Google fait le ménage de printemps et abandonne One Pass

 |   |  339  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters / source Google, août 2012</small>)
Le géant américain a annoncé dimanche l'abandon de One Pass. Ce service offrait aux éditeurs de presse un système de paiement qui leur permettait de vendre du contenu sur internet. dans son grand ménage de printemps, Google a également annoncé l'arrêt des mises à jour de Picasa sur Linux et de celles du service de synchronisation pour smartphones Blackberry.

Google a abandonné son service One Pass qui offrait aux éditeurs de presse un système de paiement pour leur permettre de vendre du contenu sur internet, selon des informations disponibles dimanche sur le bloc-notes en ligne officiel du groupe américain. "One Pass, notre plateforme de paiement pour les éditeurs de presse qui publient en ligne a été fermée. Nous sommes en train de travailler avec nos partenaires actuels pour assurer la transition de One Pass vers d'autres plateformes", indique Google. "Nous continuerons de travailler avec les éditeurs pour mettre au point de nouveaux outils" pouvant leur être utiles, ajoute le groupe sans expliquer précisément la raison de cette fermeture.

Le système de paiement devait être l'arme absolu contre Apple et son service en ligne iTunes. La mise en place de la plateforme One Pass présentée en février 2011, qui devait proposer l'abonnement ou l'achat de titres à des journaux comme L'Equipe, l'Express, les Echos ou le Point, s'avérait difficile et du retard avait été pris depuis plusieurs mois.

"Nettoyage de printemps"

Celle-ci, indique Google, procède d'un "nettoyage de printemps" apportant des changements à plusieurs produits afin de permettre au groupe de se concentrer sur un certain nombre de projets pour éviter de trop se disperser. One Pass (Pass Média en France) avait été lancé en février 2011. Ce service proposait aux éditeurs de vendre du contenu (abonnements, articles à l'unité etc.) en échange d'une commission de 10% et avait été conçu pour concurrencer Apple qui facture des frais nettement supérieurs pour son offre similaire.

Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs de Blackberry et Linux

A l'occasion de son "nettoyage de printemps", Google a également annoncé qu'il cessait son soutien à Google Sync for BlackBerry service de synchronisation pour téléphones BlackBerry, et qu'il cessait de mettre à jour son application de gestion d'image Picasa sur la plateforme Linux, après avoir rencontré des "difficultés" à faire évoluer ce service sur Linux de la même façon que sur les autres plateformes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2012 à 18:39 :
Abandon du développement de Picasa sur Linux, alors que Google peut faire tourner ses serveurs grâce à ce système d'exploitation libre, gratuit et extrêmement performant ? Drôle de gratitude... :-(

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :