unis) avec les réseaux 4G LTE.

Smartphones 4G

Car au-delà de l'effet d'attente - qui s'était déjà répercuté dans les ventes du smartphone au cours des mois précédant la sortie, en octobre dernier, de la version 4S -, l'analyste met en avant la demande croissante pour les téléphones supportant la 4G et fonctionnant sous Android, le système d'exploitation de Google. "Nous pensons que Verizon prévoit d'importantes promotions ce trimestre sur ces smartphones", ajoute-t-il. 

Les résultats publiés ce jeudi par le premier opérateur mobile américain confirment d'ailleurs cette tendance. Au premier trimestre, un tiers des 6,3 millions de smartphones qu'il a vendus étaient compatibles avec la 4G LTE (2,1 millions). Au cours des trois mois précédents, cette proportion n'était que de 21%. Dans le même temps, l'opérateur a écoulé 3,2 millions d'iPhones. Cela représente 51% de ses ventes totales, soit 5 point de moins qu'au quatrième trimestre 2011. Au premier trimestre de la même année, Verizon avait en outre distribué quatre fois d'iPhones que de smartphones 4G.

Sur l'ensemble de l'année civile 2011, Verizon a vendu 10,6 millions d'iPhones, réalisant à lui seul 11,4% des ventes mondiales du smartphone (93,1 millions d'exemplaires). En extrapolant sur les chiffres publiés ce jeudi - et en supposant donc que le poids de Verizon est resté intact -, on obtiendrait ainsi 28,1 millions d'iPhones écoulés en début d'année. Loin des attentes des marchés. En fait, les analystes misent sur une croissance de la part des ventes réalisées à l'international alors que le smartphone est désormais disponible chez l'opérateur japonais KDDI et le chinois China Telecom. Réponse la semaine prochaine.

Réagir

Commentaires

Lennart  a écrit le 22/04/2012 à 7:18 :

Apple est une bulle à elle toute seule, l'ennui c'est que le jour de l'implosion c'est tout le secteur qui va dévisser !

She  a écrit le 21/04/2012 à 2:23 :

Les consommateurs ne sont que des morceaux de charbon qui alimentent la machine boursière. Je suppose qu'ils trouvent leur compte quelque part, mais pour ma part je ne vois aucune allusion à la fonction initiale de ces petits gadgets plats. Il n'y a que des chiffres dans cet article, mais c'était probablement l'objectif visé. Il est atteint, qu'il soit en hausse ou en baisse. A quoi servent ces machines à la base ? Question idiote. Quelle importance ?
Vivement la version 9GS 4HA J6Y (mon Q) qui fera pulser les compteurs et pleurnicher les mal-dans-leur-peau de naissance.

L'immigré  a écrit le 20/04/2012 à 15:21 :

Les professionnels des technologies de l'information utilisent de préférence les technologies à base de système Android. Apple ne mérite pas toute cette considération qu'on veut lui donner.

gerardc27  a écrit le 20/04/2012 à 10:58 :

Que peut-on tirer d'un tel article sinon qu'un jour ou l'autre l' I PHONE sera rejoint voire dépassé par la concurrence si ce n'est déjà fait. C'est la dure loi du genre. De toute les manières c'est un pur produit marketing et dans ce domaine tout va tellement vite, car tout est affaire d'adorateurs et d'aficionados.

PM  a répondu le 20/04/2012 à 14:33:

+1; même si ce n'est pas gentil pour les fidèles de cette église...

Moi  a répondu le 21/04/2012 à 11:26:

iOS represente moins de 20% de part de marche contre c.50% pour Android donc...

churchill  a écrit le 20/04/2012 à 8:53 :

je crois que leur per est a 50 environ... ca laisse de la marge pour la descente !

Brutus  a répondu le 20/04/2012 à 16:54:

Grotesque, le "PER à environ 50" ce serait en utilisant un bénéfice trimestriel. A diviser par 4 donc. Et là on est dans du très raisonnable étant donné les perspectives.

jaypee  a écrit le 20/04/2012 à 8:43 :

Article interessant. Principalement basé sur des hypothèses invérifiables.
Apple doit cependant gérer le problème de la surenchère du "toujours plus". A force d'habituer les analystes à toujours "sur-performer", Apple prend le risque croissant d'arriver à un moment où il n'y aura plus de "super-performance" mais juste de "la performance en ligne".

Ce jour là, il y aura des sur-réactions boursières et ce sera une vraie tempête...

Le véritable challenge sera de voir comment Apple réagira 1) soit il garde leur vision stratégique et continue d'innover et d'entrainer le marché de l'informatique vers le monde qu'ils ont déjà en tête 2) soit ils se laisseront influencer par les "bruits" du marché financier et risquent de mettre à mal leur plan stratégique.

je parie sur l'option 1). mais c'est juste un avis "de fan" !

EV  a répondu le 20/04/2012 à 8:58:

Technologiquement tous les produits Apple que ce soit l'Iphone ou l'Ipad sont plutôt dépassé mais ce qui fait le plus de ses produits c'est IOS qui est vraiment au dessus d'Ice Cream Sandwich. Ce n'est pas surprenant que les produits Apple se vendent moins. Tous les opérateurs annoncent la 4G dans les deux ans et aucun produits Apple ne les supporte actuellement.

Plus rien  a écrit le 20/04/2012 à 4:12 :

Tant qu'il y aura des débiles, il y aura des Iphones.

Batterie  a écrit le 20/04/2012 à 4:02 :

La batterie de l iphone 4 est naze. Je dois le charger 2 fois par jour. Des que je peux je prends une autre marque.

dactarie  a répondu le 20/04/2012 à 9:34:

prend un galaxy s2 ! voir un note ! ^^

pasSamsung  a répondu le 20/04/2012 à 11:29:

très très déçu par Samsung - c'est robuste, ça fonctionne avec Android, mais c'est plein de bugs et les menus sont incompréhensibles (à moins d'être coréen?)...

mouchi  a répondu le 20/04/2012 à 21:04:

c est pas vrai j ai un samsung g2 et je suis pleinement satisafait je ne vois pas de quels bugs vous parler.