Numericable-SFR : Altice acquiert encore 64,6 millions d'euros d'actions

 |   |  417  mots
Parallèlement, Altice a rapporté dans un communiqué distinct avoir parachevé la cession des actifs de sa filiale Outremer Telecom à La Réunion et Mayotte au groupe français Hiridjee, comme il s'y était engagé pour satisfaire l'Autorité de la concurrence.
Parallèlement, Altice a rapporté dans un communiqué distinct avoir parachevé la cession des actifs de sa filiale Outremer Telecom à La Réunion et Mayotte au groupe français Hiridjee, comme il s'y était engagé pour satisfaire l'Autorité de la concurrence. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le groupe présidé par Patrick Drahi, qui détenait déjà 70,4% du capital de l'opérateur français début mai, a accru sa participation de 0,25%. L'action Numéricable-SFR gagnait plus de 3% lundi matin.

Les motifs de l'opération, qui a suscité la surprise des investisseurs, n'ont pas été précisés. Lundi 3 juillet, le groupe de télécoms Altice a annoncé avoir acquis vendredi dernier "1.298.398 actions de Numericable-SFR, au prix de 49,75 euros l'action", soit un montant total de 64,6 millions d'euros.

Cela représente environ 0,25% du capital de l'opérateur de télécoms français, dont Altice détenait début mai 70,4% suite au rachat de la participation de Vivendi, voire 78% si l'on exclut les actions auto-détenues par Numericable-SFR.

L'action de Numericable-SFR en hausse

L'acquisition, qui a été réalisée avec une très faible prime par rapport au cours de clôture de Numericable-SFR vendredi (49,645 euros), a finalement été accueillie positivement par le marché, certains investisseurs et analystes l'interprétant comme le signe d'une prochaine privatisation de la société. Lundi matin, l'action Numericable-SFR signait la plus forte hausse du SBF 120.

A 10h44, le titre Numericable-SFR gagnait 3,05% à 51,16 euros, contre un gain de 0,23% pour l'indice SBF 120. Altice grimpait de 0,23% et l'indice Stoxx du secteur européen des télécoms s'octroyait 0,86%.

Concurrence: la vente d'actifs d'Outremer Telecom est finalisée

Parallèlement, Altice a rapporté, dans un communiqué distinct, avoir parachevé la cession des actifs de sa filiale Outremer Telecom à La Réunion et Mayotte au groupe français Hiridjee, comme il s'y était engagé pour satisfaire l'Autorité de la concurrence.

Celle-ci avait estimé en octobre dernier que le rachat de SFR par Altice/Numericable engendrerait une situation de quasi-monopole dans ces deux îles de l'Océan indien, où SFR est également présent via sa filiale SRR. Numericable s'était alors engagé à céder les activités de téléphonie mobile d'Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte, mais aussi à "préserver la viabilité économique, la valeur marchande et la compétitivité de ces activités jusqu'à leur cession".

Hiridjee a confirmé la réalisation de cette acquisition, assurant notamment qu'il prévoyait "des investissements significatifs" pour offrir "aux Réunionnais et aux Mahorais (...) un service de meilleure qualité, plus proche des standards métropolitains", et qu'il y "favorisera le développement de l'emploi". Le montant de l'opération n'a pas été divulgué.

Implanté à Madagascar, Hiridjee Group est dirigé par l'homme d'affaires Hassanein Hiridjee. Le groupe diversifié détient notamment Telma, premier opérateur malgache avec plus de 1,5 million d'abonnés. Outremer Telecom, présent dans le fixe et le mobile, est également implanté en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2015 à 16:33 :
Il serait bon qu'il puisse racheter Bouygues :

- Fusionner les réseaux

- Maintenir les deux marques

- Entretenir une indépendance et concurrence commerciale du réseau de boutiques physiques et du net.

- Deux directions Générales et Commerciales indépendantes

- Fusion des Centrales d'achat en une seule.

- Fusion des Directions Administrative et Financières

Celà fonctionne ainsi TRES bien pour beaucoup d' Entreprises Internationales
dont on ignore, compte tenu de leurs politiques commerciales concurrentes, qu'elles font partie du meme Groupe.

Enfin, partenariat avec Free, pour lui louer le réseau bien moins cher, qu'Orange le lui loue actuellement
Réponse de le 06/08/2015 à 11:26 :
très bonne idée pour mettre encore quelque milliers de salariés au chômage, Pierre 62 semble être un fin connaisseur du secteur...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :