Le directeur général adjoint de Bouygues Telecom file chez Emmanuel Macron

 |   |  308  mots
Didier Casas, ex-maître de conférences à Sciences Po et à l'ENA, a été le professeur d'Emmanuel Macron.
Didier Casas, ex-maître de conférences à Sciences Po et à l'ENA, a été le professeur d'Emmanuel Macron. (Crédits : DR)
Didier Casas, actuel directeur général adjoint de l’opérateur de Martin Bouygues, va conseiller le chef de file d’En Marche sur les sujets régaliens (défense, sécurité, immigration, laïcité).

Emmanuel Macron va renforcer son équipe de campagne avec... son ancien professeur ! Jusqu'alors directeur général adjoint de Bouygues Telecom, Didier Casas a pris un congé sabbatique pour rejoindre En Marche en tant que conseiller chargé des sujets régaliens (défense, sécurité, immigration, laïcité), comme l'indique Les Echos. Il connaît Emmanuel Macron depuis le début des années 2000, lorsqu'il était maître de conférences à Science-Po puis à l'ENA - où il a par ailleurs fait ses classes. Les deux hommes ont gardé contact. Depuis quelques temps, ils se voyaient « notamment pour débattre des sujets régaliens », précisait L'Express à l'automne 2016.

A Bouygues Telecom depuis 2011, où il a été nommé secrétaire général, Didier Casas a été promu directeur général adjoint en septembre dernier. Chez l'opérateur comme chez Emmanuel Macron, on martèle que l'intéressé ne s'occupera pas des sujets en lien avec les télécoms. Et ce pour éviter tout conflit d'intérêts, alors que le secteur des télécoms, en proie à une concurrence féroce, essuie régulièrement des tentatives de consolidation.

Bernard Mourad, un ex-SFR en soutien

Didier Casas n'est pas, au passage, le premier haut cadre en provenance des télécoms à épauler Emmanuel Macron. En octobre dernier, Bernard Mourad a quitté son poste de directeur général adjoint de SFR, filiale du groupe Altice, pour « se lancer en politique ». D'après Challenges, il était pressenti pour devenir directeur de campagne du leader d'En Marche. Mais aujourd'hui, il n'exerce « aucune fonction exécutive » au sein des services d'Emmanuel Macron, explique une source proche. « Bernard Mourad et Emmanuel Macron ont de nombreux échanges, ils s'apprécient. Mais Bernard Mourad n'aide Emmanuel Macron que de façon bénévole, via ses connaissances ou son réseau », nous dit-on.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2017 à 9:14 :
ça manque cruellement d'ouvriers, de cadres moyens, de salariés, de professeurs, de travailleurs sociaux, d'infirmières, d'agriculteurs et-c... bref de professions "normales" chez Macron.

Quelle rigolade...
a écrit le 01/02/2017 à 8:29 :
Et il se dit...antisysteme!......
Et un spécialiste des telecom qui devient spécialiste des sujets regaliens?

Je vois les années qui viennent...assez troublées........et difficiles....

Et je crainds que ma,seule option soit un vote blanc
a écrit le 01/02/2017 à 7:06 :
"l'entre soi" continue. On remplace une firme par une autre. Les francais vont continuer en baver, les pauvres et la classe moyenne.
Une seule alternative, tout faire peter.
Réponse de le 01/02/2017 à 16:58 :
et "tout faire péter" cela se traduit comment dans les faits ?
a écrit le 01/02/2017 à 0:45 :
le mec il sort avec sa prof et c'est son prof qui va lui conseiller .... il a un attachement particulier avec les professeurs ?
Réponse de le 01/02/2017 à 16:58 :
Vu votre niveau en français, ce n'est manifestement pas votre cas ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :