Zuckerberg et Musk s'écharpent sur les dangers de l'intelligence artificielle

 |   |  354  mots
Les géants de la Silicon Valley investissent tous massivement dans l'intelligence artificielle, y compris les entreprises détenues par Elon Musk et Mark Zuckerberg.
Les géants de la Silicon Valley investissent tous massivement dans l'intelligence artificielle, y compris les entreprises détenues par Elon Musk et Mark Zuckerberg. (Crédits : Reuters)
Mi-juillet, Elon Musk a estimé que "l'intelligence artificielle (était) notre plus grand danger en tant que civilisation", lors d'une conférence devant des gouverneurs aux Etats-Unis. Des propos jugés "irresponsables" par le patron de Facebook, Mark Zuckerberg.

L'intelligence artificielle représente-t-elle un danger pour l'humanité ? Les milliardaires de la Silicon Valley Elon Musk (SpaceX, Tesla) et Mark Zuckerberg (Facebook) ne sont pas du tout d'accord, comme l'illustrent leurs échanges sur les réseaux sociaux.

Mi-juillet, Elon Musk a estimé que "l'intelligence artificielle (était) notre plus grand danger en tant que civilisation", lors d'une conférence devant des gouverneurs aux Etats-Unis, ajoutant que les "gens devraient être très inquiets". Il a alors plaidé pour l'introduction d'une "régulation" préventive de l'intelligence artificielle, citant des dangers comme "des robots tuant des gens dans la rue" ou "déclenchant des guerres en manipulant l'information".

Passe d'armes sur les réseaux sociaux

Ces propos sont "irresponsables", a rétorqué dimanche le patron de Facebook Mark Zuckerberg, interrogé par un internaute lors d'un direct sur le réseau. Sur ce sujet, "je suis optimiste", a-t-il ajouté. Selon lui, "dans les cinq ou dix ans qui viennent, l'intelligence artificielle permettra d'apporter des améliorations dans nos vies", citant la santé ou la conduite autonome. Lundi soir, réaction cinglante d'Elon Musk sur Twitter, à propos des déclarations de Mark Zuckerberg : "Sa compréhension du sujet est limitée."

Les géants de la Silicon Valley investissent tous massivement dans l'intelligence artificielle, y compris les entreprises détenues par Elon Musk et Mark Zuckerberg. Facebook utilise notamment l'intelligence artificielle pour évacuer les contenus problématiques sur son réseau et emploie des ingénieurs spécialisés dans l'intelligence artificielle pour travailler à des projets futuristes, comme la communication par la pensée.

Développer une intelligence artificielle "humaine"

Ce n'est pas la première fois qu'Elon Musk émet des doutes sur développements tous azimuts de l'intelligence artificielle par crainte qu'elle ne se retourne contre les hommes. Il a ainsi participé à la création d'un cabinet de recherche pour développer une intelligence artificielle "humaine". Fin mars, il a annoncé la création d'une nouvelle société, appelée Neuralink, dédiée à ce projet d'interface cerveau-ordinateur.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2017 à 23:13 :
A propos de responsabilité, MZ est très mal placé, depuis la naissance de Facebook à aujourd'hui, ils n'ont toujours rien assumé par rapport aux dégâts causés sur le cerveau des ado et autres depuis plus de 20 ans. (harcèlement, suicide, dérive, kidnapping, crimes...)
Le Web n'a pas fait que du bien.
Le transhumanisme est un danger réel pour l'espèce humaine. C'est la limite rouge à ne pas franchir car après il y a plus de retour possible, ça sera la destruction de l'originelle, perte de la liberté et la dignité d'être des hommes libres.
a écrit le 26/07/2017 à 19:49 :
La naïveté intéressée de zuckerberg peut prêter à critiques c'est évident maintenant la volonté de contrôler cette innovation majeur de la part de musk est inquiétante.
a écrit le 26/07/2017 à 18:31 :
Chacun affirme sa position sur un sujet il est vrai sensible et tout sauf consensuel (sic). Tant mieux.

La bonne nouvelle est que le sujet reste dans l'actualité et les citoyens, les entreprises, les consommateurs et leurs représentants peuvent s'approprier la réflexion et se faire leurs propres opinions. Opinions construites loin des arbres dressés par les uns-et-les-autres pour -parfois- cacher des forêts de risques réels qu'il ne faut pas simplement occulter.
D'une certaine manière, le jeu d'enchères entre ces deux innovateurs-et-marchands, et avec d'autres y compris en Europe, peut être salutaire. Oui, il le peut par une plus geande prise de conscience de chacun. C'est ma conviction !

Pour la question du fond, il y a le commentaire " Une régulation préventive. Drôle d'idée ! a écrit le 20/07/2017 à 16:13 " sur l'article http://www.latribune.fr/technos-medias/intelligence-artificielle-elon-musk-appelle-a-une-regulation-de-la-menace-existentielle-744297.html
a écrit le 26/07/2017 à 17:28 :
surtout leur mégalomanie qui est un danger pour le monde mais bon..
a écrit le 26/07/2017 à 15:45 :
Dans la littérature et le cinéma, les exemple de rébellion des "robots" contre l'homme sont nombreux, ( Hall dans 2001 odyssée de l'espace,....). Mais c'est de la science fiction,
comme l'étaient les téléphones portables, les ordinateurs, il n'y a qu'une dizaine d'années en arrières....
Malheureusement les dernières créations de l'homme ne lui rendent pas la vie plus facile, comme l'était celle de la fin du 19ème siècle. Elles ne sont là que pour l'aliéner et le garder sous contrôle un peu plus.
On peu s'attendre au pire :)
a écrit le 26/07/2017 à 14:44 :
Vu que "l'intelligence artificielle" est la conséquence de "l'intelligence humaine".
Vu ce que l'Histoire nous raconte, ce dont "l'intelligence humaine" est capable.
Les doutes sont plus que permis quant à l'utilisation uniquement pacifique de "l'intelligence artificielle"!
a écrit le 26/07/2017 à 14:40 :
Ce qui compte, c'est l'intelligence humaine, le reste n'est que du bidouillage technique.
a écrit le 26/07/2017 à 14:34 :
on ne declenche pas une guerre avec des fausses informations!
musk devrait decouvrir un jour que sur le net il y a plein d'hoaxes qui n'ont jamais rien declenche....... pas plus que les russes ont fait elire trump ( dans l'hypothese ou ils auraient revele l'info, force est de constater qu'ils ne sont pas responsables des faits d'envois de mails)
des virus militaires genre tuxnet sont bien plus dangereux, et sont le fait de l'homme.......quant aux robots tueurs, il devrait arreter de regarder la tele....... les brits appellent les gens comme ca scaremongering yanks........ gare aux debarquements des aliens feroces qui viennent du fond de l'univers pour aneantir les etats unis

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :