Connaître le coût d’une colocation par station de métro, c’est possible à Paris... et à Lyon !

 |   |  331  mots
Un chambre en colocation au centre de la presqu'île de Lyon vous coûtera au minimum 480 euros sur la plateforme Weroom.
Un chambre en colocation au centre de la presqu'île de Lyon vous coûtera au minimum 480 euros sur la plateforme Weroom. (Crédits : DR)
Trouver facilement une chambre en colocation en plein centre-ville pour moins de 500 euros. Ce qui semble presque impossible à Paris est courant à Lyon, si l'on se fie à l'index des loyers en colocation par station de métro réalisé par Weroom.

Avec un loyer moyen pour une chambre de 425 euros, la colocation est beaucoup plus attractive à Lyon qu'à Paris, où il s'établit à 650 euros. C'est un des principaux enseignements de l'index des loyers par station de métro réalisé par Weroom. La plateforme spécialisée dans la colocation  a publié les résultats pour Lyon le 13 septembre 2016, quelques jours après ceux du métro parisien.

Loyers en colocation par station de métro (Lyon

Outre le niveau général des loyers, les différences entre les stations sont également moins importantes à Lyon. Ainsi, dans l'agglomération lyonnaise, le loyer le moins élevé sera de 320 euros autour de l'arrêt Gare de Vaise et le plus élevé de 560 euros à Foch. Alors qu'à Paris, les prix moyens d'une colocation s'étendent de 450 euros (Porte de Montreuil) à 1.014 euros (Trocadéro). Cette différence peut s'expliquer par le fait que la capitale compte beaucoup plus de stations de métro et que les prix de la location n'ont cessé de s'envoler ces dernières années, devenant ainsi de plus en plus exorbitants au fur et mesure que l'on se rapproche du centre de la capitale.

Loyers en colocation par station de métro (Paris)

Pour réaliser cet index, Weroom a analysé le loyer au mois charges comprises des chambres en colocation proposées sur la plateforme durant le premier semestre 2016. Le découpage par station de métro se fait en prenant en compte les annonces situées dans un rayon de 300 mètres autour des différentes stations.

Ce niveau des loyers en colocation est un nouvel atout pour la Capitale des Gaules, qui s'est classée cette année déjà au 2e rang des villes les plus attractives pour les cadres selon une récente étude de CadrEmploi et au premier rang des villes de province les plus favorables à entrepreneuriat, selon le palmarès de L'Expansion-L'Express. Thomas Villeneuve, co-fondateur de Weroom, parle d'une ville "à l'attractivité grandissante" qui permet de "joindre l'utile à l'agréable : un cadre de vie appréciable avec un logement à prix modéré".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :