Aides au logement : des économies conséquentes à prévoir

 |   |  374  mots
La réduction des aides au logement se fera-t-elle au détriment de l'aspect social?
La réduction des aides au logement se fera-t-elle au détriment de l'aspect social? (Crédits : © Heinz-Peter Bader / Reuters)
Le ministre des Finances Michel Sapin estime qu'il y aurait des économies conséquentes à faire en matière de politique du logement.

Le ministre des Finances Michel Sapin a affirmé lundi qu'il y aurait des économies "conséquentes" en matière de politique du logement en France, tout en reconnaissant qu'il fallait faire "extrêmement attention" dans ce secteur. La France a prévu "des sommes conséquentes d'économie" ces prochaines années en matière de politique du logement, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, rappelant: "Nous sommes un des pays qui dépense le plus (en matière d'aide au logement et à l'immobilier) avec une efficacité pas exceptionnelle, et je suis plutôt dans l'euphémisme".

Un groupe de travail planche sur les APL

Le ministre a toutefois souligné qu'il fallait "faire extrêmement attention", à la fois en raison du poids économique du secteur de la construction, et de l'aspect social "absolument considérable" de la politique du logement. Michel Sapin a dit "s'interroger" en particulier sur le dispositif des aides personnalisées au logement (APL)", sur lesquelles un groupe de travail parlementaire planche depuis le mois de février, afin de dégager des pistes de réforme. "Est-ce que c'est un dispositif suffisamment juste et efficace?", a-t-il demandé à propos de ces aides, accusées de faire grimper les loyers dans les zones immobilières tendues. M. Sapin a toutefois reconnu que les APL étaient "une matière délicate", laissant entendre que la question était moins de régionaliser les aides, ou de revoir les plafonds de revenus, que d'examiner "les situations personnelles".

17,4 milliards d'euros pour 6,5 millions de personnes

"Il y a des questions aussi du côté de l'efficacité des modalités de financement des organismes bailleurs sociaux", a-t-il souligné. Un récent rapport émanant de trois administrations, le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale des finances (IGF) a fait des propositions choc, comme de mettre fin au rattachement au foyer fiscal des étudiants percevant une aide au logement. En 2013, 17,4 milliards d'euros ont été versés par l'Etat sous forme d'aides au logement (APL, ALF et ALS) à 6,5 millions de ménages, pour un montant moyen de 225 euros mensuels, selon les derniers chiffres du ministère des Affaires sociales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2015 à 20:47 :
Sans APL je ne pourrais plus me loger et je devrais arrêter mes études c'est simple. Il ne faut pas croire que les loyers vont baiser du tarif des APL ceux qui pense cela vive dans une utopie ... Personnellement je paye 320€ par mois pour un 25 m² et je touche 180€ d'Apl je ne pense pas que le propriétaire aura un intérêt à louer un logement 140€ alors que les impôts fonciers et autres coute à peuvent pret cette somme au proprio ....

Je ferrais aussi remarquer que M. Sapin possède un château de 500m² à argentons sur creuse et pourtant possède bien un logement de fonction qui doit bien couter 5000-6000€ par mois ....
a écrit le 12/05/2015 à 15:48 :
Les APL constituent la seule aide financière pour les étudiants de la classe moyenne qui poursuivent leurs études...Ceux-ci n'ont pas le droit aux bourses et sont également trop pauvres pour subvenir a leurs plus basiques besoins....
a écrit le 11/05/2015 à 20:54 :
Cela fera baisser ne niveau des loyers trop chers sur l'Isle de France , enfin pour pouvoir changer rapidement faut mettre le préavis à un mois pour que ceux dont l'APL est diminuée ou supprimé puisse se replacer assez vite .
a écrit le 11/05/2015 à 19:57 :
On ne peut pas continuer à loger ou subventionner des "faux pauvres". Les gens qui ont une résidence secondaire doivent la louer plutôt que toucher des aides et/ou accaparer un logement social, ou la vendre ( plus value 140% en dix ans..). Les gens qui ont un gros patrimoine financier doivent s'acheter un logement et le louer ou l'habiter, quitte a habiter un peu plus loin en banlieue comme le commun des mortels.
a écrit le 11/05/2015 à 19:11 :
Comment feront les personnes qui touchent le smic et qui vivent sur Paris avec des loyers hors de prix si on leur sucre leur "200" euros d'apl ? Car impôts et taxes se portent très bien.
Les restaus du coeur vont bien se porter.
Justifier de faire des économies de bout de chandelles sur le dos des plus démunis, quand la France à une dette de 2000 milliards € qui augmente à vue d'oeuil, en partie détenue par les banques via leurs intérêts, est une grande farce.
Réponse de le 11/05/2015 à 19:40 :
Ils prendront le train
De toute façon vivre à Paris en étant smicard c'est juste impossible
Réponse de le 11/05/2015 à 20:22 :
@Richard78
" économies de bout de chandelles sur le dos des plus démunis"

@Prend le train comme les autres
"vivre à Paris en étant smicard c'est juste impossible "

Ce ne sont pas des économies sur le dos des plus démunis. Les APL n'ont pas aidé, leur seule conséquence a été que les multipropriétaires bailleurs se sont dit "génial, l'Etat donne à nos locataires une subventionn de 300€, augmentons tous nos loyers de 300€ en leur disant que l'Etat leur en paye une partie". Donc les supprimer n'aura que comme conséquence de faire baisser les loyers pour revenir à un niveau réaliste par rapport à la demande.

Et pour "prendre le train", vivre à Paris ne devrait pas être réservé aux privilégies. Paris a besoin de tout un tas de salariés pas forcément qualifiés et payés moins de 5 smics par mois. Ils doivent être ultraprioritaires sur le parc social et privé, en tapant sur les logements vacants, et dans les HLM sur ceux qui en occupent un tout en ayant une résidence secondaire, ceux qui en occupent un sans avoir travaillé ces dernières années (un HLM dans la Creuse leur irait mieux), ceux qui vivent seuls ou en couple sans enfants dans 80m², etc...
Réponse de le 11/05/2015 à 20:59 :
Du grand n importe quoi ! Quel journal a écrit que les loyers ont augmenté de 7.5 % depuis 10 ans alors que l inflation a été de 14.6% ? Si vous n avez pas confiance dans votre journal préfèré alors regardez au moins les courbes de friggit qui montrent que les loyers ( contrairement aux prix des logements) ont très peu augmenté .
a écrit le 11/05/2015 à 18:43 :
Ils veulent vraiment finir de tuer le secteur du bâtiment!
a écrit le 11/05/2015 à 18:37 :
Les APL ne doivent être présente qu'en respect de la règle du tiers des revenus à la signature du bail et ce sans prise en compte des APL.
Les aides n'ont pas à doper les prix et ce principe est plus simple à mettre en place qu'une modération des loyers qui nécessite des observatoires des loyers.
PS : Londres est cher sans les APL, c'est un paradis fiscal, ça regarde les anglais. Mes impôts n'ont pas à subventionner la concurrence des familles aidées au grand bonheur des familles aisées.
a écrit le 11/05/2015 à 18:28 :
un programme égalitariste déguisé en pseudo programme d'économies.
a écrit le 11/05/2015 à 18:27 :
Et les nbs élus qui logent gratis dans des appartements parisiens?! Non ça ça coûte pas un rond?!.... Les APL sont indispensable pour les personnes qui les touchent. Supprimer ou diminuer les apl ne fera pas baisser les loyers, mais jetera à la rue des milliers de Français.
a écrit le 11/05/2015 à 18:20 :
le seul moyen de faire des économies sera de réintroduire le loyer fictif.cela fait des années que le secrétaire d'état Eckert défend cette réforme qui marche bien a l'étranger.alors qu'est ce qu'on attend?il va sans dire que les biens de plus faible valeur en seront totalement exonérés.seules les propriétés a partir de 150000 euros seront concernéés
a écrit le 11/05/2015 à 18:07 :
Dégraisser les effectifs de la fonction publique, voilà où l'on pourrait "faire des économies conséquentes"...notamment dans la territoriale
Réponse de le 11/05/2015 à 19:00 :
Dans la territoriale impossible ! trop d'absents à remplacer : absentéisme moyen annuel par agent de la territoriale : 29 jours par an (de très très loin le plus élevé d'Europe) ils se font dans la territoriale ainsi 5 semaines de congés payés en plus. Donc impossible : trop de remplacements nécessaires, par leur absentéisme "maladie"
a écrit le 11/05/2015 à 17:43 :
D'innombrables locataires qui perçoivent, la quasi totalité du loyer en allocation logement : il leur reste 50 euros à payer, le propriétaire doit chaque mois leur réclamer. Et pourtant, ils dépensent en tout nécessaire, et en n'importe quoi par ailleurs. Des Agences, qui témoignent de locataires, qu'ils gèrent, qui perçoivent plus d'allocation logement que le Loyer. Et ces personnes qui n'ont que des droits détériorent le logement statistiquement, beaucoup plus que les autres. A dégouter de faire du Locatif décent, correct, propre, avec impots et C.S.G 15.5%, et Taxes Foncières, anéantissant avec les travaux de remise en etat, quelconque revenu. Que l'Etat et ses H.L.M fassent seuls du locatif. A fuir et à vendre, pour les Propriétaires privés, dont les locataires sont blindés de tous les droits.
Réponse de le 19/05/2015 à 20:20 :
@Pierre62 je vous site: "Des Agences, qui témoignent de locataires, qu'ils gèrent, qui perçoivent plus d'allocation logement que le Loyer"

Pour votre gouverne les APL sont versées directement aux bailleurs.
La majorité des bailleurs conservent l’excédent des APL alors qu'ils sont censés le reverser aux locataires.
a écrit le 11/05/2015 à 17:40 :
les APL je ne suis pas concerné ... mais la prochaine étape c'est les retraites du privé ! .... et là ça va faire mal ! (4ans)
Réponse de le 11/05/2015 à 18:53 :
Et Seulement les retrates du privé. Les autres, on n'y touche surtout pas un cheveu.
a écrit le 11/05/2015 à 17:28 :
Allez hop ! vive le logement dans la rue, dans des tentes, dans des squats, dans nos bagnoles, au bureau, partout où c'est possible ... chez l'habitant, chez les parents, chez la meuf qu'on a dragué ou le proxénète pour étudiante ! Ah ! j'oubliais ! au bureau aussi ! dans la bagnole sur le parking du patron !

Elle est pas belle la vie de Sapin ? manque plus que de loger dans un cercueil pour que la Com' soit totale ?

J'ai dit à ma fille de louer meublé le logement qu'elle a acquis et de rappliquer chez moi. Elle vivra mieux qu'en bossant (bac + 7) pour un Notaire totalement pingre ! mdr

Non mais on va où pour les jeunes et leur avenir ? On se fout de qui ?

QUI va publier de véritables vécus ?
a écrit le 11/05/2015 à 17:27 :
Comment un gouvernement de gauche peut-il parler du coût de la politique du logement et envisager de réduire les APL alors qu'il a, l'année dernière proroger les déductions fiscales pour l'investissement locatif dans la loi pinel. Non seulement il l'a prolongé mais en plus, il a autorisé la déduction fiscale pour les locations aux ascendants et aux descendants. Tous les rapports, y compris ceux de la cour des comptes, ont montré que ces incitations fiscales participent largement à l'augmentation des loyers.
Une honte!..........
Réponse de le 19/05/2015 à 20:25 :
Une honte!..........c'est juste le poids des lobbies

je serais curieux de connaître les contre-parties
(financement de partis, compte en Suisse...)
a écrit le 11/05/2015 à 17:22 :
Oui, il faudrait réformer complètement la politique du logement et supprimer les APL. Cela ferait sans doute baisser les loyers qui en France sont extravagants ce qui pousse les ménages à s'endetter pour acheter. En Allemagne où les Landers construisent plus dans le social, les loyers sont 40% inférieurs, mais il y a moins de propriétaires en % de la population. En fait les APL vont indirectement dans la poches des rentiers de l'immobilier. C'est Giscard qui avait mis en place ce système prédateur soi-disant pour marier l'efficacité du marché et la générosité sociale
Réponse de le 11/05/2015 à 17:48 :
Exactement. Il s'agissait d'une bonne intention à la base, mais de fait les APL sont devenues une subvention du marché. Le contribuable aide les propriétaires à augmenter facilement leurs loyers.
a écrit le 11/05/2015 à 17:15 :
Excellent
Cordialement
a écrit le 11/05/2015 à 17:08 :
La première économie est de diminuer le nombre de fonctionnaires alors même que le gouvernement l'a augmenté de 100.000 en titularisant des fonctionnaires qui ne l'étaient pas. Cela augmentera les charges de l'état et le déficit de l'état et les impôts et taxes.
Par contre il cherche a faire des économies sur ce qui permettrait de relancer le logement. C'est IDIOT.
Les "planètes sont alignées" la France est le seul pays qui n'en profite pas en Europe car les charges et les impôts sont trop importantes. IL n'y a pas de relance économique en France, mais dans les autres pays il y en a une. Lorsque les planètes (taux, prix du pétrole et change) se désaligneront la France repartira de plus belle en crise.
Mais personne ne veut en parler. Le président voyage avec sa belle (l'ancienne), il a sa nouvelle à Paris (Julie) et il pense plus à sa réelection qu'à redresser l'économie française ou à amélioàrer le bien etre des français. A cela il préfère le nivellement par le bas. L'angleterre attire les riches, la France attire les pauvres !
Réponse de le 11/05/2015 à 17:18 :
C'est bêta ce genre de commentaire, et en plus tout faux
Réponse de le 11/05/2015 à 17:56 :
Entièrement d'accord avec ce qu'écrit "a éviter" qui n'est ni un béta ni un menteur mais quelqu'un qui sait analyser la situation sans croire à la propagande gouvernementale: l'avenir le confirmera malheureusement
Réponse de le 11/05/2015 à 17:56 :
Entièrement d'accord avec ce qu'écrit "a éviter" qui n'est ni un béta ni un menteur mais quelqu'un qui sait analyser la situation sans croire à la propagande gouvernementale: l'avenir le confirmera malheureusement
Réponse de le 11/05/2015 à 17:57 :
Entièrement d'accord avec ce qu'écrit "a éviter" qui n'est ni un béta ni un menteur mais quelqu'un qui sait analyser la situation sans croire à la propagande gouvernementale: l'avenir le confirmera malheureusement
Réponse de le 11/05/2015 à 18:39 :
cet animal n'a quasiment pas de cerveau, non?? et bien vous en êtes digne. gros beta.
Réponse de le 12/05/2015 à 7:52 :
et pourtant c'est faux, il a remis des fonctionnaires là où l'on ne pouvait pas s'en passer, quant aux subventions en faveur de l'immobilier, elles ne servent à rien d'autre que de faire grimper les prix sans construire davantage.Il faut donc arriver à les supprimer, c'est là que les plus grosses économies sont à faire, l'argent public n'a pas vocation à engraisser les rentiers.
a écrit le 11/05/2015 à 17:04 :
Le vrai visage du hollandisme....le cost-killer ! Une génération qui accède au pouvoir ici un représentant parmi tant d'autres. De doite ou de gauche ? c'est égal peu importe le cOté pourvu que l'on accède au pinacle, salalire garanti, retraite aussi, une trajectoire sans arêtes, sans apsérités, au-delà des aléas de nos vies. Rien de bien enviable mais avouez que lorsque un des clônes de cette "caste" vous parle de compétivité cela prête à minima à sourire non? Enfin pour ma part j'en souris et je vote en conscience de mon sourire
a écrit le 11/05/2015 à 17:01 :
faut bien compenser les 3 milliards d euros pour l armée .et qui paye !
a écrit le 11/05/2015 à 16:22 :
On peut imaginer que si l'on touche à l'APL des étudiants l'UNEF va monter au créneau Est-ce que le "courageux" Hollande qui se veut à l'écoute des djeuns aura le courage de persévérer pourtant il y a une marge de manœuvre à ce niveau.
Réponse de le 11/05/2015 à 17:29 :
Ah bon, cela doit vouloir dire que sarkozy a fait les réformes structurelles dont le pays a besoin, et la preuve, il est repassé comme tout le monde le sait bien.Pathétique, vous voulez tellement faire un procès d'intention à FH que vous en êtes ridicule.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :