Italie : vers un forfait impôt à 100.000 euros pour les plus riches

 |   |  356  mots
Avec ce nouveau dispositif fiscal, Rome souhaite convaincre les millionnaires et milliardaires de poser durablement leurs valises en Italie.
Avec ce nouveau dispositif fiscal, Rome souhaite convaincre les millionnaires et milliardaires de poser durablement leurs valises en Italie. (Crédits : Flickr/Michael Ivanov. CC License by.)
Avec un impôt forfaitaire de 100.000 euros par an, portant sur l'ensemble des revenus du contribuable, l'Italie souhaite convaincre millionnaires et milliardaires de venir s'y installer.

L'Italie sera-t-elle un nouveau havre pour les multi-millionnaires et les milliardaires ? Le fisc italien a ouvert mercredi 8 mars une procédure permettant aux étrangers riches d'installer leur résidence fiscale en Italie en échange d'un impôt forfaitaire de 100.000 euros par an sur leurs revenus à travers le monde. Prévue par la loi de finances 2017, cette mesure vise à faire concurrence à des pays comme le Royaume-Uni ou l'Espagne qui ont ainsi attiré des stars du sport et de la musique...

Selon la presse italienne, elle pourrait intéresser un millier de personnes dans l'immédiat, pas forcément uniquement dans ces milieux là. Les principales conditions requises pour bénéficier de ce cadeau fiscal sont : avoir été résident à l'étranger pendant au moins 9 des 10 dernières années... et avoir des revenus suffisants pour qu'un impôt de 100.000 euros apparaisse comme une bonne affaire. Pour les grandes familles, une clause permet d'installer aussi la résidence fiscale de ses proches pour un supplément d'impôt de 25.000 euros par personne.

Un dispositif prévu pour au maximum 15 ans

Selon le fisc italien, un renouvellement tacite de cet impôt forfaitaire est prévu chaque année, pour un maximum de 15 ans. Les gros contribuables intéressés devront cependant passer ensuite suffisamment de temps en Italie pour justifier de leur nouvelle résidence fiscale auprès des autorités de leur pays.

En 2008, le fisc italien avait lui-même rejeté l'excuse d'une résidence fiscale au Royaume-Uni pour obliger le champion de moto Valentino Rossi à verser 19 millions d'euros d'arriérés d'impôts.

     |Lire aussi Expatriation : "Une fois au Portugal, les gens n'ont plus envie de revenir"

Le système fiscal italien se base sur un impôt sur le revenu, prélevé à la source si les revenus sont perçus en Italie, calculé grâce à six tranches. Le taux d'imposition varie donc de 23% pour la première tranche (de 8.000 à 15.000 euros) à 43% pour la tranche supérieure (plus de 75.000 euros). Cet impôt forfaitaire permettra donc à ceux qui ont un  revenu largement supérieur au seuil de la dernière tranche de payer moins d'impôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2017 à 13:03 :
Voila cette Europe ou chaque pays tente de tirer la couverture à soi au détriment des ses voisins
S'il n'y a pas plus d'harmonisation dans tous les domaines, ce sera la fin
a écrit le 14/03/2017 à 20:22 :
On en revient donc à ma théorie de base, une fois de plus vérifiée dans la pratique, à savoir que chacun n'a d'intérêt que ses propres intérêts :-)
a écrit le 14/03/2017 à 18:39 :
En France on se regarde le nombril avec l'I.S.F. qui est absurde. Beaucoup n'ont pas compris que si certains n'étaient pas TOUCHES pas l'I.S.F ils seraient encore en France, ou y reviendraient. Car ce sont ces gens là qui font les emplois.
Réponse de le 17/03/2017 à 12:57 :
je suis totalement d'accord avec vous monsieur et je soutient votre idé
a écrit le 14/03/2017 à 18:37 :
En France on se regarde le nombril avec l'I.S.F. qui est absurde. Beaucoup n'ont pas compris que si certains n'étaient pas touchaient pas l'I.S.F ils seraient encore en France, ou y reviendraient. Car ce sont ces gens là qui font les emplois.
a écrit le 14/03/2017 à 17:54 :
L'Italie,ça fait longtemps que j'y pense pour ma retraite.S'il y a des facilités fiscales,alors pourquoi pas?
a écrit le 14/03/2017 à 14:42 :
Dispositif prévu pour 15 ans, ou, jusqu'au prochain changement de gouvernement.
Les riches ne sont pas dupes.
a écrit le 14/03/2017 à 13:27 :
"des stars du sport et de la musique"
Ce sont surtout les mafias, les oligarques et les djihadistes qui vont apprécier !
"L'argent n'a pas d'odeur" ?
a écrit le 14/03/2017 à 12:58 :
Bravo !
Après on se demande pourquoi les inégalités progressent dans le monde.
Comment peut on laisser faire cela ?
a écrit le 14/03/2017 à 12:23 :
A priori onn cherche à bannir l'optimisation fiscale en Europe, parce les divers pays ont permis, en toute légalité, aux entreprises d'avoir recours à certaines pratiques.
Et malgré cela ont accuse les entreprises
On peut s'étonner que malgré les déclarations, certains États ( y compris la France pour les films tournés dans l'Hexagone ) continuent à adopter des "nouvelles " mesures permettant l'évasion fiscale.
a écrit le 14/03/2017 à 10:28 :
En clair une personne qui gagne 30 000€ par an devra payer plus de 20 % de ses revenus mais une personne qui en gagne 5 millions n'aura que 100 000 euros à payer ? Soit 2 % de son revenu ? Elle est où l'égalité ?
Réponse de le 14/03/2017 à 21:24 :
L'égalité, c'est que 2 contribuables avec les mêmes revenus paient le même impôts et que le montant de cet impôt ne puisse pas être plus faible avec des revenus plus élevés. C'est ici le cas (hors abattement fiscaux potentiels existants en Italie). Il y a en France plein de niches fiscales qui assassinent ce principe d'égalité (foyer fiscal, enfants, crédits d'impôts, isf, ...).
a écrit le 14/03/2017 à 9:43 :
Piquer dans la poche des autres ...
Beau résumé de ce qu'est devenue l'Europe
a écrit le 14/03/2017 à 9:08 :
Quelle belle économie que nous avons là et quelle superbe europe, maintenant les pays européens sont en train de se déchirer pour attirer l'argent de la finance, alors que l’Angleterre elle en est sortie pour s'en sauver justement de la finance.

Pitoyable bilan d'un système néolibéral qui n'en fini plus de crever sous le poids de son immense connerie.

.

Vite un frexit

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :