Nokia cède ses téléphones à Microsoft

 |   |  432  mots
Nokia est partenaire de Microsoft depuis 2011, date à laquelle il a décidé d'équiper ses téléphones mobiles du logiciel Microsoft Windows.
Nokia est partenaire de Microsoft depuis 2011, date à laquelle il a décidé d'équiper ses téléphones mobiles du logiciel Microsoft Windows. (Crédits : Reuters)
L'américain Microsoft a annoncé mardi qu'il allait acquérir pour 5,4 milliards d'euros en cash l'activité de téléphonie mobile de Nokia. Le directeur général du Finlandais, Stephen Elop retournera chez l'éditeur de logiciels une fois l'opération bouclée.

Il est loin le temps où Nokia était le leader mondial dans le domaine des téléphones portable. Alors que le constructeur finlandais n'a cessé de voir ses parts de marché s'éroder depuis le lancement des smartphones (et notamment de l'iPhone d'Apple en 2007), le voilà qui passe définitivement la main à Microsoft, dont il a adopté le système d'exploitation Windows Phone.

>> Lire aussi : "Microsoft pourrait racheter Nokia et tirer profit du futur déclin d'Apple"

5,44 milliards d'euros en cash sur la table

Le groupe informatique américain débourse 5,44 milliards d'euros pour s'emparer de l'activité de téléphones portables de Nokia. L'annonce a été faite ce mardi par voie de communiqué, la transaction devrait être finalisée au premier trimestre de l'an prochain, après accord des actionnaires et des autorités de régulation. Du coup, quelque 32.000 employés de Nokia passeront chez Microsoft, dont environ 4.700 pour la seule Finlande. Du côté de la direction aussi il y a du changement: l'actuel directeur général de Nokia, Stephen Elop, retournera chez Microsoft une fois l'opération bouclée. Le président du conseil d'administration du constructeur finlandais Risto Siilasmaa prendra temporairement son poste, avant de lui trouver un successeur.

Les deux firmes avaient noué un partenariat stratégique en février 2011, Nokia renonçant à son système d'exploitation maison pour se concentrer sur celui de Microsoft. Le finlandais avait pris beaucoup de retard face à des concurrents comme Apple et Samsung, il a finalement décidé de recentrer son activité sur les services, notamment de localisation, et les réseaux. Une décision qualifiée de "meilleur chemin pour aller de l'avant, à la fois pour Nokia et ses actionnaires" par le président du conseil.

"Un pas courageux"

"C'est un pas courageux vers le futur, gagnant-gagnant pour les salariés, les actionnaires, les clients et les deux groupes", a déclaré Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft qui avait lui-même annoncé son départ dans un an le 23 août dernier.

Nokia avait finalisé en août le rachat des 50% de Nokia Siemens Networks, spécialisé dans les équipements de réseaux, détenus par l'industriel allemand Siemens, afin de développer cette activité, désormais considérée comme vitale.

>> Lire aussi :  Nokia Siemens et Alcatel-Lucent : vers un "Airbus des télécoms"?

Ce mardi matin à la Bourse d'Helsinki, l'annonce a eu pour effet de faire s'envoler le cours de Nokia. Dans les premiers échanges, l'action du finlandais bondissait de 45% à 4,3 euros, tirant à la hausse tout un marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2013 à 19:16 :
après les équipementiers dont il faut dire qu'ils ont été décapités après la régulation des télécom en 96 faute de la moindre politique économique d'accompagnement, la régulation continue d'affaiblir les plus gros en leur mettant des boulets contraires à tout droit commercial (location de débits à prix coûtant, avantages sur les prisx de licances...) jusqu'à désigner des zones non denses même s'il y a déjà des opérateurs présents, histoire de faire émerger de petits opérateurs locaux inférieur à un département bien sûr sous perfusion de nos impôts.... plus de 150 opérateurs en europe quend il y en a que 4 aux US, les plus gros s"e disent forts intéressés par le marché européen, on s'en douterait, des leaders bradés par le cours des actions par ces entraves, ZTE, ATT sont sur les rails, quand aux petits, il suffira de les laisser disparaitre...encore un pilotage par les dogmes et principes par ces organismes administratifs qui étouffent le secteur en bridant la concurrence, mais qui provoquent la destruction des opérateurs, mais ce n'est pas leur problème...
a écrit le 03/09/2013 à 17:39 :
Mon premier portable a été un Nokia pendant 6 ans. Après un petit tour chez un autre fabriquant, j'ai acquis fin 2012 un smartphone Nokia/Microsoft. J'en suis satisfait puisqu'il me permet avant tout de téléphoner facilement !
Et quitte à passer pour un idiot, j'aime bien les logiciels Microsoft (en particulier Office car j'ai essayé d'autres logiciels). Je sais il est de bon ton pour certain de mépriser l'éditeur de Redmond.
a écrit le 03/09/2013 à 15:18 :
C est le cycle des entreprises inovantes a un moment les énarques arrivent et la transforme en mamouth au pied de plomb Ça fait bizarre de voir disparaître un ancien leader Morale de l histoire. Il faut avancer et rester proche du client.
a écrit le 03/09/2013 à 13:40 :
Dit:" le fossoyeur de Nokia " c'est par pour rien que les principales tetes "bien faite" de nokia sont parti de cette boite pour créer une autre boite "Jolla" qui fabrique quoi ? de telephones portables avec un OS open source !!!
il n'y a pas un mal, si il n'y a pas un bien !
a écrit le 03/09/2013 à 12:41 :
Lorsque Nokia a opté pour Windows 8 au lieu d'Androïd, ils ont perdu leur autonomie et se sont dirigés vers un déclin certain.
Pour Microsoft ça va ralentir un peu le processus de mort, sans l'arrêter.
Réponse de le 04/09/2013 à 11:57 :
Ca fait 20 ans que Microsoft essaye de faire de Windows CE / Mobile / Phone / etc un OS majeur... Si cela avait du réussir, ce serait le cas depuis longtemps. Désolé, ils ne savent pas faire de bons OS, un point c'est tout. Aujourd'hui Windows n'est plus justifié que comme Office Launcher. En dehors de Nokia qu'ils ont "acheté", aucun autre constructeur n'a voulu de leur bouze sur un téléphone... La démarche de Micromou est donc simple, puisque le marché ne veut pas d'eux, alors ils achètent le marché... On sent bien ici que c'est la qualité du produit qui est leur force, non ? :-)
a écrit le 03/09/2013 à 12:19 :
Quand Steve abat sa dernière carte on peut dire qu'il gagne une sacrée partie.
Quand à Stephen après avoir redonné une certaine "aura" à la marque NOKIA avec la gamme Lumia il a bien oeuvré, WP8 gagnant des parts de marché en grande partie grace à NOKIA.
Alors Stephen Elop peut être le futur CEO de Microsoft dans un an.
a écrit le 03/09/2013 à 12:11 :
Et un segment de plus où les Européens sont écrasés. Déclin?
Les Américains avec Apple, Android et Windows phone contrôlent 98% des smartphones de la planète.
a écrit le 03/09/2013 à 11:49 :
En sabordant l'activité système d'exploitation des téléphones Nokia et en signant en parallèle un partenariat avec Microsoft, Stephen Elop a préparé de longue date ce rachat. Ces décisions n'auront fait qu'enfoncer un peu plus le constructeur européen, mais du coup Microsoft fait une opération en or.
Réponse de le 04/09/2013 à 7:24 :
C'est un beau mariage !
Réponse de le 04/09/2013 à 11:58 :
En accolant deux coques trouées, on ne fera jamais un catamaran qui flotte ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :